10 astuces pour venir à bout des frisottis

par

Les cheveux qui rebiquent au sommet de la tête seront bientôt de l'histoire ancienne (enfin, y'a quand même du boulot)

Ça rebique dans tous les sens, ça donne un effet fouillis à nos cheveux et un air de saut-du-lit à notre tête... les frisottis qui gravitent au sommet de notre crâne ont le dont de nous exaspérer, si ce n'est de nous désespérer. Car en toutes circonstances, ces cheveux rebellent se manifestent en bande - il pleut ? hop, frisottis. Il fait chaud ? Frisottis again. Tu enfiles un pull ? Frisottis dans ta tête. Tu enlèves ton bonnet ? Quelle mauvaise idée ! Bref, quoi que l'on fasse, nos cheveux finissent souvent par se dresser sur notre tête et nous en...quiquiner et aucune de nos petites techniques secrètes ne semblent les dompter (genre les aplatir avec les mains, les mouiller rapidement ou même les coiffer). Et c'est normal. Parce que malgré les idées reçues, ces astuces sont contre-productives et aggravent même le problème. Petit passage en revue des causes des frisottis et des good tips pour en venir à bout.

Pourquoi les cheveux frisottent ?

La principale cause des mèches frisottantes est la déshydratation des cheveux. De la racine jusqu'aux pointes, nos cheveux sont recouverts de petites plaques (ou cuticules) étroitement imbriquées les unes dans les autres et dont le but est de protéger le cœur (cortex) de nos cheveux, de les garder en bonne santé et de maintenir le taux d'hydratation. Mais lorsque des éléments extérieurs (chaleur, détergents...) entrent en contact avec les cuticules, celles-ci se fragilisent et se décollent : le cheveu n'a donc plus de système de défense et il finit par se dessécher, se casser et se dresser. De surcroît, sa porosité permet à l'eau et l'humidité de s'infiltrer en son cœur, le faisant gonfler (et donc frisotter) avant de s'évaporer de plus belle... et de créer un cercle vicieux.

Vous l'aurez compris, les cheveux en manque d'hydratation sont donc plus sujets aux frisottis que les cheveux en bonne santé. Et pas besoin d'avoir des cheveux frisés ou crépus (plus secs par nature) pour avoir des frisottis : les cheveux parfaitement lisses peuvent aussi en être victimes s'ils sont constamment agressés.

Comment éradiquer les frisottis ?Bien hydrater ses cheveux

Masques, soins sans rinçage, bains d'huile... tous les soins hydratants sont bons pour nourrir la fibre et retrouver des cheveux sains. Le must ? Les appliquer sur cheveux humides pour emprisonner l'humidité sous l'enveloppe protectrice des produits.

Ne pas trop se laver les cheveux

Avec des lavages trop fréquents, le film hydrolipidique qui enveloppe les cheveux se détruit et les cuticules sont plus facilement exposées aux agressions.

Privilégier des produits doux

Si la gestuelle du lavage peut être néfaste pour les cheveux, c'est surtout les produits utilisés qui sont susceptibles de les endommager. Substances abrasives, conservateurs, ingrédients nocifs... les shampoings, après-shampoings et parfois même les soins sont nombreux à en contenir et donc à altérer les cheveux plutôt que de les soigner. Du naturel voire du bio, voilà quoi privilégier !

Rincer les cheveux à l'eau froide

Si vous trouvez inconcevable de terminer votre douche par un jet d'eau froide, vous risquez bien de changer d'avis puisque l'eau froide a la capacité de refermer les cuticules (super après un soin hydratant) et donc de discipliner les cheveux.

Utiliser une brosse douce

Pour éviter les frisottis, mieux vaut utiliser une brosse douce ou un peigne à dents larges afin de minimiser les frictions, mais aussi la casse. Vous avez remarqué que ce sont généralement les cheveux cassés qui rebiquent le plus ?

Essorer délicatement les cheveux

Attention aux frictions avec la serviette en coton ! Recommandé pour avoir de plus beaux cheveux, l'essorage doux permet d'éponger l'humidité des cheveux sans les violenter. Aussi, délicatement essorés, les cheveux restent plus facilement en place plutôt que de partir dans tous les sens et donc de se dresser inexorablement sur notre crâne.

Protéger les cheveux de la chaleur

Toute beautysta de ce nom sait que le sèche-cheveux, le fer à lisser ou le fer à boucler ont la réputation d'endommager les cheveux. Mais pourquoi, au juste ? Parce que la chaleur qu'ils dégagent entraîne l'évaporation de l'humidité des cheveux et fragilise donc les cuticules. Avant tout contact avec la chaleur, un produit thermo-protecteur dispersé sur les longueurs est donc indispensable. Enfin, en fin de séchage (au diffuseur, de préférence), terminer avec un souffle d'air froid permet également de refermer les cuticules !

Eviter les contacts

Les mains dans les cheveux, le pull qu'on met et qu'on retire, le bonnet sur la tête... tous ces contacts volontaires ou pas avec les cheveux ont tendance à causer des frictions et à dresser les cheveux sur la tête. Et ensuite, bonjour pour les faire redescendre !

Dormir dans du satin

Plus incongrue mais néanmoins essentielle, cette astuce permet de prévenir le dessèchement des cheveux et les frisottis au réveil. Parce qu'à l'inverse du coton sur lequel on pose notre tête et on bouge toute la nuit, le satin n'absorbe pas l'humidité des cheveux et limite les frictions. Et en plus, c'est agréable au toucher ;)

Bannir les (dé)colorations

Agressives pour la fibre capillaire, les colorations et décolorations sont à proscrire (ou tout du moins à espacer) lorsqu'on veut en finir avec les frisottis puisque sécheresse et casse sont les conséquences directes de ce processus. Et qu'est-ce qu'on a dit lorsque les cheveux sont secs et cassés ? Ils rebiquent !

Les frisottis, on est nombreuses à les détester parce qu'ils ruinent une coiffure ou un brushing. Mais au-delà de l'aspect esthétique, ils cachent surtout un état de santé capillaire déplorable ! Alors au lieu de laquer frénétiquement les mèches pour les masquer, autant s'attaquer à la source du problème pour en finir une bonne fois pour toutes ;)

Source : Shoko / adjocom.com / Photo d'illustration : Victoria's Secret - Crédit : Victoria's Secret