12 choses (faciles) à amorcer pendant la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

par

Après la journée mondiale de lutte contre le gaspillage alimentaire qui avait lieu à la mi-octobre, l'Europe s'apprête de nouveau à porter les couleurs de l'écologie avec l'inauguration ce 16 novembre de la Semaine européenne de la réduction des déchets.

De plus en plus préoccupés par l'environnement (et parfois même totalement angoissés quant à l'avenir de notre planète !) les Français ont montré qu'ils étaient disposés à changer quelques unes de leurs petites habitudes pour participer à la transition écologique, et agir à leur niveau.

Notamment, ces petites initiatives individuelles peuvent commencer avec la notion de déchets (déjà un vaste chantier, si vous voulez notre avis !) puisqu'en moyenne, un habitant français produit près de 400kg de déchets ménagers par an (dont une trentaine de kilos de nourriture), et que leur recyclage reste encore largement controversé. Pour apporter des éléments de réponse à la problématique des déchets, on vous présente donc 12 pistes faciles à considérer pour prendre le problème à la racine et réduire sensiblement ses déchets au quotidien.

Vérifier les dates de péremption de ses aliments

Ne pas laisser ses aliments croupir dans ses placards ou dans son frigo, c'est un premier geste pour réduire ses déchets ! Lorsque leur date de péremption approche, on les mange ou en les congèle - et si ce n'est vraiment pas possible, un voisin sera sûrement ravi d'en hériter !

frigo,refrigerateur,cuisine,aliment,nourriture,food
Vérifier les dates de péremption de ses aliments pour réduire ses déchets
Boire l'eau du robinet

L'eau en bouteille est peut-être riche en nutriments, mais elle est chère et surtout très polluante : les bouteilles plastique ne sont pas toujours recyclées (loin de là) et le fait qu'elles servent de nourriture à la faune marine est plus que désolant. À la place, on investit quelques euros dans une bouteille en verre ou en inox (pas de plastique ni d'aluminium, par pitié !) que l'on remplit avec l'eau du robinet. Et si celle-ci a tendance à avoir un goût de chlore, une nuit au frigo et elle perd son goût désagréable ;)

Faire ses courses en vrac

Acheter ses aliments ou ses produits du quotidien en vrac est un super geste pour réduire ses déchets mais malheureusement, tout le monde n'a pas un accès facile à un commerce proposant le « sans emballage ». Dans ce cas, le mieux reste de privilégier les produits non emballés dans son supermarché de proximité (des fruits entiers et non pas découpés, des laitues au lieu de sachets mélangés, de la viande à la boucherie au lieu de barquettes de polystyrène filmé...), ou ceux qui le sont le moins possible.

Refuser les sacs

Que ce soit au bar à salades le midi, à la caisse du magasin H&M ou à la pharmacie, refuser les sacs (plastique ou papier) pour glisser directement les affaires dans son cabas permet d'éviter des déchets. Car avouons-le, ce sont des sacs qui auront servi parfois quelques minutes seulement, des sacs qui finiront à la poubelle une fois rentré·e·s.

sac en plastique,déchets,pollution,mer
Les sacs pèsent lourd dans la balance des déchets
Abandonner les objets à usage unique

Si le plastique à usage unique est devenu le nouvel ennemi public numéro 1, les objets à usage unique tout court sont néfastes pour l'environnement. Qu'ils soient en plastique, en carton ou en alu, ils polluent, leur production nécessite des ressources naturelles et s'ajoutent à la pile de déchets déjà trop importante. Pourquoi tout simplement ne pas revenir aux objets à usages multiples ? Quand on y pense, ce n'est pas si traumatisant de laver une assiette ou une fourchette !

Réutiliser ses vêtements abîmés

Le recyclage et le don de vêtements sont possibles, mais lorsqu'on a peu de moyens, réhabiliter ses vieilles fringues est une autre option tout à fait viable. Avec un vieux t-shirt, on peut par exemple confectionner un tawashi, cette éponge zéro déchet et avec des chutes de tissu, on peut créer des beewraps, ces films alimentaires d'un nouveau genre. Pas folle la guêpe !

Revoir sa routine d'hygiène

Même dans la salle de bains, il y a des produits que l'on jette alors qu'il existe des versions réutilisables. Les cotons démaquillants qui deviennent des carrés en coton, les serviettes hygiéniques qui deviennent des culottes menstruelles, les cotons-tige qui deviennent des oriculi... avec de l'imagination et un petit budget de base (vite rentabilisé), il y a des progrès à faire !

cheveux,beaute,maquillage,soin,femme,miroir,serviette,routine
Passer au réutilisable pour réduire ses déchets
Réparer ses appareils cassés

L'obsolescence programmée est un vrai sujet, une technique maligne des fabricants pour nous pousser à racheter sans arrêt des équipements cassés mais autant que possible, l'idée est de chercher d'abord à réparer ses appareils avant de les déclarer morts. Des associations ou applications proposent à ceux qui n'en ont pas la compétence, de réparer pour eux leurs objets défectueux. Parfois, ce n'est qu'une histoire de pièce à changer, c'est donc dommage de jeter un objet, et de jeter son argent par les fenêtres !

Se mettre au DIY

Plutôt que de jeter, certains objets peuvent trouver une seconde vie, servir un autre but si l'on est un tant soit peut manuel·le. Un vieux pneu crevé traîne dans ton garage depuis des mois ? Remplis-le de terre et fais en une jardinière ! Tu ne sais pas quoi faire de la caisse à vin dont tu as hérité pendant la foire aux vins ? Elle peut faire une superbe étagère ! Et si tu n'as pas la place pour la récup, donne ou vends ces fameux objets, ils sont très prisés par les adeptes de DIY !

Donner à des associations

Les choses dont vous ne voulez plus n'ont pas forcément à finir à la poubelle ou sur Vinted et Leboncoin : les associations sont demandeuses et se feront un plaisir de récupérer ce meuble que vous vous apprêtiez à larguer sauvagement sur le trottoir, ces livres dont vous n'aviez plus utilité ou ce service de vaisselle que vous auriez lâché pour 1€ à la brocante du coin. Et on vous le garantit, ça vous fera aussi très plaisir de voir que vous avez contribué à aider des personnes en difficulté.

Faire son compost

Les déchets alimentaires sont souvent mis à la poubelle et ça ne nous dérange pas vraiment puisque finalement, ils vont finir par se décomposer mais si on tirait profit de cette décomposition ? Tous les déchets verts sont les bienvenus dans les bacs à compost, même le carton et les coquilles d’œufs qui aident à neutraliser le pH de la mixture - et c'est important, lorsqu'on l'utilise pour fertiliser des plantes. Quiconque possède un petit rebord de fenêtre ou un terrain peut fabriquer son compost, et c'est hyper ludique !

terre,compost,compostage
Le compost pour réduire ses déchets alimentaires
Mieux trier

Générer des déchets et savoir qu'ils sont recyclés, bon. À la limite. Mais en générer et les priver de cette transformation, d'une seconde vie, on dit non ! Lorsque les objets sont recyclables (et c'est un vrai débat, car beaucoup ne sont pas intégralement), il est fondamental de respecter les consignes de tri pour leur assurer une seconde vie. Mélangés, mal triés, nos déchets sont tout simplement éjectés du circuit - au mieux incinérés, au pire enfouis sous terre ou entassés dans des décharges à ciel ouvert. Il est temps de prendre le tri sélectif au sérieux !

Prêt·e·s à entreprendre de petites actions pour la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets ?

Source : Shoko - Crédit : Jamie Grill,Getty Images, Unsplash,Brian Yurasits, kevin laminto via Unsplash, Kyle Ellefson via Unsplash, Justin Case,Getty Images