Ces petits détails dans Riverdale n'ont aucun sens mais font tout le charme de la série

par

Quand la série part en live et que les scénaristes ne se soucient même plus de la logique. 

La première saison, on s'était dit qu'on avait affaire à un banal teen show arrangé à la sauce Netflix, avec des lycéens qui ont des vies de trentenaires, des histoires d'amour abracadabrantes et des dialogues surfaits, mais soit : on avait signé pour ça. A la deuxième saison, on est devenues nettement moins indulgentes. Black Hood, guerres de gang sanguinolentes et sordides secrets déterrés, les intrigues rocambolesques se multiplient et la cohérence ne fait vraiment plus partie des préoccupations des scénaristes. Mais passe encore. Seulement, après une troisième saison encore plus WTF que les deux précédentes, on dépose les armes : non, Riverdale n'a aucune logique, non on ne peut même pas faire semblant d'y croire ne serait-ce qu'une seconde mais oui, cette série est totalement addictive. Et ce sont d'ailleurs ces petits détails invraisemblables qui font tout son charme.

#1 Des ados arrivent à résoudre des enquêtes hyper méga corsées

Dans un patelin comme Riverdale où ont lieu les pires crimes du Monde, on est bien en mesure de se demander : Mais que fait la police ?!! Non, parce que nous, si on était chefs de brigade, on irait mobiliser tous nos meilleurs agents dans ce repaire de détraqués. A part le shérif Keller et FP qui font vaguement le job, toutes les enquêtes sont menées par des ados et personne ne s'en étonne. Les lycéens arrivent à pénétrer sur les lieux des crimes pépouze, parviennent à interroger les suspects avant la police elle-même et résolvent les énigmes finger in the nose. Forts les mecs !

via GIPHY

#2 Les parents sont des raclures finies

On veut bien croire que les parents ne sont pas toujours des saints et qu'hélas, toutes les familles ne s'entendent pas à merveille mais à Riverdale, le nombre de raclures est quand-même impressionnant. Là, on ne parle pas du père qui déshérite son gosse parce qu'il a fumé un peu trop de pétards, on est sur un autre level : celui où le père est un serial killer qui mène un jeu sadique avec sa propre fille, où une mère enferme son propre enfant parce qu'elle apprend son homosexualité, où le papa à sa fifille n'a aucun scrupule et tente d'assassiner à de nombreuses reprises le mec de sa fille. Et tout ce beau monde arrive quand-même à cohabiter sous le même toit, tranquillement.

via GIPHY

#3 Des conversations absurdes

On ne sait pas toi, mais nous, quand on dîne en famille, nos conversations tournent plutôt autour de nos journées taff, de nos emmerdes avec les impôts ou du copain de notre copine Cécile qui est un peu chelou. On ne balance pas entre le fromage et le dessert : "Ah, c'est donc toi papou qui te balade depuis des mois une cagoule sur le visage pour tuer tous mes potes ?". De même, nos discussions autour d'une bière avec nos amis sont nettement plus légères que celles des lycéens de Riverdale qui ne font parler que de meurtres, de sectes et de trafics d'organes. Tout en sirotant leur milkshake goût vanille.

via GIPHY

#4 Ils sont en danger de mort mais se prêtent à des jeux sordides

Difficile de croire à l'emprise du jeu "G&G", tant elle n'a pas de sens. Pire que du crack, ce jeu de société rend accro et fait sombrer les esprits les plus sains dans la folie. Et plutôt que de tenter de démasquer le Roi Gargouille en lui ôtant une bonne fois pour toutes son fichu masque bricolé à la mords-moi le noeud, les habitants de Riverdale préfèrent se livrer à ses lois sordides. On pense notamment à cette scène où, savant la petite Jellybean en danger de mort, sa famille préfère rentrer dans le jeu des chevaliers du Roi Gargouille et braquer Pop's. Normal...

via GIPHY

#5 On ne les voit jamais en cours

Pourtant, ils sont bel et bien lycéens. Mais il faut croire qu'à Riverdale, les ados n'ont pas de partiels, ne doivent pas réviser et n'assistent pas aux cours. En même temps, ont-ils le temps ? Ils sont plutôt occupés à gérer d'une main de maître des speakeasy sulfureux dans lesquels les plus grosses fortunes se réunissent ou écrire dans des journaux sur des enquêtes ô combien palpitantes. Notre vie à 17 ans nous semble bien plate à côté...

via GIPHY

#6 Ils changent de personnalités en un claquement de doigts

Prenons le cas d'Alice par exemple. Après avoir été une badass qui fricotait avec le bad boy du lycée, elle s'est transformée en Bree Van De Kamp, brushing impeccable et tailleurs so chic. Et puis, elle fait volte-face et renoue avec ses vieux démons. Là, c'est une autre Alice qui fait son entrée dans le QG des Serpents et débarque moulée dans une tenue de cuir tendance SM. Et puis, enfin, elle se laisse embarquer dans La Ferme et devient une hyppie en dégainant colliers multicolores et petits tops fluides imprimés 70's. A chaque lubie sa garde-robe...

via GIPHY

#7 Ils sont toujours tirés à quatre épingles

Avec un quotidien comme le leur, on se demande franchement où ils ont le temps de se faire un makeup digne de la montée des marches du festival de Cannes et d'afficher toujours des coiffures impeccables ! Même le matin, ils ne trainassent pas comme nous autres en chaussons et pyjamas pilou, non, les femmes sont perchées sur des talons de 12, colliers de perle et cils XXL en prime, et les hommes sont déjà glissés dans des costumes 3 pièces. Tout ça pour beurrer des tartines, fallait pas vous donner autant de mal les amis...

via GIPHY

#8 Les familles se déchirent mais elles font péter le champagne au petit-déj'

Il n'y a pas que leur allure qui est parfaitement maîtrisée, leurs intérieurs sont aussi nickels. Dans Riverdale, les personnages se font des coups dans le dos, essaient de saboter l'affaire de l'un, de mettre l'autre derrière les barreaux mais il y a des choses qui sont sacrées : les repas gargantuesques où on sort toute la belle vaisselle et les petites bulles au petit-déj'. Chacun ses prio...

via GIPHY

#9 Et le sexe dans tout ça ?

On les voit s'aimer, s'embrasser, se faire des déclarations d'amour mais pas de sexe à l'horizon (ou alors très peu). En 3 saisons, on ne sait toujours pas comment Jughead et Betty arrivent avoir une vie sexuelle. Non vraiment, ça nous intrigue...

via GIPHY

Et toi, quels détails incohérents as-tu relevé dans Riverdale ?

Source : Shoko - Crédit : Netflix