5 matériaux à privilégier pour consommer la mode de façon plus éco-responsable

par

Dis au revoir à tes fringues en viscose.

Dans un monde idéal, on aimerait toutes pouvoir consommer de la mode responsable : des vêtements produits de façon éthique à tous les niveaux de la chaîne, qui ne menacent pas les ressources naturelles, qui respectent l'environnement, qui permettent une rémunération juste des travailleurs, etc. Mais à regarder de plus près tous les facteurs qui rentrent en jeu dans la conception d'un article de mode, cette quête de perfection s'avère plus difficile qu'il n'y paraît, décourageant même les âmes les plus volontaires.

Oui : être 100% éthique avec les vêtements que l'on se met sur le dos est un véritable challenge, pour ne pas dire une mission impossible mais heureusement, il n'est pas interdit de procéder pas à pas pour améliorer chaque jour son rapport à la mode. Une première piste de réflexion concerne les matériaux utilisés pour confectionner les vêtements, qui jouent un rôle non négligeable dans le caractère éco-responsable d'un vêtement.

De toute évidence, même si le problème est plus profond que cela, certains matériaux sont de meilleurs élèves que d'autres lorsque l'on parle durabilité d'un vêtement. Les éléments à prendre en compte pour les évaluer ? La production et l'extraction de la matière première, la quantité d'eau qu'elle nécessite aux différents stades de sa fabrication, l'utilisation de solvants et colorants, l’énergie employée dans sa production, son impact sur la biodiversité mais aussi son cycle de vie, entre autres critères.

En prenant en compte tous ces facteurs, voici une short-list des matériaux à privilégier pour consommer les vêtements de façon plus écologique et commencer son processus de sensibilisation à la mode durable.

Le chanvre
chanvre,cannabis sativa
Le chanvre, une plante idéale pour la confection de textiles éthiques

Le textile de chanvre reste encore marginal aujourd'hui, mais les avantages qu'il présente pourraient décider retailers et consommateurs à s'y mettre, pourvu que chacun soit près à y mettre le prix. Non seulement le tissu fabriqué à partir du chanvre est léger et confortable comme du coton, mais il est surtout très résistant : il supporte bien mieux les lavages que le coton et ne se déforme pas. En outre, on lui prête des propriétés antibactériennes, absorbantes et thermorégulatrices. Et parce que la culture du chanvre ne nécessite pas de traitement chimique et très peau d'eau (10 à 20 fois moins que le coton, en comparaison), on peut dire sans rougir qu'elle respecte l'environnement.

Le lin
fleur,lin
Le lin, une matière première écologique pour la confection de vêtements

Très semblable au chanvre, le lin permet la confection de vêtements écologiques car l'eau de pluie lui suffit, et on le cultive surtout en Europe ; pratique pour celles qui mettent un point d'honneur à privilégier les circuits courts ! Surtout, le lin est un matériau durable qui fait preuve d'une grande résistance et d'une agréable légèreté et capacité d'absorption pour l'été. Et parce que 80% de la production mondiale est réalisée en France, mieux vaut choisir des articles de mode en lin estampillés Made in France pour s'assurer qu'ils n'ont pas fait d'aller-retour en Asie pour être confectionnés.

Le lyocell ou Tencel™
eucalyptus
Le lyocell, fibre issue du bois pour des vêtements plus écolo

Le lyocell n'a peut-être que 20 ans d'existence, mais cela ne l'empêche pas de s'imposer comme un must-have de la mode éco-responsable. Parfois appelé Tencel™, le lyocell est une fibre obtenue à partir de cellulose, une composante du bois extraite de variétés telles que l'eucalyptus. Il faut donc abattre des arbres pour créer le lyocell, mais les eucalyptus sont des arbres peu gourmands en eau qui ne nécessitent pas non plus d'utilisation de pesticides. Aussi, le processus de transformation de la cellulose en lyocell est rapide, permettant des économies d'énergie par rapport à la transformation du coton par exemple. Côté propriétés, le textile en lyocell est résistant, absorbant, antibactérien et doux au toucher.

Le coton (bio)
coton
Du coton biologique pour consommer la mode de façon plus éco-responsable

Le coton n'a pas la réputation d'être une matière première écologique pour la confection de vêtements mais, issue de l'agriculture biologique, elle figure néanmoins parmi les alternatives souhaitables aux matières synthétiques. Cultivé par système de rotation (on ne le cultive qu'une année à un endroit), le coton n'épuise plus les sols comme il en a l'habitude, et ne nécessite donc plus de fertilisants pour booster sa croissance. De plus, les insectes ne s'installent plus, ce qui réduit considérablement l'utilisation de pesticides (totalement sur les parcelles en bio). Enfin, en évitant la monoculture, les nutriments des sols retiennent bien mieux l'irrigation : le coton bio nécessite donc moins d'arrosages que le coton classique. Au final, en résulte une matière première plus clean, plus solide (car récoltée à la main), mais avec toutes les qualités qu'on lui connaît.

Le polyester recyclé
plastique,bouteille
Des bouteilles en plastique pour confectionner des vêtements en polyester

Les matières synthétiques n'ont pas bonne presse lorsque l'on parle de mode éco-responsable, puisqu'elles nécessitent l'utilisation d'énergies fossiles, mais il n'est pas exclu de considérer les matières recyclées pour faire un geste pour la planète, notamment le polyester. Largement utilisé aujourd'hui pour la confection de vêtements, mais aussi « facilement » dérivé des matières plastiques telles que les bouteilles, le polyester se révèle recyclable à l'infini. Porter un t-shirt confectionné à partir de bouteilles en plastique recyclées, ça donne du sens à la mode, pas vrai ?

A l'heure où l'ont décrie les matières synthétiques et où les textiles végétaux renaissent de leurs cendres, de nouvelles matières premières inattendues voient le jour : le Pinatex issu de fibres d'ananas, le SeaCell™ dérivé d'algues ou encore le chitine, un polymère obtenu des carapaces de crabes. On ne sait pas encore de quoi la mode de demain sera faite, mais il y a fort à parier qu'elle nous mène vers un avenir plus vert.

Source : Shoko - Crédit : Pixabay, Marianne Krohn via Unsplash, S O C I A L . C U T via Unsplash