Ces Disney qu'on a matés enfant et qui nous ont traumatisés

par

Certains Disney nous ont fait perdre notre âme d'enfant. 

Dans les dessins animés, il n'y a que de la joie et des bons sentiments? Non pas du tout, derrière une certaine douceur et légèreté il y a parfois une violence cruelle qui est venue désillusionner nos coeurs d'enfants et du coup aigrir nos âmes d'adultes. Voilà la liste des Disney les plus psychologiquement traumatisants. 

Bambi: la rencontre avec l'injustice de la vie

Source de traumatismes pour beaucoup d'enfants: Bambi. Direct, sans prévenir,  en entrée de jeu la mère meurt tuée par des chasseurs. Ok, après il y a une dose de mignonnerie avec Pan Pan et tous les amis de la forêt. Ok, ça se termine bien parce qu'il retrouve son père. Mais tous ces bons sentiments ne compensent pas le choc du début. Qu'est-ce qu'il a fait pour mériter ça Bambi? Il gambadait tranquille avec sa mère, qui elle non plus n'avait rien fait. Pourquoi eux, pourquoi si tôt dans le film, pourquoi?

Le trauma psy: Le choix de la mort est beaucoup trop radical, on aurait plus opté pour une patte cassée et un séjour à l'hôpital des animaux. Ca nous aurait évité des cauchemars atroces. Quand à 6 ans tu comprends que la vie n'est qu'une succession d'injustices, après des nuits de pipi au lit, c'est direction le psy. 

Rox et Rouky: la découverte de la trahison 

"Rouky tu es mon meilleur ami" "Et tu es le mien aussi Rox. Je propose qu'on reste toujours amis". Voilà comment ça commence entre le petit renard et le chiot. Super, on nous fait croire à la richesse de la diversité, aux mélanges des origines, à l'amitié qui fait tomber les barrières de la différence. Mais après, tout se dégrade et Rouky essaye de bouffer Rox car il est devenu un chien de chasse. En plus d'avoir perdu son meilleur pote, Rox se fait abandonner dans la forêt par la mémé toute douce qui l'a élevé (on me l'a raconté car je n'ai jamais pu voir la totalité de cette scène. Trop d'émotions...). 

Le trauma psy: Merci de nous avoir fait perdre foi en l'amitié. A 6 ans on savait déjà que dans la vie la seule personne sur qui on pouvait compter, c'était nous seul(e).  Ok à la fin Rox sauve la vie de Rouky, mais si on doit se battre avec un ours pour récupérer une amitié, on est mal barrées

Le Roi Lion: famille je vous hais

Scar les yeux plongeant dans le regard apeuré de Mufasa, l'éclair de haine qui les traverse et ses griffes qui se plantent dans les pattes de son frère pour le faire tomber afin qu'il se fasse piétiner par un troupeau des gnous! Vous trouvez ça bien vous pour des enfants innocents? Ok, dès le début on avait compris que le tonton de Simba n'était pas le plus sympa, mais de là à tuer son propre frère. Clairement on n'était pas prêt(e).

Le trauma psy: Simba était heureux, joyeux, un bel avenir s'offrait à lui, il adorait ses parents. Ca n'aurait pas pu continuer comme ça? Personne ne peut avoir une vie douce et paisible, sans accros? Si on ne peut pas faire confiance à ses proches, à qui pouvons-nous? Comment suite à ce film ne pas se méfier des repas de famille. 

Pocahontas: l'amour c'est une galère

Avec ce dessin animé on comprend très jeune que rien n'est simple quand il s'agit de sentiments amoureux. Elle est belle et libre, tous les mecs du campement sont amoureux d'elle, mais elle décide d'aller dater le petit babtou qui est venu avec tout un équipage pour décimer sa terre. C'est un moyen détourner de te dire que tu vas toujours être attirée par le bad boy ou le mec qui va te faire souffrir plutôt que par le gentil qui est prêt à tout pour toi. 

Le trauma psy: Que les opposés s'attirent ok. Mais à la fin quand elle brave tous les interdits pour prouver son amour et qu'elle le laisse partir!!! Non, pas tout ça pour ça!!!!! C'est à ce moment là qu'on a compris que l'amour simple ça n'existe pas. 

Vous comprenez mieux les raisons de vos angoisses psy?  Regarder des Disney n'est donc pas sans impact, mais ça nous empêche pas d'adorer. Pour les accro, nous vous rappelons que courant 2019 la plateforme de streaming Disneyflix va être mise en ligne.  

Source : shoko.fr, giphy,  - Crédit : Disney, unsplash,Jayme McColgan