S'inscrire
tracking
Buzz mode

Buzz mode : la journaliste Amy Jones se met dans la peau d'une fille Plus Size

Publié par
JuliaK
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

La journaliste Amy Jones s'est glissée durant toute une journée dans la peau d'une fille ronde. Et la conclusion de ces heures passées en surpoids est tristement alarmante

Les codes de la beauté changent sans cesse, nous avons d'ailleurs pu constater cela grâce une infographie bluffante où l'on observe l'évolution de la silhouette féminine idéale au cours de ces cent dernières années. Entre la taille de guêpe, les hanches fines, le ventre plat et le fessier rebondi, les critères pour être dans la fameuse "norme" excluent un bon nombre de femmes, notamment les femmes rondes. Amy Jones, journaliste au quotidien anglais The Sun faisant habituellement une taille 36 a décidé de se mettre dans la peau d'une femme en surpoids afin d'observer a quelle sauce la société allait la manger. En effet, pour son reportage intitulé "My big fat nightmare", Amy Jones s'est équipée de prothèses pour se donner du volume jusqu'à atteindre un tour de taille 50. Mais ce n'est pas tout, la journaliste a également subi un relooking au niveau du visage pour simuler un double menton. Cette expérience atypique réalisée par la journaliste n'est pas anodine, l'Angleterre fait en effet l'objet d'importants problèmes d'obésité qui touchent une grande partie de sa population. Mais pourquoi Amy Jones n'a pas tout simplement demandé à une femme en surpoids de lui confier son vécu ? En se transformant de la sorte Amy Jones peut ainsi constater le décalage de traitement plutôt effroyable infligé par la société lorsque l'on passe d'une taille 36 à une taille 50. Au de là du simple témoignage Amy Jones a souhaité vivre cette expérience.

De plus en plus d'initiatives tentent de réconcilier les femmes avec leurs corps, comme l'expérience We.Women portée sur les complexes des femmes face au miroir. Et plus particulièrement les filles plus size. C'est au tour d'Amy Jones de tenter de résonner la société et exposant lors d'un reportage pour le magazine The Sun, ce que peut vivre et ressentir une femme en surpoids. La journaliste alors transformée en femme ronde se heurte a un véritable cauchemar infligé par les gens qui l'entourent. Cela passe tout d'abord par les enfants, qui se moquent d'elle en la pointant du doigt. Mais aussi par des réflexions plus que désobligeantes et irrespectueuses émises lorsque Amy Jones passe une commande au Burger King ou lorsqu'elle se rend à la salle de sport. Rien ne semble jamais assez bien pour les gens qu'elle croise : elle ne devrait pas manger au fast food, et sa présence est méprisée en salle de gym. Une femme plus size est constamment jugée, sujette à des regards insistants dans le métro, presque accusateurs, dégoûtés ou désolés. La journaliste a pu comparer sa vie en tant que femme fine avec ses heures passées en tant que femme obèse, et le constat est alarmant. Elle fut soit invisible aux yeux des gens, soit considérée comme une créature anormale qui ne mérite pas le respect d'autrui. Cependant, pour la journaliste au quotidien The Sun, il ne s'agissait que d'une seule journée à vivre ainsi...

À lire aussi
Buzz mode : Chantelle Winnie, le mannequin atypique dans la nouvelle campagne Diesel
À lire aussi
Buzz mode : Inditex renonce à l'angora pour cause de maltraitance animale
À lire aussi
Buzz mode : Les seins de Kendall Jenner dans LOVE vs les fesses de Kim Kardashian dans W, les formes à tout prix ?
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Buzz mode : la journaliste Amy Jones se met dans la peau d'une fille Plus Size
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible