Ces habitudes que tu devrais toujours prendre après l'amour pour le bien de ton vagin

par

Si tu veux vraiment lui faire du bien, vois plus loin que les va-et-vient

Après l'amour, les rituels de chacune sont variés : il y a celles qui se rhabillent et vaquent à leurs occupations, celles qui vont se doucher, celles qui restent au lit et s'endorment dans la foulée mais une chose est vraie pour nous toutes (ou presque), on néglige trop souvent notre vagin. On l'a déjà vaguement entendu, il y a des bons gestes à adopter juste après un rapport mais par flemme ou désintérêt, on ne prend pas la peine de les appliquer. Que ce soit le matin, le midi, le soir, après un quickie vite-fait bien-fait ou une étreinte plus langoureuse, voilà les 4 gestes que tu devrais toujours faire après un rapport sexuel pour le bien de ton vagin. Parce qu'on veut bien prendre le sexe à la légère, mais il y a des choses avec lesquelles on ne rigole pas !

Va aux toilettes

Même si tu n'en ressens pas forcément le besoin, uriner après un rapport sexuel (impliquant pénétration ou pas) permet de prévenir les éventuelles infections urinaires. En effet, des bactéries peuvent s'introduire dans le vagin et infecter l'urètre, d'où l'intérêt de les déloger de ce petit canal dès que possible.

Rince (délicatement !) ton intimité

Cyprine, sperme, salive, lubrifiant... tout un tas de fluides ont probablement élu domicile dans tes parties intimes et, sans rappeler les risques évidents du développement des bactéries (tu as compris la chanson), ces substances sont aussi susceptibles de malmener ton intimité. Dessèchement, irritations, allergies... pour prévenir les désagréments, n'oublie pas de rincer ton entrejambes après chaque rapport, sans aller jusqu'à la douche vaginale (le vagin sait déjà s'auto-nettoyer, et il le fait très bien). Rince de façon superficielle tes parties extérieures et sèche-les délicatement en tamponnant une serviette sèche.

Ne remets pas tes sous-vêtements

Même après avoir nettoyé ton intimité, si tu peux t'en passer (aka si tu vas te coucher par exemple), ne remets pas de culotte : ce morceau de tissu serré empêche ton vagin de s'aérer et accroît le risque de développer des champignons. Infection urinaire couplée d'une mycose, ça fait pas franchement rêver, pas vrai ? Alors oui aux vêtements amples, non au minou étriqué !

Sois attentive

Si tu as bien suivi les étapes précédentes, tout devrait bien se passer les heures et jours qui suivent. Malheureusement, certaines femmes sont plus sensibles et sujettes que d'autres aux complications du type infection et mycoses, il faut donc rester attentive à son vagin pour s'assurer qu'aucune démangeaison, brûlure, odeur particulière ou changement d'aspect des sécrétions vaginales ne se manifeste. Si tel est le cas, des solutions maison pourront dans un premier temps être employées (boire du jus de cranberry en cas d'infection urinaire par exemple) avant de consulter un médecin pour prendre en charge le problème le plus tôt possible.

C'est injuste et c'est contraignant, mais femmes et hommes ne sont pas logés à la même enseigne lorsque l'on parle d'hygiène intime. Alors s'il faut prendre quelques minutes après un rapport pour s'éviter les désagréments, fais-le, ça en vaut toujours la peine ;)

Source : Shoko - Crédit : Joshua Rawson-Harris via Unsplash