Ces films où les acteurs n'ont pas fait que simuler les scènes de sexe

par

En général, les scènes de sexe au cinéma sont fausses. Mais pas celles-ci ! 

La plupart des scènes de sexe qu'on voit au cinéma, même celles qui ont de quoi concurrencer un film porno, sont simulées. Les acteurs ne couchent pas ensemble pour de vrai, ou même leurs doublures. On ne voit pas la pénétration, ni la fellation, elles sont simplement suggérées ou cachées par les corps des deux acteurs. Fifty Shades, par exemple, désolée de briser vos rêves, mais ce n'est que du fake, après libre à vous de tester quand même les jeux érotiques de Christian Grey et Anastasia. Mais dans quelques films, qui passent au cinéma, certaines scènes de sexe sont réelles, ce qui veut dire que les acteurs se sont vraiment envoyés en l'air en la tournant. Ils sont rares, mais les voici, au cas où votre curiosité serait trop grande !

Love, de Gaspar Noé

3640775

Si le film Love, de Gaspar Noé, est interdit aux moins de 18 ans et qu'il a créé un petit scandale au Festival de Cannes 2015, ce n'est pas pour rien. Le film est en effet une ode à l'amour, mais surtout à l'amour charnel, enchaînant les scènes de sexe explicites et non simulées, d'une fellation méticuleusement administrée à un threesome sulfureux, le tout en 3D, comme si on y était ! 

Antichrist, de Lars von Trier

3640774

Antichrist, c'est l'histoire d'un couple, joué par Charlotte Gainsbourg et Willem Dafoe, dont l’enfant fait une chute mortelle par la fenêtre alors qu’ils s’adonnaient à cœur joie à des relations sexuelles sous la douche. Mais si c'est bien Charlotte Gainsbourg et Willem Dafoe qu'on retrouve sous la douche, pour toute la partie sexuelle, pénétration incluse, ils ont été doublés par d'autres acteurs. Enfin, ces autres acteurs n'ont quand même rien simulé. 

Nymphomaniac - Volume 2, de Lars von Trier

3640772

Décidément, Lars von Trier a un penchant pour les scènes de sexe non simulées. Dans le deuxième volume de Nymphomaniac, des scènes de sexe torrides et violentes ont été réellement pratiquées. Enfin, comme pour Antichrist, Charlotte Gainsbourg et Shia Labeouf  ont été remplacés par des acteurs pornos pour toutes les séquences qui se passaient en-dessous de la taille. Il n'empêche que les doublures s'y sont adonnées pour de vrai.

Baise-moi, de Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi

3640766

Réalisé par l'auteure Virginie Despentes en personne et l’actrice porno Coralie Trinh Thi, Baise-moi a beaucoup fait parler lors de sa sortie en l'an 2000. Et pour cause, les scènes de sexe extrême auxquelles aiment s'adonner Nadine et Manu dans le film n'avaient rien de fake, mais mettaient en scène des professionnel(le)s du X. Le film a été très vite interdit aux moins de 18 ans en France et complètement censuré dans certains pays. Âmes sensibles, s'abstenir ! 

The Brown Bunny,  de Vincent Gallo

3640765

Vincent Gallo, c'est le réalisateur et acteur américain qui propose de passer une nuit de rêve avec lui pour la modeste somme de 50 000 $ sur son site personnel. Oui, oui, vous avez bien lu. Alors vous imaginez bien que s'il y a des scènes de sexe dans ses films, elles ne sont pas simulées. La fellation à la fin de The Brown Bunny, par exemple, a vraiment été administrée par l'actrice Chloë Sevigny. Quand ça s'est su, son contrat qui la liait à son agence a été résilié tant ça a fait scandale.

Bien évidemment, la plupart de ces films sont interdits aux plus jeunes. On imagine mal un film Disney de 2018 avec une scène de sexe non simulée (ou une scène de sexe tout court) ! Mais il en faut pour tous les goûts. Certains préfèrent quand c'est juste suggéré, d'autres quand on voit la totalité. 

Source : Shoko - Crédit : Wild Bunch