Ces galères de cheveux qui arrivent régulièrement et qui nous rendent toutes folles

par

Parce qu'on ne maîtrise pas nos crinières à la perfection tous les jours...

On ne peut pas toujours être au top de nous-même ! Si l'on se trouve parfois canon avec zéro effort, d'autres journées sont plus compliquées et nous réservent bien des galères. Le brushing caniche de chez la coiffeuse, la trace de l'élastique qui coupe notre chevelure en plein milieu, ou encore cette tresse qui refuse d'être à la même hauteur que sa jumelle : ces mésaventures de cheveux nous sont toutes arrivées au moins une fois dans notre vie. Rappelez-vous... 

Les mèches coincées dans le sèche-cheveux

Vous n'étiez pas bien réveillée, pressée, ou juste pas du tout concentrée et là, la catastrophe est arrivée : une énorme mèche de cheveux est restée coincée dans les grillages machiavéliques de votre sèche-cheveux. Le bon geste ? Arrêtez immédiatement la machine et libérez le plus délicatement possible vos cheveux. Il est très probable que votre mèche soit très emmêlée, voire carrément brûlée. Appliquez un soin ou une huile et brossez-la tout en douceur. 

L'épi indomptable 

Il est là, il dépasse et on ne voit que lui ! Vos longueurs sont parfaites, votre tombé impeccable, mais ce satané épi gâche toute votre coupe. Le bon geste ? Plaquez-le et appliquez un spray coiffant, coiffez avec une brosse et si besoin, utilisez un sèche cheveux pour le dompter. Les lisseurs peuvent eux aussi être de bons outils face à certains épis

Le brushing affreux à la sortie de chez le coiffeur 

Vous lui aviez pourtant demandé une coiffure naturelle. En sortant de chez le coiffeur, vous découvrez avec horreur dans le miroir cet affreux brushing années 80, qui serait parfait si vous alliez à une soirée déguisée. Le bon geste ? Humidifiez vos longueurs, principalement les mèches les plus travaillées, et laissez-les sécher au naturel. 

La trace de l'élastique au milieu des longueurs 

Vous vous étiez fait cette couette sans trop y penser, pour avoir le visage dégagé le temps de quelques heures. Quand vous libérez vos cheveux, c'est un carnage : ils sont séparés en deux par une horrible ligne horizontale. Le bon geste ? Tête en bas, peignez vos cheveux avec les doigts et froissez-les, si possible avec une crème texturisante, ou en les humidifiant. Si vous avez du shampoing sec, c'est aussi le moment de s'en servir ! Appliquez-le à la racine, puis brossez jusqu'aux pointes pour répartir le produit. 

Les tresses asymétriques 

La première tresse, côté droit, est parfaite ! Mais quand il s'agit de reproduire exactement la même côté gauche, c'est la galère. Plus haute, plus basse, moins collée, trop fine : pas moyen d'obtenir deux jolies tresses symétriques. Le bon geste ? Optez pour un half hawk, en ne gardant qu'une tresse et en laissant votre chevelure retomber de l'autre côté. Une coiffure chic et indémodable !

Le nœud derrière le crâne 

Après une nuit agitée, vous vous réveillez avec une espèce de dread derrière le crâne. Vous cheveux ne sont pas emmêlés, ils sont carrément inextricable les uns des autres ! Le bon geste ? Utilisez un spray démêlant, isolez bien le nœud et commencez à peigner la partie inférieure, délicatement et en maintenant vos racines. Remontez petit à petit, jusqu'à pouvoir peigner sur toute la longueur. 

Les cheveux gras de fin de journée 

Ce matin, vous avez remarqué que c'était un peu limite, mais vous avez eu la flemme de faire un shampoing. A la fin de la journée, vos cheveux sont carrément gras et commencent à vous obséder. Le bon geste ? Attachez-les sans trop les plaquer, en préférant une coiffure un peu floue qui cachera les dégâts. Si vous avez du shampoing sec, appliquez-le à 30 centimètres de vos racines, laissez agir une minute, massez le cuir chevelu, puis brossez. Cela fera illusion pour le reste de votre journée !

La couleur homemade ratée 

Vous aviez imaginé de jolis reflets discrets et vous vous retrouvez avec une couleur beaucoup trop prononcée, qui, en plus de tirer sur le orange, vous donne mauvaise mine... Le bon geste ? a) Soyez (très) patiente en attendant que ça pousse. b) Intrépide en tentant une nouvelle couleur. c) Raisonnable en prenant rendez-vous chez un coloriste professionnel !

A chaque galère beauté sa solution. Ne paniquez pas, restez concentrées et surtout : relativisez. Une coupe de cheveux ratée, ou des longueurs un peu fatiguées, ce n'est jamais la fin du monde !

Source : Photo d'illustration : Kaci Baum sur Unsplash - Crédit : Kaci Baum sur Unsplash