Balmain printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris

par

Le défilé Balmain printemps-été 2014 est une profusion de branchitude où le pied-de-poule se porte en denim et le vichy en diamant. Toujours plus branchée et provocante la femme Balmain s’offre cependant du répit cette saison.

Voilà maintenant trois années que Olivier Rousteing se charge d’habiller la femme Balmain, cette parisienne provocatrice et branchée. En ce court laps de temps, le jeune designer a su insuffler un second souffle à Balmain tout en en respectant les codes esthétiques. En pleine Fashion Week de Paris synonyme de chic, Balmain reste l’alliée des parisiennes branchées et rock. Après une demi heure de retard seulement – un exploit – le défilé Balmain printemps-été 2014 a débuté nous laissant à peine le temps d’imaginer ce que nous réservait le designer cette fois. D’emblée le style boyish côtoie la féminité pure et simple. La taille est haute et la ligne allongée. Élément important dans la silhouette Balmain, l’épaule se fait ronde et assez discrète cette saison, tout le contraire du défilé Balmain automne-hiver 2013-2014. Ces épaules arrondies sont notamment présentes sur les vestons venus accompagner les pantalons qui se font fluides tout en dessinant la jambe.

Cette combinaison – bien souvent en head-to-toe – sert à créer une silhouette assez masculine mais empreinte à la douceur grâce au travail des couleurs. Le charisme cette saison porte davantage sur le travail des matières et des motifs que sur la construction de la silhouette même. Ainsi, cuir, matelassé et denim côtoient pied-de-poule, rayures et vichy et se mélangent donnant un cocktail électrisant pour l’œil. En effet, à l’instar du défilé Oscar de la Renta printemps-été 2014, la tendance pied-de-poule est mise sur le devant de la scène. Toutefois, Olivier Rousteing détourne le motif sur tissus matelassé et denim et y apporte une touche de branchitude. D’ailleurs le denim n’apparait pas seulement en motif pied-de-poule mais aussi en effet matelassé ou encore délavé porté en tailleur veste ou encore en combinaison. Élément fort de la collection Balmain printemps-été 2014, le denim est exploité sous toutes ses coutures et est gage d’une silhouette décontractée bien que travaillée.

Olivier Rousteing se complait dans un univers où un motif, une matière, une couleur ne suffisent plus. Ajouter toujours plus est le nouveau less is more au défilé Balmain printemps-été 2014. Aisni, les motifs vichy transposés sur le denim revêtent aussi des éléments baroques dorés brodés à même le tissus. Les bijoux aussi ont une importance majeure et parent le corps des mannequins. Les colliers chaînons XXL étranglent le cou, les ceinture dorées compressent la taille tandis que les manchettes se confondent avec des menottes. Toutefois, en opposition à ce charisme féminin typique Balmain, on dénote une certaine douceur au défilé Balmain printemps-été 2014 avec pour une rare fois des couleurs pastels, des dentelles et même des jupes trapèze un brin innocentes. Cette note de douceur est une fenêtre ouverte sur une nouvelle femme Balmain représentée par Rosie Huntington-Whiteley en pull transparent aux carreaux diamantés et jupe trapèze matelassée.

Balmain printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Balmain printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Balmain printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Balmain printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Balmain printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Source : Style, Nowfashion