Cannes 2014 avec Nabilla et sa poitrine sur le tapis rouge, le dérapage de trop ?

par
Nabilla au Festival de Cannes 2014, le dérapage de trop ?

On la pensait plus mature, changée, plus lookée mais nous avons peut-être été trompées le temps d'un sweat Kenzo. Le dernier dérapage de Nabilla avec sa poitrine à Cannes 2014, est-il de trop ?

Alors qu'elle voulait faire une arrivée sexy chic en Jean Paul Gaultier pour la montée des marches du Festival de Cannes 2014, Nabilla s'est finalement retrouvée en bimbo du jour. Même si l'on ne comprend toujours pas pourquoi une telle "personnalité" se retrouve sur le prestigieux tapis rouge de la Croisette, aux côtés d'acteurs de renom tels que Jane Fonda ou Marion Cotillard, nous espérions un quelconque progrès chez Nabilla. Star de télé réalité tout autant siliconée que "vive" d'esprit, la jeune femme a tout de la véritable bimbo dans une version 2.0 : une plastique aux mensurations démesurées, redessinées à coup d'opérations et injections, sacs Chanel qui méritaient mieux que d'être portés avec des talons plateformes, un goût prononcé pour tout ce qui pourrait être chic mais qui sur elle, fait vulgaire, et la désespérée quête de reconnaissance avec pour seuls atouts, des coups de vent cérébraux que les bimbos d'aujourd'hui aiment partager sur les réseaux sociaux.

Tenterait-elle tout pour rester dans le coup ?
Tenterait-elle tout pour rester dans le coup ?
Cannes 2014 - On spontanéité peu crédible de la part de Nabilla à Cannes
Tenterait-elle tout pour rester dans le coup ?
Nabilla, Thomas, film, hollywood, actrice, la dame blanche, prison, casting, cyril hanouna
Tenterait-elle tout pour rester dans le coup ?

Mais la vie de star d'NRJ12 semblait être loin derrière elle ! Depuis quelques semaines, nous avons pu la voir dans des looks plus soignés et moins tapageurs, comme lorsque Nabilla montrait son nouveau style en Kenzo sur Instagram. Moins de seins, moins de faux cils et moins de fesses ? Une nouvelle allure quelque peu surprenante de la part de la jeune femme, qui finit même en invité de marque du défilé couture de Jean Paul Gaultier au printemps dernier. Mais il semblerait que nous ayons été berné par son top Balmain et que finalement, "bimbo un jour, bimbo toujours". Pour sa montée des marches, Nabilla était de nouveau une ambassadrice Jean Paul Gaultier avec une robe noire toute en transparence. Avec ce genre de robe de créateur, il faut en principe miser sur une sensualité subtile, suggérée, et non étalée. Mais l'occasion était trop belle pour la "star" du jour ! C'est finalement le seins sauvage et l'arrière train à l'air que Nabilla a fait sa montée des marches du Festival de Cannes, en toute tranquillité.

Feignant un air surpris accompagné d'un léger "oups", la bimbo met tout de même de longues minutes avant de s'apercevoir que sa poitrine n'est plus sous son contrôle. A moins que justement, tout ait été manigancé à l'avance pour qu'elle prenne tout son temps, histoire de s'assurer que les photographes présents immortalisent ce grand moment de glamour. Avec l'échec attesté de sa dernière télé réalité, il ne serait pas étonnant que Nabilla tente de survivre médiatiquement parlant et de faire parler d'elle à coup de sein égaré sur le tapis rouge le plus suivi de l'année. Mais n'est pas Sophie Marceau qui veut et ce dérapage, à défaut d'être innocent, agace plutôt qu'autre chose.

Source : voici.fr - Crédit : Twitter/ManuBresset, Briquet-hahn-marechal, Abaca, Pascal Le Segretain, Getty Images