5 raisons pour lesquelles ton vagin sent, et ce que cela en dit sur ton état de santé

par

Il y a certaines odeurs qui sont plus inquiétantes que d'autres. 

Même si la société aimerait que toutes les femmes soient des princesses qui sentent toujours bon et qui ne font jamais caca, la réalité est bien différente. En tant qu'être fait de chair, d'os et de poils (certaines plus que d'autres), des odeurs émanent de notre corps. Le vagin notamment est une zone odorante. Même si on se lave régulièrement à la fin de la journée c'est normal qu'une vague odeur de crevette émane quand on retire sa culotte. Comme il n'y a pas un type de vagin standard, il n'y a pas "de senteur standard". Chaque femme possède sa signature olfactive. Bon, une petite odeur c'est normal mais quand ça commence vraiment à fouetter, il faut s'inquiéter.

Plusieurs raisons peuvent être la cause de ce désagrément : infection, une MST, de la transpiration, un pic d'hormones durant les règles, ou encore le changement de PH de son vagin. Souvent, lorsque le corps tente de nous faire passer des messages, c'est que quelque chose cloche. Il ne faut donc pas prendre à la légère ce genre de signal et s'alarmer quand on se demande toute la journée qu'est-ce qui sent si mauvais et qu'on finit par se rendre compte que finalement c'est nous-même le problème. Voilà quelques petits conseils en fonction des odeurs

Odeur de poisson

De nombreuses bactéries sont présentes dans notre vagin et permettent de le maintenir en pleine forme. Si ça commence à sentir fortement le poisson et que l'on constate des pertes épaisses un peu grises, cela peut vouloir dire qu'il y a un problème d'équilibre des différentes bactéries. Il faut donc aller consulter.

Odeur de pain ou de bière

Cette odeur peut signifier qu'il y a une infection vaginale à levure. La levure est le terme un peu glamour pour désigner les champignons Candida albicans, des microorganismes présents dans le vagin, normalement en petite quantité. L'humidité, l'exposition à des produits irritants, la prise de médicaments peuvent en être la cause. En plus de l'odeur on ressent généralement des démangeaisons et l'on peut constater des tâches rouges ou des plaies au niveau de la vulve.

Odeur aigre ou de rassis

Réjouissez-vous, vous avez peut-être une trichomonas. Rien que le nom fait peur. Il s'agit d'une infection liée à un petit animal microscopique, unicellulaire, le protozoaire. Même si cela semble terrifiant, ne vous inquiétez pas c'est assez commun. Cela crée souvent des vaginites (inflammation de la muqueuse du vagin). Ce petit animal qu'on ne veut surtout pas avoir chez soi, se transmet par voie sexuelle.

Odeur d'oignon

Si vous sentez l'oignon ne vous inquiétez pas, c'est sûrement parce que vous en avez mangé. L'odeur peut persister un peu (comme les endives) au niveau de votre vagin et de votre urine. Dépassé les 48 heures, si vous avez toujours l'impression d'avoir une pissaladière entre les jambes, ce n'est pas normal et il faut aller consulter.

Odeur de viande avariée

Cela peut être le signe d'une des phobies de nombreuses femmes : le tampon égaré. Parfois, alors qu'on est persuadée d'avoir tout enlevé, il arrive que l'on oublie un tampon dans les tréfonds de notre vagin. Au bout de quelques jours d'errance il est normal que ce dernier se mettre à sentir fort. Donc, dès que cette odeur vient à vos narines, n'hésitez pas à aller trifouiller un peu dans vos profondeurs pour voir si un tampon en décomposition n'est pas entrain de moisir en vous (beurk, beurk). Ou sinon mettez une cup, c'est plus compliqué à oublier.

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash Timothy Meinberg