8 trucs pas cool qu'on fait subir à nos ongles (ouch !)

par

On les sublime avec du vernis, mais on leur fait aussi plein de misères...

"Une petite couche de vernis et on ne verra même plus leur sale état". Avouons-le, on a toutes déjà utilisé notre tube de vernis pour couvrir nos misères ongulaires - ces ongles cassants, dédoublés, tachetés, déformés (rayer la mention inutile) finissaient par nous sortir par les yeux. Et sur le moment, ça a fait illusion... jusqu'à ce qu'on les démaquille et qu'on constate à nouveau les dégâts. Mais est-ce qu'on a vraiment essayé de comprendre ce qui les avaient fragilisés, plutôt que de faire l'autruche en les cachant sous 3 couches de laque ? Parce que nous, on a bien une idée du problème, et vous allez voir qu'inconsciemment, on leur fait subir tout un tas de trucs qu'ils n'apprécient pas du tout. Promettez-nous que vous arrêterez de les martyriser et que vous en prendrez bien soin !

Couper les cuticules

C'est sûr qu'elle est jolie, notre manucure sans cuticules. Mais retirer cette petite peau du contour de l'ongle peut aussi transformer le rêve en cauchemar. Certes, les esthéticiennes nous diront que les saignements sont de notre faute parce qu'on n'hydrate pas bien nos mains (non mais oh ?), mais nos doigts charcutés et les inflammations qui en résultent sont bien leur responsabilité ; cette peau n'avait rien demandé à personne, si elle est là, c'est bien pour protéger nos ongles !

La pose et la dépose de gel et résine

Fraté, les ongles en ont assez du gel et de la résine, ça ne se voit pas ? Ils se cassent, se dédoublent, s'effritent sur les bords... Forcément, gratter ou polir la surface de notre ongle pour le débarrasser de la substance qu'on a collé dessus, ça a des conséquences. Et avec en moyenne 1mm de pousse par semaine (si vous êtes une vraie nailista, vous connaissiez déjà cette info), autant vous dire que les dégâts vont être longs à rattraper.

Les ronger

Si pour certaines, cette mauvaise habitude a pris fin au passage à l'âge adulte, d'autres en bouffent encore (littéralement), de cette vilaine manie. Et si des ongles abîmés par des manucures à répétition mettent du temps à s'en remettre, ceux déformés par nos dents affamées risquent d'en subir les conséquences ad vitam aeternam. Franchement, c'est pas cool pour eux. Laissez-les tranquille, mettez un vernis bien dégueu, mâchez un chewing-gum, je sais pas. Ils n'ont pas mérité ça !

Arracher les peaux

Elle était là, discrètement nichée dans le coin de notre ongle, et il a fallu qu'on aille l'embêter, l'arracher avec nos dents féroces. Et sur le coup, quel soulagement d'avoir enlevé cette peau qui rebiquait sans raison. Sauf qu'on a vite regretté, quand nos doigts ont piqué sous l'eau chaude et que le moindre contact avec notre peau sensibilisée a failli nous faire perdre connaissance. On exagère à peine. Appelez ça comme vous voulez, nous ont dit barbarie.

Le vernis posé depuis trop longtemps

Sur les mains, il y a peu de chances pour que notre vernis soit là depuis trop longtemps - 2 semaines à tout casser, on finit généralement par craquer et ̶g̶r̶a̶t̶t̶e̶r̶,  ̶é̶p̶l̶u̶c̶h̶e̶r̶, enlever notre vernis au dissolvant. Non, c'est sur les orteils qu'il est capable de traverser les décennies. Et après avoir passé 6 mois collé à notre kératine, celle-ci n'en sort évidemment pas indemne, complètement jaunie, asphyxiée, fragilisée. Qui est tenté de se refaire une pédicure pour cacher la misère ?!

Les produits détergents

Vous le savez bien pourtant : la vaisselle et le ménage sont l'ennemi n°1 de nos mains délicates, enfin ! Avec leur pH généralement acide, les détergents attaquent notre peau et nos ongles, qui finissent par ramollir, se fragiliser et se casser. Que l'on vienne tout juste de réaliser sa manucure ou qu'on laisse ses ongles en friche, une seule solution s'offre donc à nous : refiler les corvées à notre moitié pour épargner nos mimines. Il n'y a que comme ça qu'on pourra enfin avoir de jolies griffes. Graou.

Les chaussures trop serrées

Acheter cette paire de chaussures en 38 alors qu'on fait du 40, c'était une bonne idée au début (pour notre défense, c'était la dernière en soldes) mais l'ongle incarné bien purulent dont on a hérité en retour aura fini par nous apprendre la leçon. Déjà c'est vraiment pas joli du tout, un coin d'ongle tout boursouflé, mais ça fait aussi un mal de chien - et c'est une plaie à soigner dans tous les sens du terme. Et que personne ne s'avise de dire qu'il faut souffrir pour être belle, ces chaussures n'en valaient pas la peine (j'vous jure madame, j'vous jure que je le pense)

Une alimentation peu variée

Si on s'écoutait, on pourrait se nourrir exclusivement de pizzas, burgers, barbucs et autres douceurs (miam) mais parce qu'on tient aussi à notre corps, on sait qu'une alimentation variée est plus raisonnable. Non seulement notre régime alimentaire impacte notre peau, notre sommeil, notre humeur, notre digestion et tutti quanti, mais les carences qu'on récolte avec une alimentation peu variée jouent aussi nos ongles. Et alors autant on s'en fout d'être en mauvaise santé, mais avoir des ongles cassants, non merci. Just kidding.

Si on arrêtait un peu de faire vivre l'enfer à nos ongles et qu'on prenait quelques mesures, peut-être qu'on retrouverait enfin des ongles dignes de ce nom :p

Source : Shoko - Crédit : Instagram @nailsinc