Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir

par

J'suis pas venue ici pour souffrir, okay ?! 

Qui a inventé cette phrase stupide (et légèrement misogyne soit dit en passant) : "Il faut souffrir pour être belle" ? Non parce que depuis que cet abruti a ébruité cette soit disant vérité, on applique toutes ce mantra les yeux fermés, pensant qu'il est normal de troquer confort pour esthétisme. Oui, en toute tranquillité, ces fringues anti-confort ont envahi notre dressing et il nous arrive même de payer une petite fortune pour s'en dégoter de nouvelles. Vous avez dit maso ? Ouais, un peu. 

Le soutien-gorge

Clairement, on s'en serait bien passées. Des baleines qui rentrent dans les chairs, une dentelle qui gratte, des bretelles qui cisaillent l'épaule, le soutien-gorge fait incontestablement partie des pièces qu'on aimerait foutre au feu (et pas seulement au nom du féminisme). Voilà pourquoi on est plutôt enthousiastes à l'idée de voir les it-girls s'emparer de la tendance No Bra. Free the nipple !

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo
Les talons hauts

On a toutes connu cette situation. Qu'importe le prétexte, un premier restaurant avec notre date, un cocktail avec des nouveaux collègues, une soirée un peu guindée chez la belle-famille, bref, pour être au top, on a enfilé cette paire de talons, tellement hauts qu'on n'avait jamais osé la mettre jusqu'à présent. Et après avoir claudiqué toute la soirée, le mollet, la plante du pied jusqu'aux orteils en feu, on a compris pourquoi ces talons maudits n'avaient jamais quitté notre shoesing

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo
Le string

On est quand-même curieuses de savoir quelle personne s'est dit un jour : "Tiens, si l'on créait une culotte avec une ficelle qui rentre dans les fesses" ? Outre l'aspect esthétique (franchement douteux), le string fait sans conteste partie des fringues les plus horribles qui soient pour notre pauvre corps. Alors qu'une jolie lingerie sans couture fait amplement l'affaire pour ne pas marquer...

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo
Le slim

Toute fan de jean sait probablement de quoi on parle. Tu sais, cette pièce qui te brûle l'entre-jambe après une séance de ciné, un spectacle passé les jambes croisées ou encore un dîner chez les potes un peu trop copieux. Alors, ajoute à sa matière rigide une coupe serrée, comme le slim par exemple, et là tu peux être sûre de choper une mycose ! Miam. 

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo
Le collant

Bon, déjà, de base, le collant n'est pas ce qu'on a connu de plus confortable. Ce petit bout de tissu qui compresse la jambe, la taille, les fesses, disons qu'on est bien contentes de ne plus avoir affaire à lui les beaux jours. Mais le pire reste probablement lorsqu'on s'entête à vouloir porter ce modèle un peu vieux, avec deux petits trous au niveau des orteils. Evidemment, après avoir passé toute la journée avec, les deux petits trous deviennent deux grands trous qui cisaillent littéralement nos pauvres orteils. L'enfer !

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo
La ceinture taille haute

Bien que le taille basse tente de doubler son rival depuis quelques saisons, le taille haute s'affiche encore comme la coupe préférée des it-girls. Enfin, préférée, façon de parler. Pour peu qu'on ait une taille marquée et le dos légèrement cambré, la ceinture se révèle indispensable. Et là, c'est le drame

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo
Les matières qui grattent

Ah, joli ce petit pull en laine, pas mal ce top en dentelle, canon ce crop top en lurex. Oui, mais sur un cintre. A peine enfilés, on se rend compte qu'il va être très difficile de garder un air souriant et détendu toute la journée quand tout notre corps est une plaie ambulante. Outch

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo
Les boucles d'oreilles lourdes

Exit la tendance minimaliste, la mode est aux gros bijoux, notamment aux boucles d'oreilles hyper imposantes. C'est vrai que sur papier, nous, on signe de suite. Par contre, en retrouvant l'état de nos lobes complètement distendus, là, on est déjà moins sûres. 

Ces fringues anti-confort qui nous mènent la vie dure et on n'est pas venues ici pour souffrir - photo

Il faut souffrir pour être belle ? Assurément non. 

Source : Shoko - Crédit : Giphy, Hipster Mum via Unsplash