Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois

par

Parfois, il y a clairement des paires de claques qui se perdent.

Ce qu'il y a bien avec les séries, c'est qu'on a le temps de voir évoluer les personnages et, si les scénaristes ont bien bosser, gagner en profondeur d'épisode en épisode. Si dans la majorité des cas, on ne met pas beaucoup de temps avant de s'attacher aux héros, il y a tout de même des exceptions. On pense notamment à ces personnages tellement insupportables qu'ils nous hérissent les poils dès qu'ils ouvrent la bouche, nous faisant perdre notre sang froid. Il peut s'agir du gros psychopathe que tout le monde déteste à ces petits persos tout innocents mais qui méritent quand-même des paires de claques. Et voici quelques têtes à claques bien connues des séries !

Les deux héros de The End of The Fucking World

Quand la géniale série Netflix décide de mettre des anti-héros/ados/mal dans leur peau à l'honneur, on avoue être parties assez septiques. Premier épisode et notre sang n'a fait qu'un tour. Tandis que le léthargique James nous donnait envie de le secouer comme un pommier, son acolyte, la rebelle Alyssa était un condensé de ce que l'humain en mutation peut faire de pire : roulements de yeux, air blasé et "fucking" balancé à toutes les sauces, un petit séjour en pension ne lui aurait clairement pas fait de mal. Heureusement que ce duo mal (ou trop bien) assorti a réussi à devenir attachants avec le temps...

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Susan Mayer dans Desperate Housewives

Au début, on trouvait sa maladresse et ses bourdes à répétition plutôt marrantes. Et puis, de saison en saison, Susan est devenue carrément insupportable : jérémiades, petit air de Calimero et une petite tendance à tout ramener à elle, bref, la Drama Queen dans toute sa splendeur

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Joffrey Baratheon dans Game of Thrones

Parmi la tripotée de raclures que traine la série Game of Thrones, Joffrey Baratheon figure très certainement au top du podium (mais talonné par le sadique Ramsey). Cruel, bête, prétentieux, fils à papa, lâche, capricieux, la liste est longue et les adjectifs peu sympathiques ne manquent pas pour décrire ce personnage abject. Autant dire que le voir mourir d'une morte lente et pénible a été plus que jouissif. 

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Toutes les héroïnes de Girls

Alors là, Lena Dunham a fait fort. Ce n'est pas un personnage qui nous fout les nerfs mais bien le casting tout entier. Les mecs, passe encore (mais de justesse) mais les meufs sont justes détestables au possible. Egoïstes, geignardes et mesquines, OK, on est bien conscientes que les jeunes de notre génération ne sont pas toujours des cadeaux mais là, faut pas pousser non plus...

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Archie Andrews dans Riverdale

Ses sérénades à la guitare, son petit air d'agneau sans défense et son petit pois qui lui sert de cerveau, non, clairement Archie Andrews n'est pas le héros du siècle. Outre le fait qu'il soit particulièrement creux et inintéressant, il se débrouille toujours pour se mettre dans des emmerdes pas possibles dont ses potes doivent ensuite le sortir. C'est ça qu'on appelle un héros ?

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Meredith Grey dans Grey's Anatomy

Meredith, c'est typiquement le genre de nana que tu crois trop sympa et qui se révèle insupportable quand tu commences à vraiment la côtoyer. Terriblement égoïste, elle passe son temps à se plaindre et à raconter ses mésaventures en les tartinant de pathos comme si le caractère dramatique n'était pas déjà assez indigeste. Bref, elle saoule. 

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Lola Fernandez dans Un, Dos, Tres

Bon, on reconnait que 60% de son taux d'imbuvabilité est liée à sa voix française mais quand-même, qu'est ce qu'elle a pu nous gonfler avec son Pedro ! Six saisons entières où elle est restée québlo sur le même mec, six saisons où on l'a vue pleurer à chaudes larmes, six saisons qu'elle nous préparait le coup de la fille à papa qui s'émancipe. M'enfin, passée la vingtaine, il aurait peut-être fallu y penser un peu plus tôt...

Un dos tres,Lola Fernandez
Piper Chapman dans Orange is the new black

Probablement l'un des personnages les plus exécrables du petit écran. Avec son air de petite oie blanche, fille de bonne famille et aux bonnes manières, la voir arriver dans la prison de Litchfield a été une vraie épreuve. Au début, on a eu de la compassion pour elle, quand elle se faisait malmener par ses codétenues. Et puis, elle s'est mise à jouer à la badass des bacs à sables avec son bizz de culottes sales et là, ça a été la cerise sur le couscous. Egocentrique, victimaire et faussement compatissante, c'est l'incarnation de la petite intello toujours la main levée au premier rang à qui l'on avait envie de tirer les cheveux

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Jane Sloan dans The Bold Type

Jane Sloan, ou le personnage qui ne sert à rien. Constamment stressée, elle fait chier son monde avec ses problèmes qui ne regardent qu'elle. Elle passe son temps à se poser en victime et à rappeler combien "c'est trop pas juste" pour elle. Le coup de grâce ? Quand elle s'est plainte qu'une rédaction avait embauchée une jeune journaliste Noire contre qui elle était en concurrence et qu'elle estimait que c'était injuste vis-à-vis de sa propre couleur de peau. Au secours !

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Jenny Humphrey dans Gossip Girl

Dans le genre petite peste qui fait sa crise d'ado, Jenny Humphrey en tenait une bonne. Rejeton de la petite élite de l'Upper East Side, elle a tout fait pour intégrer le monde de Blair et des autres. Seulement, des petites magouilles pas bien méchantes, elle est passée à un autre level, trahissant tout ce qu'elle pouvait trahir sur son passage, à commencer par sa propre famille. Bannie de New York par Blair herself, ce départ express nous a fait un bien fou. Bon débarras ! 

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo
Lori Grims dans The Walking Dead

Et la palme du personnage le plus insupportable de tout l'univers sériel revient à... Lori Grims. Clairement, on s'est toujours demandé à quoi elle servait, si ce n'est à semer la pagaille partout où elle passe. Comme si le quotidien dans The Walking Dead n'était pas assez éprouvant, elle a jugé bon de passer son temps à se plaindre, à mentir et à prendre des mauvaises décisions. Notre seul regret au moment de sa mort ? Qu'elle ne soit pas arrivée plus tôt. 

Ces héros de séries insupportables qu'on a eu envie de baffer plus d'une fois - photo

Et toi, quels sont les personnages de séries que tu as le plus détestés ?

Source : Shoko - Crédit : Giphy, Antena 3., Netflix