Ces 15 lieux abandonnés vont te donner envie de te mettre à l'Urbex

par

Visiter des lieux abandonnés, interdits et cachés, c'est un programme plutôt excitant, non ?

Voilà une activité insolite et originale qui a le vent en poupe. Plutôt que de visiter de jolis parcs, des monuments historiques, ou des musées, les explorateurs 2.0 se rendent dans des lieux abandonnés, souvent difficiles d'accès. L'exploration urbaine, ou urbex pour les habitués, peut ainsi se pratiquer dans un parc d'attraction désaffecté, un village délaissé, ou encore une ancienne usine désertée. Accrochez-vous bien, ces visites peu communes sont souvent synonymes de sensations fortes et de frissons ! Voilà 15 lieux rêvés pour s’initier à l'urbex. 

Le village de Kolmanskop, en Namibie 

Non, vous ne rêvez pas, le village de Kolmanskop est bien recouvert de sable ! Fondé par les colons allemands à la fin du XIXe siècle en Namibie, il a connu la grandeur grâce au trafic de diamants. Aujourd'hui, le village est déserté et ses maisons sont toutes à moitié ensevelies sous le sable. 

L'hôtel Del Salto, en Colombie

Construit en 1923 pour accueillir la bourgeoisie colombienne, cet hôtel a été totalement délaissé dès les années 50. Bâti sur une montagne, dans une région très isolée, ce manoir a maintenant des airs de maison hantée...

Le monument de Buzludzha, en Bulgarie

Surnommée "Maison du Parti communiste bulgare", cette ancienne salle de congrès construite en 1981 a coûté 7 millions d'Euros au gouvernement et aux partisans communistes.  Marbre, mosaïque, verre précieux et toit en cuivre : la beauté des lieux n'a malheureusement pas été préservée, aucun parti politique du pays ne prenant l'initiative d'entamer des rénovations. Certaines fresques et autres scènes de batailles sont tout-de-même encore visibles. 

Une publication partagée par alex (@choverr) le

Le village de Craco, en Italie

Perché sur un rocher, Craco est devenu un village fantôme. La raison ? Cette commune, d'origine pré-romaine, a connu des éboulements à répétition dès les années 60. Ce danger constant a conduit à l'évacuation du village, en 1975. 

Wonderland, en Chine

A une trentaine de kilomètres de Pékin, le parc d'attraction Wonderland n'a jamais été achevé. Alors qu'il devait devenir le plus grand de toute l'Asie, il a vu ses travaux stoppés en 1998, suite à des problèmes financiers. Le début d'un château de princesse se tient encore debout, entouré de champs cultivés par les locaux.   

Le village de vacances San Zhi, à Taïwan

A la fin des années 70, ces maisons "extra-terrestres" sont construites à Taïwan pour accueillir les familles des officiers militaires américains en vacances. En 1980, deux ans après le début des travaux, le projet est abandonné, suite à des accidents et des suicides. Il se disait alors qu'ils étaient liés à la destruction d'une vieille statue de dragon placée à l'entrée du village. 

La ligne de petite ceinture, Paris

Ancienne ligne de chemin de fer qui s'étend sur 32 kilomètres, la petite ceinture a été délaissée lorsque le métro parisien a fait son apparition. Le trafic a été complètement stoppé en 1985, et les voies sont maintenant occupées par les promeneurs du dimanche. 

Le parc d'attraction Spreepark, en Allemagne

A Berlin, ce parc d'attraction a été déclaré en faillite et abandonné en 2002, après le départ de son propriétaire. Depuis, son roller-coasters, ses auto-tamponneuses et sa grande-roue sont réquisitionnés pour des tournages de films ou de série, mais aussi visités par les fans d'urbex

Prypiat, en Ukraine

Ville fantôme frappée par la catastrophe nucléaire en 1986, Prypiat s'est figée dans le temps. A seulement 3 kilomètres de Tchernobyl, elle abritait plus de 50 000 ouvriers. Encore radioactive aujourd'hui, la ville est impossible à réhabiliter.  

Nara Dreamland, au Japon

Ouvert en 1961 dans la banlieue d'Osaka, Nara Dreamland était une copie des parcs Disneyland. Petit-à-petit, les parcs Disneyland Tokyo, bâti en 1983 et Universal Studio Japan, construit en 2001, ont eu raison du Nara Dreamland, qui a fermé ses portes en 2006. 

L'hôpital militaire Beelitz, en Allemagne

Cet ancien sanatorium réservé aux personnes atteintes de la tuberculeuse, bâti en pleine forêt à l'ouest de Berlin, a été réquisitionné par l'armée pendant la Première Guerre Mondiale. On dit même qu'Adolf Hitler y aurait fait un cours séjour en 1916. Après la Seconde Guerre Mondiale, les soldats de l'URSS l'ont occupé, ne quittant les lieux définitivement qu'en 1995. Depuis, l'hôpital est laissé à l'abandon. 

Une publication partagée par @tl_fotografie le

Le pénitencier Eastern State, aux Etats-Unis

Le centre pénitencier Eastern State en Pennsylvanie est connu pour avoir accueilli Al Capone pendant 10 ans, dans les années 30. Si le site a été fermé en 1971, il est désormais possible de le visiter officiellement et de s'attarder sur la cellule du gangster, aménagée spécialement pour lui de façon luxueuse. 

Le temple d'Angkor Wat, au Cambodge

La nature a repris ses droits sur l'un des plus beaux temples jamais construit au Cambodge. Ancienne capitale du pays au XIIe siècle, Angkor est un modèle de l'architecture khmère et est aujourd'hui visité par des milliers de touristes. 

Cambodge,temple,angkor wat
Le temple d'Angkor Wat
L'église Saint-Etienne le Vieux , à Caen

Cette église n'a jamais été restaurée depuis sa destruction, en 1944. Les troupes alliées la bombardent alors, alors qu'elles visent une colonne de tanks allemands stationnés à côté. Fermée au public, elle est aujourd'hui en ruine. 

La tour de refroidissement de l’usine Electrabel, en Belgique

Construite en 1921, cette tour servait à produire de l'énergie à base de charbon. Fermée depuis 2007, elle est restée complètement abandonnée et aucun projet de réhabilitation n'est prévu pour le moment. 

L'un de ces lieux vous donne-t-il envie de vous mettre à l'urbex ?

Source : Shoko - Crédit : Pixabay