6 choses à ne jamais faire avec un tampon

par

Le tampon est la solution pratique quand on a ses règles, mais l'utiliser correctement et sans danger c'est quand même mieux...

On l'utilise - ou l'avons toutes utilisé - plus d'une fois. On ne va pas se mentir, le tampon est la protection la plus pratique lorsque l'on a nos règles. Il a pourtant été plusieurs fois remis en cause, en particulier à cause du syndrome du choc toxique. C'est pourquoi le port du tampon nécessite quelques règles (ah ah) strictes d'hygiène afin d'éviter toute infection ou petits désagréments... Voici la liste des choses à éviter à tout prix lorsque vous utilisez des tampons, ces jolies petites choses dont on bourre nos sacs ;)

1. En mettre un alors que vous n'avez pas encore vos règles

On a souvent peur de l'arrivée "surprise" de nos règles et parfois, on pense bon de mettre une protection lorsque que l'on voit la semaine fatidique arriver. Or, votre flore vaginale a besoin de respirer, vous risqueriez de la déséquilibrer en mettant un tampon ! Préférez un protège-slip si vous avez vraiment peur des accidents de parcours.

2. Le garder plus longtemps que conseillé

Garder un tampon plein trop longtemps accroît le risque du syndrome du choc toxique, mais également d'infections car vous laissez du temps à d'éventuelles bactéries de s'installer dans votre vagin. Changez votre tampon toutes les trois heures et n'en gardez pas un toute une nuit !

3. Le garder lors de rapports sexuels

Ça peut paraître logique pour beaucoup, mais ne gardez pas votre tampon si vous comptez avoir un rapport sexuel durant vos règles. Cela risque d'être un brin compliqué pour Monsieur de rentrer en vous et vous risquez sérieusement de vous blesser... Un peu de rouge par ci, par là n'a pas à faire peur à qui que ce soit !

4. Faire pipi ou plus...et le garder ensuite

Allez, avouons-le sur ce point on plaide toutes coupable. Mais sachez que votre tampon ou sa ficelle peuvent très bien se retrouver infectés par des bactéries se trouvant dans vos petites ou grosses "commissions" . Alors pensez bien à le retirer à chaque fois. On sait que les tampons ne sont pas gratuits, mais vaut mieux quelques euros qu'une infection.

5. Ne pas l'enlever après être allée nager avec

Assez chouette de pouvoir profiter d'un bain de mer ou d'un plongeon dans une piscine même lors de nos règles hein ! Mais n'oubliez pas de changer votre tampon après avoir fait trempette, celui-ci peut en s'être gorgé d'eau (et oui...) et sa ficelle, c'est certain. Du coup, plusieurs bactéries peuvent s'y trouver et attention aux conséquences...

6. Ne mettre que des tampons "super"

Plus le tampon a de vertus absorbantes, plus le risque du syndrome du choc toxique est important. Choisissez bien le tampon en fonction de votre flux et celui-ci peut varier au cours de votre période de règles. Apprenez à bien connaître votre corps pour adapter correctement votre protection :)

BONUS : L'utiliser pour appliquer du maquillage

On vous en avait parlé, certains objets bizarres s'invitent dans notre routine beauté. Le tampon n'a pas fait exception, l'idée étant de l'utiliser pour poser son fond de teint. Evidemment, vu sa capacité absorbante autant vous le dire tout de suite : C'est l'échec assuré !

Besoin de réponses sur la contraception ? Rends-toi sur www.moncorpsmacontraception.fr

Source : Shoko - Crédit : Schümos Coffee