Ces disputes sont les plus courantes dans un couple, et tout le monde y passe un jour

par

S'aimer ça ne veut pas dire jamais se disputer. 

Chaque génération a son lot de nouveaux motifs de dispute mais il y a toujours quelques fondamentaux qui n'évoluent pas. Depuis que l'Homme s'est mis en couple, il s'est disputé avec son ou sa partenaire. Peu importe l'orientation sexuelle, la compatibilité physique ou intellectuelle, l'engueulade est un impératif de toute relation amoureuse. Sachez que ceux qui disent, souvent de manière assez hautaine, "non, nous vraiment on ne se dispute jamais" mentent. Si vous avez déjà expérimenté la vie à deux vous allez forcément vous reconnaître dans les quelques paragraphes qui suivent. Voilà une liste non exhaustive des sujets qui peuvent faire tout basculer. Qui vous font passer d'une voix toute douce aux hurlements et qui vous donnent envie de tuer celui ou celle que vous aimez tant. 

Le ménage

C'est un sujet qui m'irrite particulièrement et qui a valu de belles scènes d'engueulades et de débordements (une fois lancée parfois j'ai du mal à me contrôler et je deviens méchante) avec l'homme qui partage ma vie. Après quelques années de pratique j'ai compris que ce n'était pas de la mauvaise volonté de sa part mais juste un problème de perception. Nous n'avons pas du tout la même manière d'appréhender les choses concernant cet aspect de la vie domestique. Quand pour moi la maison commence à être vraiment cracra, pour lui elle est très propre car ce ne sont pas quelques miettes ou deux trois poils qui trainent par terre qui vont attester d'un réel état de saleté. Le fait que le dessous de notre lit se transforme en champs de moutons ne lui pose pas vraiment de problème et pour lui il n'y a aucun intérêt à laver la douche car on se savonne à l'intérieur. Comme je suis une femme de mon temps, je milite pour la répartition des tâches, mais à chaque fois je me rends compte que la vraie tâche c'est lui et que le ménage est toujours mal fait. Résultat: je m'y colle. Il est loin le temps des premiers baisers quand je me retrouve à le taper à coups de balais. 

Le rangement

Autant il est possible de vivre dans son bazar autant celui des autres est très difficilement acceptable. Si les deux personnes partagent la même conception du rangement (bordélique ou maniaque) cela ne sera pas source de frictions. Le problème se pose si l'un adore l'ordre autant que l'autre adore laisser trainer ses chaussettes. Au début l'être amoureux prendra plaisir à ranger et plier les affaires de sa moitié. Très vite, cela risque de se terminer par de douces phrases du genre "mais bordel, je n'en peux plus de ton bordel, tu vas voir je vais faire un grand tri et tu risques d'en faire parti." (toujours avoir le sens de la formule quand on s'engueule ça a plus d'impact). 

La belle famille 

Ca c'est la loterie. Certaine ont la chance d'avoir une belle belle-famille alors que pour d'autres c'est plus compliqué. Aimer son ou sa conjoint, c'est l'accepter avec ses qualités et ses défauts, même si dans ces derniers on recense une belle-mère tarée, un beau-père caractériel ou des beaux-frères et belles-soeurs avec lesquelles on ne partage rien (ou peut-être notre dédain respectif). Le mieux est d'essayer d'échapper aux réunions familiales de l'autres (déjà qu'on a du mal avec les nôtres). Ce n'est pas parce qu'on est en couple que l'on doit absolument tout partager. Comme disait Gide "famille je vous hais" (et encore plus quand c'est celle d'un autre).

Les potes 

Se mettre avec quelqu'un c'est aussi ouvrir les bras à ses copains. Même si parfois cela nous permet de faire de superbes rencontres, cela peut également devenir une source de tensions. "On voit tout le temps tes ami(e)s et jamais les miens", "je n'en peux plus de les voir tout le temps à la maison", "non mais il ne va pas encore dormir sur notre canapé, je m'en fou qu'il se soit fait larguer", "il n'est pas un peu bête ton pote Jean ? ", "tu ne parles pas comme ça de mes amies", "on doit encore dîner avec eux ?"... 

La jalousie 

Même si on sait que c'est très mauvais, parfois on ne peut pas s'en empêcher. Un texto suspect le soir très tard sur le portable de son conjoint, un compte Instagram d'une jeune femme sexy un peu trop liké, un regard un peu appuyé sur un fessier qui passe et ça peut partir en cacahuète. Il est certain que la base de l'amour c'est la confiance mais c'est souvent malgré notre volonté que l'on se met à ressentir ce sentiment dérangeant. Il faut laisser respirer l'autre et lui accorder un peu de vie privée (oui c'est mal de lire dans son portable des qu'il a le dos tourné et vous le savez petites fouines) pour avoir un couple équilibré. 

Ne vous inquiétez pas, tout le monde se dispute et de mon point de vue c'est même assez sain. Bon si par contre vous ne faites plus que ça, ce n'est pas non plus très bon signe. Parfois, quand on ne partage plus que des prises de tête, il faut savoir se dire au revoir. 

Source : shoko.fr - Crédit : Metropolitan FilmExport, unsplash Avatar of user Clem Onojeghuo Clem Onojeghuo @clemono2 Clem Onojeghuo