Bad buzz mode : La robe bleue/noire prétexte pour dénoncer les violences faites aux femmes

par
L'Armée du salut sud-africaine frappe fort avec une nouvelle campagne dénonçant les violences faites aux femmes

La robe qui a tant fait parler d'elle la semaine dernière fait l'objet d'une nouvelle campagne pour dénoncer les violences faites aux femmes

On aurait pourtant cru que l'histoire avait touchée à sa fin. Différent du bad buzz de Moschino qui photoshope et oublie la jambe d'un mannequin, il est là aussi question de mode. La robe que certains voyaient blanche et doré, d'autres noire et bleue revient sur le devant de la scène, dans le cadre d'une nouvelle campagne qui dénonce les violences faites aux femmes. A l'origine de cette campagne publicitaire, l'Armée du salut d'Afrique du Sud, qui a eu la bonne (ou mauvaise) idée de représenter la robe au cœur de toutes les polémiques dernièrement. Sur la photo, on voit une femme rouée de coups, au visage et sur les jambes, qui porte la pièce. Cette affiche de campagne aurait été créée en 24 heures seulement. L'objectif de l'Armée du salut est de montrer qu'un sujet, normalement futile, comme la couleur d'une robe fait davantage réagir les réseaux sociaux que de vraies problématiques, comme les violences faites aux femmes quotidiennement. En faisant ce choix, on peut dire que l'Armée du salut a frappé fort en dévoilant ce comparatif choquant.

Bad buzz mode : La robe bleue/noire prétexte pour dénoncer les violences faites aux femmes - photo

"Ces derniers jours, Internet ne parlait que de la robe. La majorité des gens critiquaient le fait qu'une chose insignifiante comme celle-ci prenait plus de place que des choses importantes comme les violences domestiques" a déclaré une porte-parole de l'Armée du salut au site Buzzfeed. Il n'y a pas que l'image et le comparatif avec la fameuse robe qui frappe, l'entreprise a tenu à aller jusqu'au bout de son opération en choisissant un slogan fort : "Pourquoi est-ce si difficile de voir du noir et du bleu ?". Histoire de faire comprendre que des problématiques qui touchent notre société sont bien plus importantes qu'un débat pour une couleur sur un vêtement. Une polémique comparable à celle provoquée par Victoria's Secret The Perfect Body, la campagne pro-minceur conspuée. Quelques heures après la première publication de la campagne, l'association a publié une seconde affiche sur son compte Twitter, en affirmant "parce qu'elles les cache avec du blanc et du doré". Une réponse sous forme d'auto-dérision, qui ne manquera pas de faire parler des jours durant.

Source : salvationarmy/twitter - Crédit : the salvation army