Ben Hopper Natural Beauty, la série de photos apologie de la pilosité féminine

par
Natural Beauty de Ben Hopper, la série de photos prônant la pilosité féminine

Un photographe britannique dévoile un projet baptisé Natural Beauty pour protester contre les diktats de la beauté et l'épilation féminine

"Natural Beauty", c'est le nom d'un projet artistique mené depuis 2007 par un photographe britannique. Ben Hopper a voulu, à travers une série de photos décalée et intimiste, élever la voix contre une pratique de notre société actuelle qu'il juge décevante. Ce sont au total 12 femmes qui posent devant l'objectif de Ben Hopper, arborant des aisselles au naturel, laissant les poils reprendre leurs droits sur le corps des femmes. "Pendant plus d'un siècle, l'industrie cosmétique nous a lavé le cerveau en nous encourageant à retirer nos poils", confie Ben Hopper sur son site internet. "On pourrait définir Natural Beauty comme une sorte de protestation", ajoute-t-il. Alors que nous vous parlions hier du buzz de la campagne vidéo sexiste Don't Risk Dudeness de Veet qui faisait l'apologie d'un corps de femme sans poils et stigmatise la pilosité chez la femme, Ben Hopper livre un message aux antipodes de celui de Veet avec Natural Beauty.

"Je ne dis pas que les femmes devraient commencer à se laisser pousser les poils sous les bras. Je pense juste que c’est une possibilité que les gens ne devraient pas rejeter. J’aimerais seulement que les gens remettent en cause (les canons de beauté), de manière générale.", raconte Ben Hopper au Huffington Post. La série de photos Natural Beauty de Ben Hopper n'a rien de provocant : leur aspect artistique est renforcé par un filtre noir et blanc et un fond noir, qui contraste avec la peau des modèles pour les faire mieux ressortir et donc les mettre en avant. La pilosité féminine est comme glorifiée. A l'instar du diktat de la minceur, bashé par des mannequins plus size anti-thigh gap comme Robyn Lawley et nombre d'associations féministes, la pilosité féminine pourrait faire son retour, ou du moins ne plus être un sujet tabou. Les femmes devraient être libres de choisir ce qu'elles veulent faire de leurs poils et ne plus subir la pression de la société, dont les canons de beauté sont de plus en plus drastiques. Une belle initiative de la part de Ben Hopper !

Source : huffingtonpost.com - Crédit : Ben Hopper