Après t'avoir pourri la vie, tu ne vas plus pouvoir te passer de pollen et on te dit pourquoi

par

Oui, ce truc qui te fait éternuer à t'en froisser les muscles sert à quelque chose. Et pas qu'un peu !

Tu le sens arriver le retour de bâton ? Après avoir bien profité de ton été, en bourlinguant à droite à gauche, en enchaînant les soirées et en accumulant la fatigue, les prochaines semaines s'annoncent compliquées. La reprise, finalement, ce n'est pas le moment où l'on trinque. Il faut souvent attendre quelques semaines avant de ressentir le contre-coup qui survient généralement aux changements de saison, soit au moment où ton corps est particulièrement vulnérable. Heureusement, il existe un tas de possibilités pour booster ton organisme de façon naturelle. Spiruline, açai, matcha, baies de goji, graines de chia, ces produits que l'on regroupe sous le nom de "superaliments" sont ainsi prisés pour leurs apports nutritifs. S'ils se sont largement invités dans notre quotidien (et sur notre feed Instagram), tu ignorais sûrement que le pollen figure également parmi les superaliments chéris des foodistas. Parait qu'il s'agit même d'un des plus redoutables. On a clairement besoin d'explications ! 

Pollen

Outre nous faire éternuer H24, les yeux rouges, le nez en feu et la gorge qui pique, le pollen contient des vertus nutritionnelles rares. Propriétés cicatrisantes, protectrices, antioxydantes, il est également riche en vitamine B et lacto-ferments. Concrètement, consommer 15-20g de pollen équivaut à ingérer 900g de fruits et légumes. Quant aux protéines, 100g de pollen correspondent à 6 oeufs mais aussi 700g de viande rouge. C'est dire !

Il faut savoir également que chaque pollen possède ses propres vertus selon la fleur qui a été butinée. Par exemple, le pollen de cerisier est excellent pour la peau, les ongles et les cheveux tandis que le pollen de ciste est bon pour contrer la fatigue, agissant sur le système immunitaire. Le pollen de châtaignier, quant à lui, est efficace contre le stress. S'il existe sec, la meilleure façon de le consommer reste sa version congelée à l'état frais (c'est-à-dire juste après la récolte), de façon à ce que soient conservés tous ses nutriments. Il est par ailleurs conseillé de faire deux cures par an (pas plus) de 3 à 6 semaines, à raison d'une cuillère à soupe par jour. Le must reste d'ailleurs de s'octroyer cette petite cure lors des changements de saison. Enfin, même si le pollen n'est pas dangereux pour toutes les personnes allergiques, il est préférable d'éviter d'en consommer si l'on présente un terrain allergique.

S'il se vend en gélules, il est tout à fait possible d'utiliser le pollen en topping pour pimper salades, bowls, tartines, yaourts, smoothies ou encore salade de fruits. Il a un goût assez particulier (tout le monde ne l'appréciera pas), à la fois sucré et amer. Quant à sa texture, elle est légèrement pâteuse, laissant une sensation "farineuse" dans la bouche. C'est spécial mais on s'y fait ! Et pour ne rien gâcher, en plus d'être hyper bon pour la santé et assez agréable en bouche, le pollen est méga instagrammable. Alors, on se la fait cette cure de pollen ?

Source : Shoko - Crédit : Pixabay, Unsplash - Demetrius Washington