S'inscrire
tracking
Épanouissement personnel

5 ans après leur avortement, la grande majorité des femmes ne regrettent pas leur choix

Publié par
Eva Yoro
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
5 ans après leur avortement, la grande majorité des femmes ne regrettent pas leur choix

Une étude qui va à l'encontre des arguments brandis par les "pro-life".

Parmi les grands arguments avancés par les pro-life, ces personnes qui s'opposent fermement à l'avortement, le regret est très souvent invoqué. Ce qui explique pourquoi dans plusieurs états des Etats-Unis, des entretiens psychologiques sont organisés avant une interruption volontaire de grossesse afin de s'assurer que les femmes ne regretteront pas « leur décision après coup ». Et pourtant, comme le montre une récente étude menée par des chercheurs américains, la très grande majorité des femmes ayant avorté estiment avoir fait le bon choix cinq ans après leur intervention.

L'écrasante majorité des femmes ne regrettent pas d'avoir avorté 
Crédit : Unsplash @@purzlbaum

Publiée le 13 janvier 2020 dans la revue universitaire Social Science & Medicine, l'étude Turnaway menée de janvier 2008 à décembre 2010 a pour but de mesurer l'impact psychologique d'une telle décision sur le long terme. Pour ce faire, 661 femmes prises en charge dans 30 centres d'avortements différents et répartis dans 21 états des Etats-Unis ont été suivies après leur IVG. D'abord une semaine après l'opération, puis chaque semestre pendant 5 ans. Les entretiens portaient principalement sur leurs émotions, qu'il s'agisse de soulagement, de culpabilité, de tristesse...

Si la décision a été « très difficile » (27%) et « assez difficile » à prendre (27%) pour plus de la moitié d'entre elles, 46% des interrogées ont confié avoir rencontré peu de difficultés à faire ce choix. D'ailleurs, une semaine après leur avortement, 95% ont déclaré avoir pris la bonne décision. Et même si les émotions étaient contrastées quelques jours après l'intervention (51% ont ressenti des émotions positives, 17% des émotions négatives et 20% aucune ou peu d'émotion), les pensées négatives se sont dissipées dans la grande majorité des cas au fil du temps.

L'étude montre en effet que 5 ans après leur avortement, 99% des femmes ne regrettent pas leur décision et que 84% d'entre elles ressentent des émotions positives, alors que seulement 6% font face à des émotions négatives ou neutres. Le soulagement est d'ailleurs le sentiment le plus évoqué, pour 95% des sondées. « Même si elles ont eu du mal à prendre la décision au départ, ou si elles pensaient que leur entourage n'approuverait pas, notre recherche montre que l'écrasante majorité des femmes qui avortent continuent de penser que c'était la bonne décision » souligne Corinne Rocca, co-auteure de l'étude. « Cela démystifie l'idée que la plupart des femmes souffrent émotionnellement après un avortement ».

De même, bien que la culpabilité et la colère s'atténuent les années passant, les chercheurs ont constaté que ces émotions étaient majoritairement vécues par les femmes ayant eu du mal à prendre cette décision ou celles qui se sont senties stigmatisées par leur entourage. Les résultats de l'étude montrent en effet que le jugement et la stigmatisation de l'avortement dans nos sociétés nourrissent la culpabilité, la tristesse et la colère chez les femmes et que ces émotions négatives sont davantage causées par les réactions de l'entourage que par l'acte lui-même. « Cela remet en question la justification des politiques de réglementation de l'accès à l'avortement, qui sont fondées sur des allégations de préjudice émotionnel » affirment les experts.

Une étude qui fait clairement du bien dans un contexte où le droit à l'IVG est toujours interdit dans plusieurs régions du monde, peu accessible dans certains états des Etats-Unis par exemple et stigmatisé dans tous les pays du Monde, la France ne faisant pas exception.

À lire aussi
Selon cette étude, voilà la fréquence à laquelle on devrait voir nos potes pour être en bonne santé
À lire aussi
Vouloir être heureux à tout prix ne serait pas si bénéfique que ça, alors chill out
À lire aussi
Pour 1 garçon sur 2, la corvée du linge est encore une affaire de femmes en 2019
À lire aussi
Ne craignez pas les soirées, c'est dans *ces endroits* que les couples sont les plus infidèles
À lire aussi
5 tips pour réussir à tenir ses bonnes résolutions plus de 2 semaines
À lire aussi
Cette publicité réaliste sur l'après-accouchement a été interdite de diffusion, tout ça en 2020
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
5 ans après leur avortement, la grande majorité des femmes ne regrettent pas leur choix
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible