10 pistes à explorer pour utiliser moins de plastique au quotidien

par

Le plastique, c'est tabou, on en viendra tous à bout

Longtemps laissée entre les mains "de hippies en sarouel qui ne prennent pas de douches" (cliché entendu à plusieurs reprises, véridique), la problématique du plastique et de l'écologie plus généralement a fait un bout de chemin et a fini par s'implanter peu à peu dans l'esprit de tous les citoyens - et plus particulièrement des jeunes citoyens, désireux d'un avenir pérenne pour leur planète. Néanmoins, il reste encore beaucoup de travail à faire, tout le travail à faire, pour être exactes : transformer la prise de conscience en prise de décision et inviter la société toute entière à mener des actions concrètes. Pour te mettre le pied à l'étrier, la rédac' de Shoko t'a listé 10 actions faciles à mettre en place au quotidien pour limiter ta consommation de plastique et participer dès aujourd'hui à la lutte pour la protection de l'environnement.

Si comme nous, tu aimes Pinterest, n'hésite pas à épingler cette image pour garder l'article précieusement ;)

plastique,environnement,pollution
10 pistes à explorer pour utiliser moins de plastique au quotidien - SHOKO.FR
Dire non aux bouteilles en plastique

Bouteilles d'eau, bouteilles de soda, bouteilles de jus de fruit, bouteilles de lait... la quasi totalité des liquides que l'on consomme se présentent aujourd'hui dans des bouteilles en plastique, bouteilles qui finissent à la poubelle au bout de quelques heures ou jours - et dont seule la moitié est véritablement recyclée. Commencer ne serait-ce que par dire non aux bouteilles d'eau en plastique et limiter sa consommation de sodas aux bars et restos, où les bouteilles sont consignées, est un grand geste pour l'environnement.

Refuser les produits en plastique à usage unique

D'ici 2021, date à partir de laquelle les produits plastique à usage unique seront interdits au sein de l'Union Européenne, on peut commencer dès aujourd'hui à les bannir de notre quotidien. Pailles, gobelets, couverts, touillettes, coton-tiges... Non seulement ces mini produits engendrent de lourdes émissions de CO2 dans l'atmosphère, mais ils sont également nocifs voire mortels pour les écosystèmes marins, qui les ingèrent même à des profondeurs insoupçonnables.

Utiliser sacs à vrac et tote bags

Avec les bouteilles et produits plastique à usage unique, les sacs plastique sont une autre grande source de pollution. Et inutile de dire qu'avoir rendu les sacs payants aux caisses des supermarchés n'a en aucun cas résolu le problème ! Plutôt que de continuer à en acheter pour ranger ses articles, ou à en utiliser à foison pour protéger ses fruits et légumes, rien de tel que les sacs en tissu. En garder 2-3 dans son sac à main ne mange pas de pain, et la planète appréciera vraiment le geste !

courses,shopping,aliment,food,nourriture,vrac
Se mettre aux produits de beauté nus

Un produit de beauté joliment emballé, ça fait envie, mais ce n'est clairement pas très écolo, ce flacon en plastique recouvert d'un étui en carton plastifié ! Si tu ne te sens pas d'humeur crafty pour confectionner tes propres cosmétiques maison ou produits d'entretien, repère les marques qui ont décidé de réduire leur utilisation de toutes sortes d'emballages : LUSH est précurseur en la matière ! Tu peux également te tourner vers les flacons en verre, pourvu que tu les réutilises une fois terminés.

Choisir des produits d'hygiène écolo

Le plastique est partout dans notre intérieur, et la salle de bain est peut-être son territoire de prédilection. Entre la brosse à dent, le tube de dentifrice, le peigne, les pinceaux à maquillage, les emballages de protections hygiéniques et bien évidemment les produits de douche, il y a de quoi faire ! Si tu souhaites t'attaquer à ce chantier, commence déjà par remplacer tous tes accessoires en plastique par du bois. Pour ce qui est du dentifrice, choisis son écrin en aluminium, bien plus eco-friendly et passe aux protections hygiéniques réutilisables si tu es jusqu'au-boutiste. 

entretien,menage,savon,nettoyage
Privilégier les contenants en verre

Le plastique est pratique pour protéger les aliments car il est léger, mais c'est à peu près son seul atout, puisqu'il est aussi et surtout néfaste pour la santé - des microparticules de plastique se mélangent à la nourriture que nous ingérons, avec des conséquences encore inconnues pour notre santé. Quand cela est possible, mieux vaut donc privilégier les contenants en verre - pots de yaourts en verre, tupperware en verre, saladier en verre...

Refuser le sur-emballage

Mettre un morceau de viande ou poisson sous vide, à la rigueur. Mais des poivrons ? Des pommes ? Des avocats ? Des bananes ? De plus en plus, les industriels mettent à notre disposition des aliments frais sous emballage plastique ou dans des boites fraicheur (fruits coupés, fruits rouges...) qui n'ont d'autre rôle que gonfler le prix du produit et introduire de nouveaux déchets dans la nature. Dis non au sur-emballage et amène tes propres boites au supermarché si tu crains d'abîmer tes achats.

supermarche,fruits,legumes,food,nourriture,aliment,courses,primeur
Eviter les objets du quotidien en plastique

Cette chaise IKEA, ce blender, cette caisse de rangement, cette cloche à micro-ondes, ces pinces à linge colorées... le plastique a envahi notre quotidien, pour le meilleur et pour le pire. Un coup d'oeil à la maison de nos grands-parents suffit pour se rendre compte que le plastique est un fléau moderne que l'on pourrait éviter sans la moindre contrainte ! En revenant à des objets du quotidien en matériaux naturels (jouets d'enfants y compris !), la prise de conscience se ferait également du côté des industriels.

Privilégier les commerces de proximité

Et si le défi du février sans supermarché se poursuivait tout au long de l'année ? En plus de faire vivre l'économie locale et de réduire les gaz à effet de serre, shopper dans ses commerces de proximité permet de réduire de façon significative sa consommation de plastique : pas de poulet sous cellophane chez le boucher, pas de baguette sous plastique chez le boulanger, pas de bananes bio sous emballage chez le primeur, pas d'oeufs sous barquette plastique sur le marché... les produits sont transportés et commercialisés sans packaging et on ne paie donc rien de superficiel.

Faire attention à la filière textile
vetement,emballage,colis,paquet

Dans la filière textile, il ne s'agit pas seulement des matériaux utilisés dans la confection de nos vêtements, c'est aussi la question de l'emballage qui devrait nous encourager à revoir notre mode de consommation. Que ce soit dans les magasins physiques d'où l'on repart avec un sac plastique contenant nos achats que sur les boutiques en ligne, qui expédients nos articles dans plusieurs couches de plastique, ou même encore dans les pressings, qui protègent nos vêtements de bâches jetables... le plastique est roi alors qu'il n'est pas fondamental. En sélectionnant soigneusement ses enseignes ou en shoppant de seconde-main, on peut facilement contourner le problème.

BONUS : Boycotter le bioplastique

Avec la prise de conscience générale de l'impact environnemental du plastique à tous les niveaux de la chaîne, des marques opportunistes se mettent au bioplastique, aka le plastique dérivé de matières végétales comme la canne à sucre, le maïs ou encore le bois et les algues, prétendant faire un geste pour l'environnement. En réalité, la mention bioplastique peut être apposée sur des plastiques "végétaux" contenant jusqu'à 70% de pétrole et surtout, tous les plastiques biosourcés ne sont pas biodégradables : 60% d'entre eux ne le sont pas selon l'association Zero Waste France. Autant de bonnes raisons d'oublier cette fausse alternative au plastoc.

A présent, c'est à toi de jouer pour limiter ta consommation de plastique au quotidien et faire passer le message autour de toi ;)

Source : Shoko - Crédit : Nynne Schrøder via Unsplash, Fikri Rasyid via Unsplash, Daiga Ellaby via Unsplash, Sylvie Tittel via Unsplash, shoko, Ishan @seefromthesky via Unsplash