Buzz mode : le nouveau motif Havaianas crée la polémique par rapport à une tribu indienne

par
La tong jaune de la publicité Havaianas

La célèbre marque de tongs Havaianas s'est frottée d'un peu trop près à une tribu indienne vivant en Amazonie. Un litige où la tribu Yawalapiti mène déjà 1 à 0 face à Havaianas

Une journaliste créait le buzz en portant les looks de la collection Kanye West x adidas Originals dans les rues de Londres. Une tenue qui ne passait visiblement pas inaperçue auprès de la population... Aujourd'hui ce n'est pas le collant nude de Kanye West qui enflamme la toile mais une paire de tongs Havaianas ! En effet, Havaianas lançait il y peu une collection de tongs exclusives qui arboraient un motif tout droit issu de la tribu indienne Yawalapiti vivant dans le sud de l'Amazonie Brésilienne. Cette collection n'avait pas vocation à être vendue au grand public mais en B to B pour remercier journalistes et autres entreprises. Cependant un hic est survenu... Bien que la marque de tongs ait tenté de faire les choses bien, une lutte Havaianas VS la tribu indienne vient tout juste de commencer avec pour objet la propriété intellectuelle.

Buzz mode : le nouveau motif Havaianas crée la polémique par rapport à une tribu indienne - photo

La semaine dernière Heloïse Letissier de Christine and the Queens était déçue par sa Une de ELLE, aujourd'hui c'est au tour du chef de la tribu indienne Yawalapiti qui semble très déçu bien qu'il ne figure pas en couverture de ELLE... C'est contre Havaianas et ses trongs Tribos que les Yawalapiti s'offusquent vivement. Nous apprenons ce litige d'après le quotidien El Pais Brasil qui a récemment relaté les faits de cette sombre histoire de tongs. Avant d'utiliser les motifs en question, Havaianas avait pourtant essayé de régler les choses en bonne et due forme en faisant signer un contrat à l'auteur des motifs utilisés, qui est lui-même un membre de la tribu indienne concernée. Cependant des militants du groupe ainsi que le chef des Yawalapiti semblent très mécontents de ne pas avoir été consultés et crient à la violation de la propriété intellectuelle. Face au géant de la tong Havaianas, nous espérons que les Yawalapiti réussiront à faire valoir leurs droits.

Source : courrier international, el pais brasil - Crédit : Havaianas