10 trucs que toutes les filles qui portent des talons connaissent

par

Les baskets, c'est pas ta came ? Si t'es plus habituée aux talons hauts qu'aux chaussures plates, tu as déjà forcément vécu ces 10 situations

Que tu portes des chaussures à talon au quotidien comme si c'était des pantoufles (on te comprend toujours pas, mais qu'importe) ou que tu n'en chausses que tous les 36 du mois, tu as forcément déjà vécu les situations qui suivent. Parce que oui, les talons font de jolies jambes et une démarche féminine, mais ils n'ont pas que des avantages...

Le confort quand tu les essayes sur de la moquette...

"Elles sont vraiment hype confortables, quoi !". Oui, ça nous est déjà arrivé de prononcer ces mots une fois chaussées nos pantoufles de vair en magasin, et de nous épater en constatant notre aisance à marcher avec. Et dire qu'on pensait que les talons, c'était l'enfer ! Vraiment, on ne voit pas pourquoi on avait cette idée dans la tête.

... Et les ampoules que tu te tapes quand tu les mets au bureau

Sauf qu'une fois sortie de la boutique, c'est une autre histoire. Forcément, avec la moquette qui amortissait les pas, nos superbes talons étaient confortables. Et puis soyons honnêtes : on a fait seulement trois pas avec - passer toute la journée dedans avec les pieds qui gonflent, les orteils comprimés et la peau qui suinte, c'est tout de suite moins confort, en attestent nos talons à vif en fin de journée, qui rendent même impossible de port de baskets pendant une bonne semaine.

Les couloirs glissants du métro

Avant de faire un trajet en métro avec nos talons, on ne s'était jamais vraiment aperçu que les couloirs sous-terrains étaient aussi casse-gueule. Qu'est-ce qu'ils ont eu besoin de mettre un revêtement aussi lisse par terre, aussi ?! Maintenant, on comprend mieux l'angoisse des mannequins qui défilent sur un parquet parfaitement lustré. Nous aussi, la prochaine fois, on griffera le dessous de nos talons pour avoir plus d'accroche !

Les rues pavées

Qu'est-ce qui est pire qu'une rue pavé lorsqu'on porte des chaussures à talons ? Une rue pavée avec une grille d'aération. Ça, c'est un coup à enlever ses shoes et à finir pieds nus - ça peut être gênant au premier abord, mais c'est moins la honte que de marcher à pas de souris, les bras écartés comme un funambule pour ne pas se casser la gueule.

La paire de ballerines dans le sac

Il n'y a que Victoria Beckham qui n'utilise pas cette technique - notre papesse en matière de talons hauts. Pour le commun des mortels, la paire de chaussures plates glissée dans le sac est un indispensable, parce qu'il y aura forcément un moment où on aura envie de dire merde et de regagner le plancher des vaches.

Quand tu deviens plus grande que ton mec

Il y en a qui assument leur différence de taille avec leur mec, et puis il y a celles qui ont définitivement banni les talons de leur vie pour ne pas être plus grandes qu'eux. RIP nos beaux escarpins de 10, qu'on réserve maintenant pour nos soirées entre meufs.

Quand on n'entend que toi dans la rue

On voulait passer inaperçue mais c'est raté. Avec le bruit de cavalcade de nos talons sur le bitume, on n'entend que nous dans toute la rue ; pourvu qu'on ne se casse pas la figure, sinon on est grillées direct.

Les gens qui te disent que t'es déter'

Il y aura toujours, à un moment de la journée, quelqu'un pour nous dire respect de porter des talons "parce que franchement, moi je ne pourrais pas !". Le scénario numéro 2, c'est celui où les gens demandent si on a un date de prévu, parce qu'il est impensable qu'on puisse porter des talons juste pour nous, juste parce que ça nous plaît.

L'effet que ça fait quand tu te mets à plat

Cette impression de ne plus savoir marcher normalement, même après avoir été perchée 2h sur une paire de talons. "Ça me fait bizarre d'être à plat maintenant, ce n'est plus naturel pour moi de porter des baskets, tu vois ?".

Le soulagement en fin de journée

Comme cette plâtrée de pâtes qu'on s'engloutit en rentrant de soirée à 4h du mat" : un kiff intégral. Nos pieds ont souffert toute la journée, on a perdu toute la peau de nos talons d'Achille, on se coltine une cloque purulente sous les orteils, si ce n'est un ongle incarné. Alors oui, retirer nos talons et glisser nos petons dans une bassine d'eau, c'est jouissif.

Source : shōko - Crédit : Free People