Bowie Wong Couture automne-hiver 2014/2015 à la Fashion Week de Paris

par
Bowie Wong Couture automne-hiver 2014/2015

A la Fashion Week de Paris, le défilé Bowie Wong Couture automne-hiver 2014/2015 ne nous laisse pas de marbre. Le designer australien nous dévoile un spectacle féérique et s’offre un avenir prometteur

Alors que le défilé Alexandre Delima automne-hiver 2014/2015 nous propose des silhouettes chic sur fond exotique, le show Bowie Wong Couture se veut entièrement féérique. Pour présenter sa première collection Haute Couture à la Fashion Week de Paris, le créateur australien né à Hong Kong ne fait pas dans la demi-mesure. Intitulé «Immortality», ce défilé assure à Bowie Wong une place de choix dans la fashion sphere. Il n’y a qu’à voir le fruit de son travail pour s’en rendre compte. Le show s’ouvre sur deux bodies recouverts de grelots. Le premier est noir et doré, tandis que le second est blanc et argenté. A chaque pas que font les mannequins, les ornements de leur tenues créent un léger bruit en accord à la musique du défilé. Après cette entrée en matière, la longueur est de rigueur.

Face aux créations bestiales de Serkan Cura Couture automne-hiver 2014/2015, Bowie Wong imagine des tenues somptueuses, riches en ornements et en textures. Une robe ornée de sequins s’arme d’un large bouquet de fleurs sur l’encolure. Une jupe immaculée s’accompagne d’un gilet volumineux en plumes. Plumes que l’on retrouve en doublure d’un top trapèze. Une robe bustier de forme sirène est entièrement recouverte de sequins multicolores. Un peu plus tard, un modèle noir transparent est paré de décorations scintillantes. Il n’y a pas que des robes sur le podium Bowie Wong automne-hiver 20142015. Le créateur propose également une belle panoplie de capes, coupées dans des matières luxueuses et luxuriantes.

Plusieurs créations adoptent une allure dark chic, non pas seulement en raison de leur teinte noire. Vêtement volumineux suivie d’une traîne, emmanchures exagérées en plumes, méli-mélo de fils entrelacés dans le bas d’une robe bustier, … tous les moyens sont bons pour obtenir cet effet. Les tons dorés sont également au programme. C’est d’ailleurs sur cette note gold que se termine le show. La dernière pièce du défilé est presque entièrement recouverte de grelots, nous rappelant les premières pièces présentées. La boucle est donc bouclée sur le podium Bowie Wong Couture automne-hiver 2014/2015.

Crédit : PixelFormula