Buzz mode : Madeline Stuart, la jeune fille atteinte du syndrome de Down se lance dans le mannequinat

par
Madeline Stuart dans l'une de ses quelques photos réalisées pour le moment

Madeline Stuart, une jeune femme australienne a décidé de se lancer dans le mannequinat. Atteinte de trisomie 21, elle compte bien faire sa place dans ce milieu où la diversité s'étend petit à petit

Depuis quelques temps, il semblerait que le modèle de la traditionnelle beauté caucasienne chez les mannequins soit outrepassé. Alors que de nombreuses marques restent tout de même fidèles à une majorité de mannequins blanches, grandes et (très) minces, la diversité trace son chemin, lentement mais sûrement. La planète admirait par exemple récemment la beauté de Chantelle Winnie, atteinte de vitiligo, dans la campagne Diesel. C'est probablement grâce à l'évolution des mentalités que la jeune Madeline Stuart, 18 ans, s'est lancée le défi de devenir mannequin. La jeune femme australienne est atteinte du syndrome de Down, autrement dit trisomie 21. Ce handicap est loin de l'empêcher de mener une vie normale car Maddie, comme la surnomme sa mère, déborde d'énergie. Rosanne, cette dernière, la soutient à 100% : "Je pense qu'il est temps que les gens réalisent que les personnes atteintes du syndrôme de Down peuvent être belles et sexy".

Buzz mode : Madeline Stuart, la jeune fille atteinte du syndrome de Down se lance dans le mannequinat - photo
Buzz mode : Madeline Stuart, la jeune fille atteinte du syndrome de Down se lance dans le mannequinat - photo

Plus jeune, Madeline Stuart a connu un léger surpoids, fréquent chez les personnes atteintes de trisomie 21. La jeune femme s'est alors donnée l'objectif de revenir à un poids normal. Grâce à toute sa bonne volonté, Madeline a perdu 18 kilos. Cette transformation physique lui a donné envie de se lancer dans le monde du mannequinat. La jeune femme pourrait suivre les traces de Jamie Brewer, premier mannequin atteint de trisomie à défiler. Cette dernière avait défilé pendant la Fashion Week de New York de 2015, chez la créatrice Carrie Hammer. Pour l'instant, Madeline Stuart est à la recherche d'un agent et tente de se faire connaître à l'aide des réseaux sociaux. Elle compte déjà plus de 21 000 abonnés sur Instagram, créé il y a une semaine, sur lequel elle poste des photos d'elles prises par sa mère. Madeline Stuart pourra-t-elle percer dans un milieu encore régit par de nombreux diktats ? On lui souhaite, on suit avec attention son parcours en commençant par s'abonner à son compte Instagram.

Source : instagram/madelinesmodelling, huffingtonpost.fr, dailymail.co.uk - Crédit : instragram/madelinesmodelling_