Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit

par

Un pur moment de détente ? Non, pas vraiment. 

On a beau le pratiquer depuis un paquet d'années et avoir accumulé des expériences plus ou moins glorieuses, le sexe reste encore une source d'angoisses pour bon nombre d'entre nous. Entre les mythes sur l'orgasme féminin qui complexifient notre rapport à notre propre plaisir ou sa représentation au cinéma qui peut nous filer des complexes, appréhender une partie de jambes en l'air en toute sérénité n'est pas chose aisée. D'ailleurs, on a beau se répéter en boucle que la recette d'un moment réussi repose sur un lâcher prise total, impossible pour nous de se défaire de ces peurs irrationnelles qui viennent parasiter notre esprit (qui devrait clairement être en mode OFF). 

#1 Ne pas lui plaire physiquement

A priori, si on est dans son lit, c'est que le feeling doit bien passer entre nous et qu'il/elle est probablement attiré(e) par nous. Pourtant, impossible de faire abstraction de nos complexes qui nous narguent au moment où l'on est censées prendre notre pied. "Je suis sûre qu'il/elle a senti mon bourrelet quand il/elle a passé sa main sur mon ventre", "Mon dieu, je suis certaine qu'il/elle a du voir que je ne m'étais pas épilée depuis une semaine", "Faites qu'il/elle ne remarque pas ma tâche de naissance dans le dos". On continue ?

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#2 Faire trop de bruits

On pense sans surprise aux bruits évidents, c'est-à-dire le lit qui grince, les vocalises à faire trembler les murs et la tête qui cogne chez le papy grincheux du 4e. Mais aussi (et surtout), aux emboitements de corps qui s'entrechoquent de façon souvent malaisante et aux bruits terriblement gênants qui donnent envie de rester enfermée dans un placard pour le restant de notre vie (toi-même tu sais de quoi on parle).

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#3 Avoir un vagin difforme 

Oui, parce qu'ils sont bien mignons les mecs à la ramener toujours avec leur kékette mais clairement, nous aussi, on se fait du soucis avec notre vagin. Depuis qu'un mec nous a balancé "Ah, c'est marrant comment t'es foutue", on ne peut s'empêcher de se demander à quoi un vagin "normal" est censé ressembler. Qu'on te le dise tout de suite : tu risques de chercher longtemps, chaque femme possède sa propre anatomie. Alors, on respire un bon coup et celui ou celle qui n'est pas contente, c'est du pareil au même.

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#4 Ne pas avoir d'orgasmes

OK, c'est cool de voir enfin les femmes prendre la parole au sujet du fameux orgasme et démonter le cliché selon lequel ne pas jouir revient à être frigide mais tout de même. A l'heure où l'on est chaude comme la braise, que notre partenaire est sur le point de jouir, on se maudit que notre tour ne vienne pas. On se demande si l'on est normales, si au fond, on kiffe vraiment le sexe et si notre corps est doté du même tissu nerveux que les autres meufs...

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#5 Perdre le contrôle

Oui, on te voit déjà nous répondre : "Bah, c'est pas le but justement, la perte de contrôle ?". Non, mais oui, mais non. Clairement, quand ta vie est réglée comme du papier à musique, que tu peux paramétrer chaque parcelle de ton quotidien et l'agencer à ta convenance, le lâcher prise total est un sacré défi. Ne pas avoir de pouvoir sur son propre plaisir, ne pas maîtriser son corps, ne pas pronostiquer ses performances, ça a l'air tout bête, mais ça fiche une sacrée frousse

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#6 Sentir mauvais

Dans le genre de trucs qu'on ne peut pas franchement contrôler, les mauvaises odeurs se hissent en bonne position. Parce que clairement, on a beau s'être aspergée de déo avant de sortir de chez nous, d'avoir lavé chaque recoin de notre corps de façon méticuleuse et d'avoir fait le choix (intelligent) de renoncer aux pâtes à l'ail avant de le/la retrouver, dans le feu de l'action, difficile d'être nickel de A à Z. Et on ne va pas se mentir, quand il/elle glisse sa tête entre nos cuisses et qu'on se rappelle que notre dernière douche remonte à ce matin, notre front commence à perler aussi sec. 

Gif
#7 Faire mal à son partenaire

On est bien trop souvent tombées sur des partenaires maladroits pour savoir que la délicatesse n'est pas donnée à tout le monde. Gestes trop brusques, ongles trop longs, mordillements pas franchement maîtrisés, on peut faire redescendre le désir de notre partenaire fissa...

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#8 Que notre partenaire devine nos pensées

OK, certes, en théorie, on est censées ne penser à rien, juste à lui/elle, à soi et au beau moment qu'on est en train de vivre tous les deux. Mais dans les faits, les choses sont un peu moins idylliques. Le temps qu'il nous reste pour dormir, les dossiers que notre boss va nous réclamer demain et qu'on a n'a pas eu le temps de finir ou encore ce beau serveur qui nous a fait les yeux doux la veille, on n'est pas toujours hyper focus sur l'instant T. Et ça, on est paniquées à l'idée qu'il/elle le devine.

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#9 Ne pas être à la hauteur de ses relations passées

Même s'il est difficile de juger avec objectivité chaque performance sexuelle, on peut plus ou moins reconnaître si l'un(e) est plus doué(e) qu'un(e) autre. Alors, quand on commence à sortir avec une nouvelle personne, impossible de se dire qu'on se doit de faire mieux que ses coups précédents. Question d'amour propre, la base. 

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo
#10 Etre ridicule

S'il y a un moment où le ridicule n'est pas autorisé, c'est bien au pieu. Un strip-tease qui tourne au fiasco, une capote qui met 10 000 ans à s'enfiler, un gargouillement de ventre qui surgit au moment où on s'en serait clairement passé, difficile de se remettre dans le bain quand la honte s'est abattue sur nous. Le ridicule ne tue pas ? Mouais, vas donc vomir ton dîner sur le pénis de ton partenaire et on en reparle. 

Ces angoisses irrationnelles que les meufs ont au lit - photo

Des questions sur la contraception et la sexualité ? Des gynécologues te répondent via le service Parlogyn sur www.moncorpsmacontraception.fr.

Source : Shoko - Crédit : Unsplash, Ömürden Cengiz, Giphy, The Weinstein Company