Adieu tourisme de masse, vive le Slow Tourisme

par

Parfois les vacances ce n'est pas de tout repos.

Avion, décalage horaire, foule à braver, dizaine d'activités... Souvent on revient de ses congés encore plus fatigués que lorsque l'on est arrivés. A force de vouloir tout faire, on finit rincés et pas forcément satisfaits. Lorsque l'on choisit d'aller dans des endroits "branchés" (Mykonos, Ibiza, St Tropez, Biarritz...) on passe son séjour à lutter pour dîner en terrasse ou pour poser sa serviette sur un transat. Les adeptes du Slow Tourisme refusent de voyager de la sorte. A l'image de la Slow Food qui s'oppose à la consommation massive et rapide des Fast Food, le Slow Touriste a décidé de prendre son temps pour profiter de ses journées non travaillées. Mais alors comment faire ? 

Savoir profiter des environs

Les adeptes ont compris qu'il n'y avait pas que Bali dans la vie. Au lieu de prendre des avions (qui augmentent leur empreinte carbone), ils misent sur les environs de leur région pour aller voyager. Nous avons la chance d'être en France, qui regorge de paysages incroyables et très diversifiés. Le fait de ne pas partir trop loin rassemble plusieurs bons points: on pollue moins, on économise du temps de trajet et on découvre les merveilles qui sont justes à côté de chez nous. On s'échappe des formules all inclusive et des destinations bondées et à la place on recherche l'authenticité et pourquoi pas un peu de solitude. 

Prendre le temps de découvrir

Dans le slow tourisme on laisse sa montre au placard. Le but n'est pas d'avoir un planning surchargé mais de vraiment prendre le temps de profiter. Longues balades à vélo, reconnexion avec la nature, marche dans les montagnes, déjeuners à rallonge où l'on savoure des produits locaux, respiration de yoga,  échanges avec des gens du coin pour apprendre à mieux découvrir la région... Bref, le but est de rentrer chez soi ressourcés et plein de vitalité. En plus de tout ça, vous allez faire des économies sur votre budget. 

Une petite ferme dans le Larzac loin de la foule et près des poules et des poneys, perso je signe direct.

Crédit : unsplash Avatar of user Erin Hesselink Erin Hesselink @erinhesselink Erin Hesselink