S'inscrire
tracking
Bac 2014

Bac philo 2014, le corrigé mode

Publié par
Mitia Bernetel
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Si vous avez planché pendant quatre heures ce matin, stressomètre au maximum pour décrocher une note correcte, il est temps de se détendre. Respirez, meltyFashion s'occupe de votre corrigé mode

En ce premier jour du bac 2014, les grandes questions philosophiques sont à l'honneur ! Amies scientifiques, la question suivante vous a été posée : L'artiste est-il maître de son œuvre ? Au regard des grands artistes de la mode moderne, les avis divergent. Si les monstruosités fashion prolifèrent ces derniers temps, on ne peut s'empêcher de blâmer les savants fou qui les ont crées. Les Nike x Riccardo Tisci ? La coque iPhone cornet de frites Jeremy Scott ? Inutile de chercher les responsables plus loin, créateur= responsable (=coupable) ! Mais quand le délire dérape et que la foule s'empare du phénomène, les petits Frankenstein mode sont jetés en pâtures au public qui s'approprie totalement la chose. Karl Lagerfeld était impuissant face aux rédactrices remplissant des caddies de jambon Cambon et de sacs plus belles Chanel au défilé automne-hiver 2014/2015. Isabel Marant n'a pas pu faire grand-chose non plus face à la culture à grande échelle de ses baskets à talons made in China dans les boutiques au doux parfum de plastique. Dans la mode plus que nulle part ailleurs, dur de maitriser son œuvre.

Crédit : CW

Future bachelières littéraires : Les œuvres d'art éduquent-elles notre perception ? En modeuses invétérées nous serions tentées d'affirmer notre libre arbitre absolu. Les baskets à plate formes font leur grand retour ? Non, non et non, jamais nous ne cèderont à ce retour rétro trop brutal. Nos goûts sont ce qu'ils sont et la mode ne saurait les changer. En réalité, deux mois plus tard, nous sommes les premières à admettre que franchement, ces petites Carven x Superga sont sur-stylées. Et voilà comment les tendances se suivent et après une phase de drague plus ou moins longue, nous convainquent finalement très facilement. Oui, la pub, les lookbooks, les stars, les mannequins, les défilés modèlent notre vision et nous sommes TOUTES des fashion victims. Vous ne vous attendiez pas à apprendre ça lors du bac philo 2014, hein ?

Du côté du Bac S, les épreuves de philo nous ont posé une colle mode : Suffit-il d'avoir le choix pour être libre ? Pour tenter d'élucider cette épreuve, suivons un exemple. Kim Kardashian, multi millionnaire et fashionista, est une personne qui vestimentairement parlant a clairement le choix. Est-elle pour autant libre de s'habiller comme elle l'entend ? Entre la culture du bling qui règne dans la famille Kardashian/Jenner et la pression de son public, pas si sûr ! Souvenez-vous du lynchage public que la star avait subi en coupant sa robe Dior en deux. Kim n'est pas prête de recommencer ! La question du Bac 2014 restera donc en suspend. Et vous, vous sentez-vous libre dans vos dressings ?

À lire aussi
Bac 2014, le look idéal pour les épreuves
À lire aussi
Bac philo 2014, 3 activités beauté pour décompresser après l'épreuve
À lire aussi
Bac 2014, les lieux girly dans lesquels fêter la fin des exams
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Bac philo 2014, le corrigé mode
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible