S'inscrire
tracking
Buzz mode

Buzz mode : La PETA US rachète des parts d'Hermès International, le feuilleton continue !

Publié par
Julie Lesgourgues
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

L'action de la PETA contre les accessoires en peau de croco d'Hermès se poursuit. Après les épisodes du Birkin de Victoria Beckham et Jane Birkin qui ne veut plus prêter son nom, la suite prend une tournure de film d'espionnage…

Cette histoire est digne d'un feuilleton. Préparez votre pop-corn, aujourd'hui, c'est l'épisode 3. Après avoir dévoilé une vidéo insoutenable montrant les conditions d'élevage et de prélèvement de la peau des crocodiles, la PETA s'en prenait à Hermès dont les tanneries seraient fournies par cette ferme. L'organisation de défense de droit des animaux avait offert un sac "Virkin" en faux croco à Victoria Beckham, lui demandant d'arrêter d'acheter des Birkin d'Hermès. Hier, Jane Birkin ralliait la cause, réclamant à Hermès d'arrêter d'utiliser son nom. Mais c'est aujourd'hui que survient le rebondissement le plus inattendu. Attention, moteur, ça tourne. La PETA US a commencé son infiltration chez le maroquinier de luxe, en rachetant des parts du groupe Hermès International. Le but ? "Œuvrer en interne pour demander une interdiction permanente d'accessoires en peau d'animaux exotiques, y compris le sac Birkin en peau de crocodile et les bracelets de montre en alligator". Quand on sait qu'Hermès peut vendre un sac en croco jusqu'à plus de 20 000 euros, on se demande quelle sera la réaction de la griffe. Mais d'autres questions se posent…

Aller jusqu'à devenir l'un des actionnaires d'Hermès International pour tenter de faire cesser l'utilisation de peaux exotiques est assez étonnant. Bien que l'association soit habituée aux coups d'éclat, on se souvient par exemple de la campagne PETA affichant Zahia nue, le corps délimité à la façon d'un schéma de boucherie, le geste peut surprendre. Après le scandale qu'avait provoqué la vidéo de la PETA, dans laquelle des crocodiles encore vivants se voyaient retirer leur peau, Hermès avait déjà renforcé les contrôles dans les fermes d'élevage de crocodiles et avait promis des "sanctions exemplaires" à ceux qui ne respecteraient pas les règles d'abattage de ces animaux. À ce titre, l'action de la PETA, qui demande l'interdiction pure et simple des produits confectionnés au moyen de peaux d'animaux exotiques, est-elle réellement efficace ? Mais ne nous inquiétons pas pour l'argent de la PETA qui n'a acheté qu'une action à 360$ selon Fortune, dans le but de pouvoir accéder aux réunions d'actionnaires. La marque de luxe, qui ne s'est pas exprimée pour le moment, sera-t-elle ouverte à la discussion ? La PETA nous le dira bientôt.

À lire aussi
Buzz mode : Jane Birkin demande à Hermès d'arrêter d'utiliser son nom
À lire aussi
Buzz mode : Alexander Wang quitte Balenciaga
À lire aussi
Buzz mode : 60 ans de coiffures de mariée en 2 minutes, la vidéo BuzzFeed
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Buzz mode : La PETA US rachète des parts d'Hermès International, le feuilleton continue !
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible