6 idées reçues sur les poils et le rasage

par
La gamme de rasoirs Gillette Vénus

Parmi toutes les techniques d'épilation, le rasage est sans doute la plus méjugée de toutes. Voici quelques idées reçues sur les poils et le fameux rasoir

Il y en a qui les rasent, les épilent, les éradiquent au laser, les décolorent ou les laissent tranquilles. Les poils, chacune a son idée sur le sujet et sa manière de les appréhender. Mais en plus d'avoir des techniques de prédilections quand il s'agit de notre toison, on a aussi des présomptions sur les différentes méthodes dépilatoires. L'épilateur électrique, ça favorise les poils incarnés. Le rasoir, ça augmente la pilosité. La crème dépilatoire, c'est le must pour les peaux sensibles. Et parmi toutes les technique qui s'offrent à nous, c'est bien le rasage qui est la plus décriée, alors même qu'elle demeure la plus utilisée chez les jeunes femmes. Et si, finalement, on se trompait complètement sur le rasage ? A l'approche des journées ensoleillées et des garde-robes qui s'allègent, on se penche sur la question en identifiant les 6 idées reçues les plus répandues sur les poils et le rasage. Vous ne rechignerez plus autant à brandir votre 5-lames !

6 idées reçues sur les poils et le rasage - photo
Idée reçue #1 : Le rasage fait pousser les poils plus drus

FAUX ! Vous aurez peut-être du mal à accepter cette vérité, qui est sans conteste la plus répandue lorsqu'on parle poils et rasage. Mais Adam Boulding, directeur de la communication scientifique pour Gillette Vénus l'affirme : si l'on constate nos poils plus noirs et plus drus au fil des rasages, c'est non seulement parce que la pointe du poil qui repousse est coupée nette, mais surtout parce que le temps (et la fin de la puberté notamment) révèle la vraie nature de nos poils, qui ne sont malheureusement plus aussi doux. Une question de génétique, donc : même une personne qui ne s'est jamais rasée ferait le même constat à l'âge adulte.

Idée reçue #2 : Le rasage est mauvais pour la peau

VRAI et FAUX. Le rasage peut endommager l'épiderme (c'est quand même des lames tranchantes qui effleurent notre peau à répétition), mais c'est davantage des gestes mal exécutés ou des mauvaises pratiques qui rendent le rasage néfaste pour notre peau. Réalisé avec un vulgaire savon moussant ou pire, à sec, le feu des lames est inévitable. Ajouté à cela un rasoir de mauvaise qualité, et les conséquences sont irritation et inflammation.

Idée reçue #3 : Le rasage enlève le bronzage

FAUX ! Si la mélanine (ces pigments qui s'activent lors de l'exposition au soleil pour protéger naturellement la peau des rayons UV) est présente dans notre épiderme, autrement dit la première couche de notre peau, le rasage n'en affecte que la partie supérieure. Se raser peut donc participer à exfolier les peaux mortes en surface, mais pas à altérer le bronzage, qui est emprisonné plus en profondeur.

Idée reçue #4 : Un rasoir avec plus de lames est plus irritant

FAUX ! Au contraire, un rasoir comportant un plus grand nombre de lames s'avère moins irritant pour la peau, principalement parce qu'elles permettent de couper les poils avec une plus grande efficacité, sans devoir repasser plusieurs fois sur la même zone. Aussi, plus les lames sont rapprochées, moins la friction sur la peau est importante ; un avantage dont les rasoirs 2 ou 3 lames ne peuvent pas se targuer.

Idée reçue #5 : Le rasage est mauvais pour les peaux sensibles

FAUX ! Le rasage est justement la meilleure technique d'épilation pour les peaux sensibles, avant la cire, l'épilateur électrique ou même la crème dépilatoire. Alors que l'arrachage de poils peut créer des inflammations, petits boutons et autres réactions cutanées comme d'éventuelles brûlures, la crème dépilatoire est souvent contestée pour son côté abrasif et sa teneur en pH trop élevée pour la peau, qui a pour conséquence sécheresse et irritations. Un bon rasoir 5 lames et sans parfum est donc davantage conseillé pour les peaux sensibles.

Idée reçue #6 : Un vieux rasoir peut être irritant

VRAI ! Plus les lames d'un rasoir sont fines et affûtées, meilleur est le rasage. Alors avec un modèle usé, obstrué par des peaux mortes et des poils, l'acte est moins efficace et peut donc s'avérer irritant, propice aux coupures. C'est notamment pour cela que les experts Gillette Vénus conseillent de changer les lames après 10 utilisations - un bon réflexe à adopter plutôt que de racheter un rasoir tout neuf, quand on peut participer à la préservation de l'environnement, on n'est pas contre !

Finalement, le bon vieux rasoir n'est peut-être pas si discutable qu'on le pensait : non seulement il permet un résultat rapide et efficace, mais il ménage aussi les peaux sensibles ! Alors certes il ne garantit pas une douceur durable, mais c'est ensuite à chacune de définir ses besoins en matière d'épilation. Après tout, il en faut pour tout le monde ;)

Source : meltyFashion / Adam Boulding - Crédit : Instagram @gillettevenusde