10 astuces pour des petits plats encore plus goûtus

par

Tu ne mangeras plus jamais de plat fadasse

Quand on kiffe manger et passer du temps derrière les fourneaux, on veut forcément se délecter de bons repas et certainement pas avaler de la nourriture fadasse qui donne l'impression de rester sur sa faim. Sauf que parfois, les recettes que l'on concocte ne s'avèrent pas aussi goûtues qu'on l'aurait voulu, ou on passe totalement à côté des saveurs du plat alors qu'il avait du potentiel. Heureusement, ce n'est pas (toujours) parce que l'on est piètre cuisinière que les plats sont ratés : il suffit peut-être de changer les critères ci-dessous pour booster ses recettes et apprécier toutes leurs saveurs.

repas,plat,assiette,bol,vegetarien,vegan
Cuisiner les aliments indépendemment

La mode est peut-être au one-pot (cette technique qui consiste à cuir tous ses aliments en même temps, dans le même contenant) mais le souci, c'est que cette pratique peut grandement entacher le goût du plat final. Les ingrédients cuisent ensemble, les saveurs se mélangent et plus rien n'a vraiment de goût propre. Au contraire, pour des plats encore plus goûtus, mieux vaut cuisiner ses aliments (légumes, pâtes, viandes...) séparément et les assembler à la fin.

Miser sur les épices et les aromates

Si sel et poivre sont indispensables pour assaisonner les aliments et relever leur goût, les épices et aromates sont elles aussi presque fondamentales. Une cuillerée de paprika donne du caractère au poulet, une pincée de piment de Cayenne ou de cumin relèvent les légumes rôtis, une once de gingembre fait la différence dans les plats asiatiques, ou de simples feuilles de basilic pimpent les plats de pâtes. Surtout, aromates et épices peuvent s'associer avec harmonie, il ne faut donc pas hésiter à consulter des recettes inédites pour cuisiner ses basiques !

Privilégier les produits de saison

Si certains fruits et légumes sont disponibles toute l'année, la plupart poussent à certaines saisons spécifiques, comme les fraises et la courgette l'été, et la courge et les pommes en automne. Les trouver hors période est de plus en plus fréquent grâce à (ou à cause de) la mondialisation, mais leur consommation ne pose pas seulement un problème écologique : les aliments sont moins savoureux lorsque ce n'est pas leur saison, puisqu'ils ont été cultivés dans des conditions climatiques moins propices à leur développement, voire totalement artificielles. Et ça se ressent sur le goût, bonjour les tomates en hiver !

food,legumes,aliment,artichaud,carotte
Cuisiner des produits frais

Certaines personnes préfèrent peut-être les haricots verts en conserves ou la purée mousseline déshydratée mais incontestablement, ces aliments seront toujours plus goûtus, plus vrais, cuisinés frais, mais aussi plus riches en fibres et vitamines. Même chose pour les viandes et poissons, qu'il vaut mieux consommer frais (voire surgelés sans ajout aucun) que sous vide, déjà tranché par exemple.

Avoir le bon assaisonnement

On le disait plus haut : l’assaisonnement est pri-mor-dial ! Sans pour autant en abuser, le sel révèle le goût des aliments, et le poivre le relève : il ne faut donc jamais oublier d'en ajouter une pincée lors de la cuisson pour une meilleure diffusion, ou à défaut lors du service s'ils sont décoratifs (cristaux ou fleur de sel, grains de poivre entiers). Dans certains plat, le sucre peut également faire des miracles, pourquoi pas l'essayer ! Enfin, un plat se goûte toujours avant de le servir, cela permet de juger de l'assaisonnement et éventuellement en remettre !

Penser aux marinades

Lorsqu'on a le temps devant soi, faire mariner ses viandes et poissons permet de leur donner plus de saveur(s). Enduits d'une cuillère d'huile d'olive et quelques épices et aromates, les poissons et viandes absorbent les arômes. Mais pour cela, au moins 30 minutes sont nécessaires ; on peut même aller jusqu'à 24h pour des saveurs encore plus intenses !

viande,aliment,boeuf,nourriture,food
Faire attention aux boissons... ou s'en servir intelligemment !

On n'y pense pas assez, mais certaines boissons ont le dont d'altérer nos papilles et de nous faire passer à côté du véritable goût des plats : c'est le cas par exemple des sodas ou des boissons sucrées. Néanmoins, les vins peuvent aussi modifier le goût des aliments, en négatif comme les vins rouges tanniques ou en positif comme le vin blanc moelleux avec des produits de la mer. Bref, avant de se délecter d'un plat, mieux vaut toujours regarder ce que l'on a dans son verre !

Bien présenter ses plats

Ça peut paraître futile mais la présentation des plats joue elle aussi un rôle dans la perception de leur saveur ! Pourquoi pas emprunter aux chefs ou aux bons restaurants leurs astuces de présentation pour sublimer ses recettes maison ?

Lever le pied sur le sucre

Le sucre n'altère pas seulement le palais à l'instant T, lorsqu’on consomme une boisson ou un gâteau : il le dénature aussi sur le long terme et rend la nourriture fade. Heureusement, s'il suffit de deux semaines seulement pour altérer son goût, c'est aussi ce qu'il faut pour le retrouver, pourvu que l'on réduise (ou cesse) sa consommation de sucre. Yay !

stevia,sucre,edulcorant
Arrêter de fumer

Ce n'est un secret pour aucun fumeur : la cigarette altère elle aussi les papilles (entre autres !) et en particulier la sensation de sucré, salé et amertume. Mais si le goût devient fade lorsque l'on fume, c'est aussi en partie dû au fait que l'odorat en prend un coup - et les deux sont intimement liés, il suffit d'être enrhumé pour s'en rendre compte. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire si vous voulez retrouver plaisir à manger de bonnes choses !

Source : Shoko - Crédit : Jackelin Slack via Unsplash, David Vázquez via Unsplash, rawpixel via Unsplash, HandmadePictures,Getty Images, Brooke Lark via Unsplash