Ce baume à lèvres a éclipsé toute la concurrence, même mon Labello peut aller se rhabiller !

par

Qui aurait cru que je vante un jour les mérites d'un baume à lèvres

Je ne sais pas vous mais moi, je n'ai jamais vraiment fait attention au baume à lèvres que j'utilise. Un petit stick Cien de chez Lidl à 0,75€ ça me va très bien (et une étude d'UFC-Que Choisir a d'ailleurs dit que c'était le meilleur produit du marché, véridique) alors chercher un produit très sophistiqué, voire y mettre plus de 5€, je ne vois pas bien l'intérêt.

Et puis il y a quelques mois de cela, on a reçu à la rédac' les soins pour mains et lèvres de la marque Lanolips. Jamais entendu parler, je me suis dit. Parce que j'étais en dèche de stick à lèvres et que j'aimais bien le packaging en tube, j'ai ouvert le produit appelé 101 Oitment "Multipurpose superbalm". Là, j'ai compris que le tube n'était pas seulement un baume à lèvres, mais un baume à tout faire aka le produit qui te sauve des gerçures aux mains et des coudes secs comme le désert.

J'ai commencé par l'appliquer le jour, sur mes lèvres nues et j'ai adoré le confort que le baume conférait ; une texture assez grasse et épaisse en sortant du tube, mais finalement plutôt fondante et glossy au contact de la peau chaude. Surtout, le produit n'a jamais bougé de mes lèvres alors que certains baumes doivent être appliqués et réappliqués constamment.

Contente de expérience le jour, j'ai voulu le tester la nuit. A une époque, j'avais un baume de nuit fétiche qui laissait mes lèvres toutes plumpées au réveil, jusqu'à ce qu'il me provoque des réactions allergiques pas croyables et les fasse gonfler comme des bouées (le Superlips de Guerlain, je dénonce je suis comme ça). Du coup, à cause de cette vieille peur enfouie, je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec le baume Lanolips. Inutile de vous dire (ou si, très utile) que depuis plusieurs mois que je l'utilise, le 101 Oitment de Lanolips ne m'a jamais provoqué quelconque réaction cutanée : après ma première application nocturne, j'étais littéralement bluffée de la souplesse de mes lèvres au réveil, et de leur allure lisse, charnue.

Les premières semaines de mon utilisation, je ne savais pas vraiment ce que ce tube miraculeux contenait, je ne m'étais pas interrogée sur sa composition. C'est en me renseignant sur les substances cosmétiques animales que j'ai compris ce que le baume Lanolips renfermait : de la lanoline ou pour faire simple, du sébum de mouton (prélevé sans souffrance animale lors de la tonte régulière de la laine) présent à 100% dans la compo, d'où la formulation naturelle. Et si au début, cela m'a un peu dérangée de savoir ce que je mettais quotidiennement sur mes lèvres, je n'ai aujourd'hui plus aucun a priori ! En découvrant l'étude UFC-Que Choisir d'octobre 2017 sur les baumes à lèvres, j'ai appris que la moitié des baumes du marché comportaient des substances toxiques voire cancérogènes (perturbateurs endocriniens, huiles minérales...) - les Uriage, Avène, La Roche Posay sont parmi les pires - alors oui, j'utilise un baume non vegan à 13,99€, mais je sais que je protège ma santé, en même temps que ma beauté.

Mon premier tube de 101 Oitment n'est pas encore terminé, mais j'ai déjà le suivant qui m'attend dans mes placards : je ne saurais que trop recommander ce baume à usages multiples qui a sauvé mes lèvres de gerçures, et qui les garde hydratées toute la journée sans que je m'en rende compte ;) Il me reste encore à découvrir les autres références teintées de la marque mais pour l'instant, je n'ai pas l'intention de faire des infidélités au best-seller !

Source : Shoko - Crédit : Sephora