Ces erreurs que tu commets avec tes sourcils et qu'il faudrait mieux éviter

par

Sois tendre avec tes petites toisons faciales

Les années 90-2000 ont peut-être été ravageuses pour nos sourcils, à trop les épiler voire à se les tatouer jusqu'à ce que la mort les effacent, mais la tendance actuelle des Instagram brows n'est pas non plus la plus douce qui soit pour nos petites toisons faciales. En réalité, même en 2019, nos sourcils prennent cher au quotidien, peut-être même plus qu'il y a 10 ou 20 ans alors pour le bien-être des arches qui structurent ton visage, Shoko te dit tout ce que tu fais (potentiellement) de mal à tes sourcils pour qu'ils puissent retrouver la paix tant méritée.

Préserve ta structure

Parce que chaque visage est unique, les sourcils de chacun le sont aussi : il faut se fier à la forme vierge de son sourcil, sa structure osseuse, l'emplacement de son arcade et sans chercher à aller à son encontre - si la Nature a fait les choses ainsi, c'est parce que c'est ce qui va le mieux avec notre visage. Aussi, les sourcils sont à des degrés différents des sortes d'accents circonflexes ou de parenthèses : il est important de ne pas casser cette structure au risque de déséquilibrer à la fois le visage, mais surtout le regard, par lequel passent toutes les émotions.

N'essaie pas de les rendre symétriques à tout prix

C'est une comparaison populaire lorsque l'on parle des sourcils : mieux vaut les considérer comme des frères plutôt que des jumeaux - ils ne sont pas tout à fait symétriques et ce n'est pas grave. Le risque, si l'on veut à tout prix obtenir la symétrie, c'est d'aller à l'encontre de leur implantation naturelle et de casser la ligne de son regard.

Sers toi de la ligne supérieure comme ligne directrice

Épiler ses sourcils peut sembler fastidieux, on ne sait pas vraiment par où commencer ni quoi enlever. Pour ne jamais se planter, il convient donc de garder à l'esprit le maître-mot en matière d'épilation de sourcils : c'est la ligne supérieure du sourcil qui définit la direction. Dans la plupart des cas, tu peux tracer une ligne droite imaginaire reliant la tête du sourcil à l'endroit où il se courbe et enlever tout ce qui se trouve au-dessus. C'est ensuite cette ligne qui dirige celle du dessous : elles doivent être le plus parallèles possible - les trous pouvant être comblés par du crayon jusqu'à ce que les poils manquants finissent par repousser.

Évite les miroirs grossissant

Pour retirer les poils sous peau, les miroirs grossissants peuvent s'avérer utiles mais de manière générale, mieux vaut ne pas s'en servir. A trop zoomer sur ses sourcils au moment de les épiler, on finit par ne plus voir leur forme globale et c'est là que l'on risque de trop en enlever. Le best, c'est de prendre du recul et de les regarder dans leur ensemble ;)

Évite la lumière artificielle

Comme le miroir grossissant, la lumière artificielle est traître : elle crée des ombres peu naturelles sur le visage et peut leurrer celle qui cherche à retirer quelques poils. Pour éviter d'en enlever plus qu'il n'en faut, travaille tes sourcils à la lumière naturelle, cela te permettra également de voir le petit duvet qui m'avait échappé !

N'épile pas plus de 3 poils par jours

Appris via la brow artist Carole and Brows, ce conseil risque d'en frustrer plus d'une. Certains jours, nos sourcils peuvent nous paraître indomptables, sans forme et on tente tant bien que mal de corriger les défauts - avant de se rendre compte le lendemain l'erreur que l'on a commise. En n'épilant que 3 poils à chaque fois, on prend plus de recul sur ses sourcils, et on leur sauve bien souvent la mise !

Ne coupe que si ça dépasse beaucoup

Aujourd'hui, impossible d'aller en salon ou de regarder une tuto sur Instagram sans que les sourcils ne passent par la case coupe-coupe. En réalité, à moins d'avoir 80 ans et des sourcils de la longueur des cheveux, ils n'ont pas besoin d'être taillés, c'est d'ailleurs même à proscrire s'ils sont un tant soit peu clairsemés. Avec une épilation impeccable et un desépaississement dans la masse, tu te rendras compte que le coup de ciseau n'est vraiment pas nécessaire ; les couper leur enlève également de leur aspect naturel et sauvage.

Laisse respirer tes poils

Il y a 20 ans, on épilait peut-être nos sourcils de façon abusive, mais on ne les surchargeait pas de poudre, crayon ou gel fixateur ! A la longue, tous ces produits finissent par asphyxier les poils et les fragiliser. Résultat, ils tombent plus rapidement et ne repoussent pas aussi bien : il est important de les bichonner avec des gommages et des huiles si tu ne peux t'empêcher de les maquiller quotidiennement.

Garde la main légère sur le crayon

Les sourcils ont pour but de structurer le visage et de souligner le regard, pas d'accaparer toute l'attention et d'éclipser le reste ! Lorsqu'ils sont bien taillés, il n'est pas nécessaire de les maquiller, juste un chouilla de poudre pour combler les trous et parfaire la courbure. Si c'est un effet dense qui est recherché, il convient alors d'imiter les poils avec des traits le plus fins possible, plutôt que de remplir son sourcil comme un dessin d'enfant. Un ton en-dessous de la couleur naturelle de ses cheveux est conseillé pour garder un effet naturel, et les teintes cendrées sont généralement les plus adaptées.

Préfère la pince à épiler à toute autre méthode

Les épilations à la cire ou au fil ont connu un pic de popularité car réputées efficientes mais à y regarder de plus près, elles ne sont clairement pas les plus douces pour la peau et les poils : la première s'avère irritante, et la deuxième tire les poils dans toutes les directions, pouvant provoquer des repousses sous-cutanées. Conclusion : rien de tel que la bonne vieille pince à épiler qui permet davantage de précision, et qui permet des retouches régulièrement.

En suivant tous ces conseils, tes sourcils seront probablement plus beaux et sains que jamais !

Source : Shoko - Crédit : Christopher Robbins,Getty Images