Ce mascara m'a épatée, et ça faisait longtemps que je n'en avais pas kiffé un comme ça !

par

C'est son effet naturel mais glamour qui m'a conquise

Des mascaras, j'en ai vus passer depuis que j'ai l'âge de me maquiller et par chance, je n'ai jamais vraiment connu de fail en la matière : aucun n'a mérité de finir à la poubelle pour m'avoir fait des pattes d'araignées à la place de cils. Par contre, j'ai évidemment préféré certains mascaras à d'autres et parce que j'étais justement plutôt contente de mon mascara actuel, je repoussais le moment fatidique où je devrais en changer. Mais c'était sans compter sur le fait que je kifferais encore plus mon nouveau mascara : j'ai nommé le mascara volume spectaculaire Velvet Noir de Marc Jacobs Beauty ! Alors non, le Velvet Noir de Marc Jacobs n'est pas un nouveau mascara : cela fait justement plusieurs années qu'il roule sa bosse au sein de la beauty sphere et qu'il agrandit sa communauté de fidèles - moi compris - c'est donc dire si c'est un incontournable !

Le Velvet Noir de Marc Jacobs possède une brosse tout ce qu'il y a plus de plus tradi : des poils synthétiques et une forme sablier censée délivrer "une formule généreuse au centre des cils pour densifier intensément, tout en définissant les pointes". Ça c'est pour la partie technique - la forme et la matière de la brosse importent beaucoup pour certaines, alors il fallait le mentionner !

Parce que le Velvet Noir de Marc Jacobs Beauté pouvait ressembler à n'importe quel autre mascara, en dépit de son joli écrin hexagonal, je n'attendais pas grand chose du produit - et c'est justement pour ça qu'il m'a prise au dépourvu ! Tout d'abord, j'ai été intriguée par la texture du produit qui semblait différente des autres : une pâte non pas gel mais presque crémeuse qui s'est avérée incroyable à l'application. La brosse glisse sur les cils avec beaucoup de facilité, sans les accrocher ni les tirer.

Contrairement à ce que la marque dit de son produit, je n'ai pas trouvé que le mascara Velvet Noir conférait un effet "faux-cils" : j'ai justement trouvé que le produit magnifiait les cils de façon très naturelle, en mode "my lashes but better". Il les allonge mais pas à l'extrême, il les recourbe sans excès mais surtout, il les sépare sans effet paquet ni effet pattes d'araignées : on dirait plutôt que l'on a posé des extensions de cils individuels plutôt qu'une bande entière de faux-cils - qui peut parfois avoir l'air lourde et massive.

De gauche à droite : sans mascara / 1 couche de mascara / 2 couches de mascara
De gauche à droite : sans mascara / 1 couche de mascara / 2 couches de mascara

En comparaison avec mon mascara précédent, je n'ai pas eu de chutes de produit au cours de la journée : on peut toucher ses cils (toujours souples au fil des heures) ou ses yeux sans finir les doigts plein de pigments et, parce qu'une seule couche de mascara suffit pour un regard de biche, je l'ai démaquillé en un geste le soir. D'ailleurs, il s'enlève sans résister ni crisser sous le coton et pour ça, mes cils lui disent merci.

Le mascara Velvet Noir de Marc Jacobs Beauty a été une vraie révélation pour moi. Je ne sais pas comment il vieillira mais mais tout ce que je sais, c'est que je n'ai pas vu un produit aussi facile et agréable à appliquer - et c'est tout ce qui m'importe pour le moment !

Source : Shoko - Crédit : Sephora, shoko