Campagne mode : Des sextos se glissent sur les pubs Calvin Klein

par
La nouvelle campagne de Calvin Klein tourne autour des sextos

Calvin Klein lance une énième campagne sous le signe de la provoc'. Mais au lieu de voir des mannequins dans des positions suggestives, ce sont les captures d'écran de certains messages qui le sont

Le sexe fait toujours vendre. C'est du moins ce que semble avancer Calvin Klein, qui ajoute une nouvelle campagne provoc' à son compteur. Cette fois, ce sont les sextos que l'enseigne met à l'honneur. Si Calvin Klein mettait récemment en scène Kendall Jenner à moitié nue, aujourd'hui, les mannequins sont plus vêtus. Sous l'objectif de Mario Sorrenti, photographe de mode qui travaille avec Calvin Klein depuis de nombreuses années, les modèles posent, généralement en couple. La suggestivité est dans les captures d'écran placées à côté des modèles sur l'image. "Messages crus, vraies histoires" composent les textos évocateurs que l'on peut lire sur les photos. Ceux-ci sont "inspirés par de réels événements ou personnes". À côté de trois personnes enlacées sur un canapé, on peut lire, entre autres : "Ahaha un ménage à trois n'a jamais tué personne" suivi de la réponse "C'est presque vrai". Si la campagne a été relayée par les médias de nombreuses fois, Calvin Klein n'est pas nouveau en la matière.

Campagne mode : Des sextos se glissent sur les pubs Calvin Klein - photo
Campagne mode : Des sextos se glissent sur les pubs Calvin Klein - photo

Les campagnes jugées provoc' sont loin d'être une première pour Calvin Klein. C'est même l'une des signatures de la marque. On se souvient encore de la pub datant des années 80, mettant en scène une jeune Brooke Shields de 15 ans, déclarant : "Vous savez ce qu'il y a entre moi et mon jeans Calvin Klein ? Rien." ou encore de celle de Kate Moss (qui apparaissait récemment dans la campagne Balenciaga) en 1992, 17 ans, chevauchant seins nus l'acteur Mark Wahlberg, qui a déclaré l'avoir regretté ensuite. À l'ère de Tinder et des relations éphémères, Calvin Klein s'assure ainsi de parler aux jeunes. Aujourd'hui, les textos sont tellement omniprésents qu'il est presque normal de les voir apparaître à l'écran, on le voit d'ailleurs de plus en plus. Cette approche rappelle aussi celle du dernier film de Jason Reitman, (réalisateur de Juno) "Men, Women and Children" dans lequel les relations de plusieurs lycées du Texas sont décrites par le biais de messages sur des téléphones, tablettes et ordinateurs. Chez Calvin Klein, la campagne ne se concentre plus que sur le visuel, comme les précédentes, mais "essaie de créer le dialogue en utilisant la provocation", comme l'explique Melisa Goldie, directrice du marketing chez Calvin Klein, au magazine américain Women's Wear Daily. Reste à savoir si cela prendra chez les jeunes.

Source : calvinklein.com - Crédit : Calvin Klein