Café, huîtres, ces aliments auxquels tu risques de dire bye bye à cause du réchauffement climatique 

par

Quand le réchauffement climatique menace aussi ton assiette. 

Hausse de températures, sols secs, océans acides, les conséquences du réchauffement climatique concernent également nos habitudes alimentaires, qui vont subir un sacré bouleversement ces prochaines années (si ce n'est pas déjà fait). Crustacés, viande, fruits, légumes, céréales sont déjà en péril, ce que soulignent plusieurs études scientifiques qui tirent la sonnette d'alarme. Et si tu pensais que le réchauffement climatique était encre un problème lointain, tu risques de vite déchanter en découvrant le nombre d'aliments auxquels tu risques de dire bye bye dans quelques années. 

#1 Les avocats

Poussant en Amérique Centrale et ayant une croissance très lente, les avocats que tu adores déguster sur une tartine grillée ou dans un poke bowl risquent de devenir une denrée rare, étant particulièrement soumis aux changements climatiques.

avocat
#2 Les huîtres

Elles ornent ta table à chaque Noël et pourtant, les huîtres pourraient finir aux abonnées absents. A cause des températures qui grimpent en flèche et la montée du niveau de CO2 dans les océans (les rendant plus acides), les huîtres et les autres espèces de crustacés comme le poulpe et la coquille Saint Jacques seront de moins bonne qualité, plus petites et moins charnues. Sans parler du taux de mortalité bien plus élevé. 

Huîtres,Crustacés
#3 La bière

Alors qu'il s'agit d'une des boissons alcoolisées les moins chères et les plus populaires, la bière risque de devenir un produit rare et donc vendue trois fois plus chère. La faute à la hausse de température qui agit directement sur la production de l'orge, cette céréale que l'on trouve dans la bière. Les apéros risquent donc de devenir salés. 

Bière
#4 Les légumes

Une récente étude australienne a prouvé que si le réchauffement climatique continuait de se développer à ce rythme, plusieurs légumes seront directement touchés. Les aubergines seront complètement difformes, les carottes plus molles, le chou plus amer, sans compter les pois chiches, les lentilles, les betteraves ou encore les pommes de terre qui se feront de plus en plus rares. 

Légumes
#5 Le café

Tu aimes commencer ta journée et terminer tes repas avec une bonne petite tasse de café ? Eh bien saches que cette habitude risque bientôt d'être un luxe. D'ici 2050, la production de café devrait diminuer de 90%, le café étant hyper sensible aux changements de température, bouleversements qui permettent également le développement d’une maladie endémique qui détruit les récoltes. Certaines espèces de grains de café, comme l'Arabica, devraient disparaître d'ici 2080. 

Café
#6 Les mangues

La hausse des températures impactent directement la production de mangues qui "brûlent" avec la chaleur, sans parler du fait qu'elles souffrent du manque d'humidité, comme en Inde où elles poussent massivement. 

Mangues
#7 La viande

Au vu des désastres engendrés par le réchauffement climatique, la viande in vitro ne pourrait plus être une option mais bien l'unique possibilité de consommer de la viande. En effet, avec ces températures qui grimpent en flèche, les producteurs seront obligés de faire appel à des races bovines plus résistantes, ce qui donnera une viande de moins bonne qualité et plus chère. Même constat pour le porc ou la volaille. 

Viande
#8 Le fromage

Les vaches laitières sont elles aussi directement touchées par le problème. Selon la même étude australienne, elles devraient produire 40% de lait en moins dans les prochaines années et leur qualité serait amoindrie (mais le prix beaucoup plus élevé !). La planche de fromages, bientôt un produit de luxe ?

Fromages
#9 Le vin

Si on aime l'accompagner d'une bonne bouteille de vin, notre petit festin devrait ne plus avoir la même saveur. En effet, les vins sont dans la ligne de mire du réchauffement climatique qui touche la production de raisins. Avec la chaleur, ceux-ci mûrissent et s'abîment plus vite. De façon générale, on devrait se retrouver avec du vin aux arômes plus cuits et plus chargés en alcool. 

Vin
#10 Le chocolat

La production de cacao est elle aussi particulièrement concernée par le réchauffement climatique, ayant besoin de pluies et de sols humides pour se développer. Or, d'ici 2050, elle pourrait complètement disparaître, tout comme les noisettes. Cela va sans dire qu'on peut d'ores et déjà stocké des pots de Nutella, ils vont devenir une denrée rare...

Chocolat

Evidemment, impossible de ne pas se poser la question : dans 30 ans, à quoi vont ressembler nos assiettes ?

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @Angelos Michalopoulos, Pixabay, Unsplash @Sweet Ice Cream Photography