Bonne nouvelle, l'arrivée de cette contraception pour homme pourrait nous changer la vie

par

La fin de la charge contraceptive ?

Cela fait des années - que dis-je - des décennies que nous l'attendons : une méthode contraceptive masculine. Si la pilule pour hommes fait toujours l'objet d'expérimentation, sa commercialisation n'est pas prévue pour tout de suite. En attendant, ce sont aux femmes de subir les effets secondaires et hautement indésirables de la pilule, d'implant ou autre stérilet. C'est ce qu'on a récemment nommé « la charge contraceptive », c'est-à-dire l'idée que la contraception est avant tout l'affaire des femmes et leur responsabilité. Heureusement, la parité pourrait bientôt toucher la contraception. C'est pas trop tôt, vous avez dit ?

Menés en Angleterre par les universités de Manchester et d'Edimbourg, des essais cliniques testant l'efficacité d'un gel contraceptif masculin ont débuté le 29 juin dernier. Plus de 450 couples volontaires ont participé au test. Concrètement, ce gel hormonal s'applique sur la poitrine, les épaules et le haut des bras. Celui-ci est composé de deux hormones. Premièrement de progestérone, qui interrompt la production de sperme dans les testicules. Vient ensuite la testostérone, qui contrebalance la baisse provoquée par l'application du gel. En effet, une baisse trop importante de testostérone peut provoquer des changements d'humeur, une prise de poids et une baisse de libido. Ça ne vous dit pas quelque chose, les meufs ?

gel,crème,lotion corps
le gel hormonal masculin bientôt commercialisé ?

Bien que les tests aient officiellement commencé il y a quelques jours, le gel est expérimenté par James Owers et Diana Bardsley, un jeune couple d'étudiants depuis février dernier. Et les deux amoureux se montrent plutôt enthousiastes. Interrogé par The Guardian, James a en effet expliqué que "les hommes ont besoin de plus d'options. A l'heure actuelle, il est très facile de se dire : ça ne me regarde pas, ce n'est pas mon problème. Si le gel devient accessible et se démocratise, les hommes qui refusent de l'utiliser n'auront plus d'excuse pour justifier leur irresponsabilité". De plus, le jeune homme est heureux de pouvoir faire face à plus de choix en matière de contraception masculine qui se résume pour le moment au préservatif (dont le taux d'efficacité n'est pas optimum) et à la vasectomie, une opération lourde et irréversible.

L'avantage de ce gel hormonal masculin, en plus de partager la responsabilité contraceptive, est qu'il présente peu d'effets secondaires. En effet, James a constaté seulement un peu d'acné dans le dos et une petite prise de poids (1 kg) depuis qu'il suit le traitement. Enfin, autre argument non négligeable, pour que l'homme redevienne fertile, il doit arrêter l'application du gel pendant au moins 6 semaines. Ce qui veut dire qu'un oubli de la part du partenaire masculin n'entraîne pas le risque d'une grossesse, contrairement à l'oubli d'un comprimé de pilule. Pour le moment, l'équipe de chercheurs a prévu de continuer les tests tout au long de l'année. Si les résultats s'avèrent concluants, on pourrait espérer une commercialisation dans 4 ou 5 ans. Affaire à suivre donc...

Source : Shoko / The Guardian - Crédit : Unsplash @Curology, Unsplash @James Barr