S'inscrire
American Apparel

American Apparel, la polémique school girl de la rentrée

Publié par
Mélody Husson
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

American Apparel a une fois de plus soulevé les foules (et les jupes). Pour sa dernière campagne, la marque de prêt-à-porter a révélé des photos osées dévoilant un peu trop de jeunes écolières

Il est vrai que la réputation d'American Apparel réside autant dans ses vêtements que dans ses campagnes de publicité. La société américaine s'est faite un nom dans le textile grâce à son style décalé et original. Les pièces de la marque se veulent jeunes dans un look casual et assez sportswear. American Apparel cherche à attirer les regards et sait parfaitement s'y prendre en jouant avec la provocation. La marque aime faire parler d'elle en attisant les foules et en titillant la curiosité de ses clients. Seulement à force de jouer avec le jeu, on finit par se brûler comme l'a déjà subi American Apparel ainsi que son fondateur Dov Charney, remercié car il avait été impliqué dans des affaires d'harcèlement sexuel. La série se poursuit pour American Appareil qui se retrouve au cœur d'une nouvelle polémique jugée sexiste voire pornographique.

Cette fois-ci c'était le coup de trop pour American Apparel. Sa dernière campagne de publicité a été jugée trop provocante et a été retirée directement du compte officiel de la marque à cause de sa vulgarité. Même si la marque était sûre de faire parler d'elle et de se faire un coup de publicité, elle a été forcée de retirer les clichés de sa campagne intitulée "Back to school", autrement dit "de retour à l'école". Comme son nom l'indique, elle était constituée de photos de jeunes filles dont on n'apercevait que la petite jupe d'écolière à carreaux. Les filles des clichés avaient pris la pose penchées en avant et les fesses en arrière de façon très suggestive. Dans la suite de la série, d'autres écolières sont photographiées en mini-jupes dans des poses plus qu’allusives.

L'affiche de la campagne d'American Apparel a été postée sur l'Instagram de la marque avant d'être supprimée
Crédit : American Apparel
L'affiche de la campagne d'American Apparel a été postée sur l'Instagram de la marque avant d'être supprimée
Crédit : American Apparel

On ignore si le caractère suggestif de la campagne est lié à la nouvelle directrice femme de la marque American Apparel, cependant la marque avait pour but de mettre en avant sa dernière ligne de vêtements nommée "Lolita". Inspirée du roman de Nabokov où un adulte vit une relation avec une adolescente de 12 ans, la collection est composée de mini-jupes et crop-tops. Suite à la photo de la campagne postée sur le compte Instagram d'American Apparel, de nombreux internautes mais également associations se sont indignés et ont crée un mouvement de foule sur le web. Peter Bradley, le dirigeant de l'association britannique de protection de l'enfance Kidscape a déclaré : "Nous trouvons cela odieux. On fait usage de pornographie infantile pour vendre des produits. La sexualisation des mineurs ne peut jamais se justifier". Cela reste dommage pour American Apparel de devoir dénuder de jeunes filles mineures pour espérer créer le buzz et vendre plus...

À lire aussi
American Apparel, le fondateur Dov Charney remercié
À lire aussi
American Apparel, une femme nommée à la direction de la marque
À lire aussi
American Apparel x Nathalie Du Pasquier, la collection graphique
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
American Apparel, la polémique school girl de la rentrée
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible