S'inscrire
tracking
Épanouissement personnel

Ces profils de potes (relous) en vacances, mais qu'on aime quand même

Publié par
Manon Roche
, le .
Temps de lecture : ~ 8 min
Ces profils de potes (relous) en vacances, mais qu'on aime quand même

T'en as forcément des comme ça dans ton groupe de potos (si c'est pas toi...) !

Nos potes, on les adore, on les aime d'amour mais clairement, on n'est pas toujours faits pour vivre ensemble. Un jour, un week-end, ça va ; mais les choses peuvent vite dégénérer quand on se retrouve avec eux une semaine ou plus - la faute à nos modes/rythmes de vie différents, qu'il faut alors concilier. Du coup, on apprend à (re)découvrir nos potes et parfois même à détester certains aspects de leur personnalité. Si t'as déjà fait des vacances entre sauces, tu reconnaîtras forcément des potes à toi dans les nombreux profils qu'on a listés ci-dessous. Allez, sans rancune ?!

Celui qui débarque

C'est pas compliqué : dans un groupe, y'en a toujours un qui organise tout et prend les devants, et un/plusieurs autres qui se laissent porter. Généralement, c'est ce même gars qui a oublié son passeport, son maillot de bain, qui n'a rien suivi aux messages sur Whatsapp (« quelle heure à l'aéroport demain ? ») et n'est pas au courant qu'il doit 300 balles de billets d'avion à son pote.

Celui qui veut pécho à tout prix

Même s'il n'est pas forcément le seul célibataire du groupe, c'est généralement lui le plus dalleux. Toutes ses vacances tournent autour de la drague - il veut aller tous les soirs en boîte pour pécho, poser sa serviette à côté du groupe de BG sur la plage, et récupérer un max de comptes Insta à la fin des vacs. Mais se poser avec quelqu'un ? Ugh, ah ça non.

Celui qui est là pour bronzer

Dans un groupe, t'as toujours le gars qui définit le succès de ses vacances à sa marque de bronzage. Bien souvent, il ne met pas de crème solaire (on bronze plus vite, pardi), oriente sa serviette en fonction du soleil, et compare chaque jour son bronzage à celui de ses potes (gare à celui qui sera plus hâlé que lui) !

Celui qui laisse les autres tout faire

Ce gars-là n'est pas tout à fait comme celui qui débarque (voir plus haut). Lui, sa spécialité réside dans le fait de ne rien organiser, et de le préméditer. À l'inverse de son pote désorganisé, il esquive à la perfection la corvée de vaisselle, de courses ou de ménage en partant. Moins flemmard que macho, il laisse les autres faire le sale boulot et s'en tire à chaque fois, faute de potes assez courageux pour lui faire la remarque.

Celui qui pionce jusqu'à 13h

Qu'il ait picolé la veille ou pas, c'est le gars qui dormira jusqu'à 13h quoi qu'il se passe. Tant pis si vous aviez prévu une sortie en mer ou une activité quad dans le désert : le mec est indélogeable et préfère finir sa nuit, même si cela veut dire faire faux bond à ses potos.

Celui qui se lève à 7h

Chaque groupe de potes compte toujours un matinal ; ce gars qui se lève avant tout le monde - fait couler le café et va chercher les croissants, ça c'est cool - mais s'énerve toujours un peu (intérieurement ou pas) de la lenteur des autres. Lui, il voulait voir le lever du soleil au sommet de la montagne, mais personne n'a été foutu d'être prêt avant 8h. « Vous faites chier les mecs. »

Celui qui empêche tout le monde de dormir

Pourquoi faut-il toujours qu'il trouve une connerie à faire ? Que ce soit le soir ou le matin, le gars relève chaque jour d'inventivité pour réveiller ses potes - une bataille d'eau quand tout le monde est couché, ou un réveil musical quand il s'ennuie de voir la maisonnée endormie. Généralement, il ne manque pas non plus de farces en tous genre - cacher les fringues de ses potes, ou passer leur brosse à dent dans la cuvette des chiottes.

Celui qui se plaint tout le temps

Dans un groupe de potes, t'as souvent un gars qui se plaint à longueur de journée. Il était assis à côté d'un ronfleur dans l'avion, il a hérité du pire lit de la maison, la randonnée de la veille lui a filé des cloques HYPER douloureuses, et il voulait son steak saignant, pas à point. Quoi qu'il se passe, le type n'est jamais content et le fait savoir, quitte à plomber l'ambiance du groupe. Ta gueule pour voir ?

Celui qui Instagramme tout

Difficile pour lui de vivre une seule expérience sans l'Instagrammer : c'est le gars qui demande à tout le monde d'attendre avant de poser les valises dans la baraque, parce qu'il fait un home tour pour sa story. Chaque plat ou verre qu'il avale est photographié, et il lui arrive de faire la même avec vous si votre assiette est plus belle que la sienne. Toujours le nez collé à son téléphone, il ne vit finalement rien.

Celui qui n'a jamais rien envie de faire

Un verre sur le port ce soir ? Owf, ça lui dit bof. Une excursion en bateau sur une île ? « Pourquoi, la plage en bas elle est pas bien ? ». Une partie de Uno ? « Relou, vous inventez toujours des règles à la con. » Vous l'aurez compris, ce pote n'a jamais rien envie de faire, si bien qu'on se demande ce qu'il fout là. Et quand on lui demande ce qu'il veut, lui-même ne sait pas. Bah va te coucher, alors.

Celui qui veut faire toutes les randos

On l'aime bien, dans un sens - parce qu'il est dynamique et a envie de faire plein de choses (à la différence de son pote au-dessus). Sauf que parfois, c'est trop : jamais il n'accepte de se poser cinq minutes et si les autres n'ont pas envie de le suivre dans toutes ses aventures, il les fera seul, tant pis. Il n'est pas là pour enfiler des perles : les vacances farniente, ce n'est pas pour lui, « Où se trouve le début du sentier G20, s'il vous plait ? »

Celui qui a un PADI à passer

En vacances dans les îles, ce n'est pas rare d'être accompagné de ce pote : celui qui veut à tout prix profiter de ces quelques jours de congés pour passer son brevet de plongée. Toujours parti au petit matin, il passe le plus clair de sa semaine loin du groupe et ne manque jamais une occasion de raconter Ô combien les fonds marins à côté de l'hôtel sont magnifiques, quand on prend la peine de les explorer autrement qu'en masque-tuba. Tiens, dans ta gueule cette pique.

Celui qui est toujours près de ses sous

Si tu ne l'avais pas déjà remarqué en allant boire des coups en afterwork avec lui, ces vacances seront l'occasion de le (re)découvrir : ce pote pingre as fuck qui résume absolument tout à l'argent. Oui, il voit le monde au travers du prisme Euro - ses billets d'avion qui ont coûté beaucoup trop cher, cette salade tomates-mozza hors de prix ou encore cette virée jet ski à la limite de la décence. Bien évidemment, c'est le gars qui ne veut jamais diviser les additions au resto (il n'a pas pris de boisson ni de dessert) et disparaît toujours au moment de payer sa tournée. Enfoiré.

Celui qui est malade en bagnole

Le malade du groupe se fera toujours connaître de tous : jamais il ne manquera une occasion de faire remarquer son mal des transports en réquisitionnant la place à l'avant de la voiture pendant tout le séjour (la rotation, il connaît ap's), ou en cassant les pieds au moindre trajet en bateau. Bien évidemment, il ne voyage jamais sans son Vogalib mais cela ne l'empêche pas d'emmerder tout le monde parce qu'il se sent vaseux.

Celui qui insiste pour faire des photos de groupe

Si certains ne lâchent jamais leur téléphone des vacances, ce n'est pas vraiment le cas de cet ami. Lui est plutôt du genre old school (Instagram, pas vraiment son del') : il aime les photos de groupe et entreprend toujours de réunir « la clique » pour une photo mémorable. Parfois, les potes se mélangent mais d'autres, ce sont juste les filles, ou juste les garçons qui sont attendus pour la fameuse photo de groupe, pour laquelle il faut généralement crier Ouistiti pour immortaliser un beau sourire.

Celui qui demande toujours qu'on le prenne en tof

À l'inverse du gars qui aime les photos de groupe, ce pote s'en balance total d'immortaliser ses potes : il veut des photos de lui, lui, et encore lui. S'il arrive qu'il jette son dévolu sur un seul ami-photographe pendant le séjour, il ne se gêne pas non plus de demander à n'importe qui (même des gens dans la rue) de le prendre en tof si besoin. Evidemment, il ne fait pas les choses à moitié : il pose comme si sa vie en dépendait et demande à ce que l'on refasse si le résultat ne lui convient pas.

Celui qui met 3h à se préparer

Tout groupe d'amis comporte un type qui met 3h à se préparer, et agace tout le monde. Par principe, il ne respecte jamais les horaires : il sera toujours prêt 1h après l'horaire de départ (le nombre de trucs qu'on a ratés à cause de lui...) et quiconque s'avisera de lui faire une remarque se prendra un petit « détente, c'est les vacances » dans la gueule. Peu importe que tout le monde l'attende, sûrement parce qu'il pense que tout lui est dû. Petit effronté va.

Celui qui a des mails à traiter

Tu ne comprends pas le principe, mais t'a toujours un pote qui ramène son ordinateur en vacances. Que ce soit lors de temps morts ou pas, le gars s'attache à traiter quelques mails comme si sa boîte allait couler en son absence. Et tant pis s'il loupe l'après-midi playa avec le crew : Stéphanie de la RH lui a demandé un truc important et il met un point d'honneur à lui répondre. Bien cordialement.

Celui qui doit ramener des souvenirs débiles à ses proches

Il semblait normal en apparence, jusqu'à ces fameuses vacances où tu as découvert qu'il était collectionneur de souvenirs débiles. Chaque balade, visite, est l'occasion pour lui de raconter à qui veut l'entendre qu'il ne va jamais quelque part sans ramener une boule à neige à sa mère, ou un mug à sa copine. Souvent, c'est le gars qu'on attend 15 minutes dehors, parce qu'il est encore en train de choisir son magnet dans la boutique. Quand il a fini, il dévoile son butin au groupe, sans se douter que tout le monde s'en b***le royal.

Ceux qui ne décollent jamais l'un de l'autre

Les vacances entre potes, c'est encore un level au-dessus quand il y a un couple dans le lot. Si tous ne sont pas collés l'un à l'autre lorsqu'ils sont en communauté, tu te coltine forcément LE couple insupportable qui semble n'être qu'une seule et même personne. « Bébé est fatiguée, je pense qu'on ne va pas sortir ce soir », « Loulou à mal aux pieds, faites l'excursion sans nous ». Et s'ils ont le malheur d'être dans des équipes différentes au bowling, c'est la troisième guerre mondiale qui se prépare.

Et toi, quel profile de pote (un peu relou) ajouterais-tu à notre liste ? Obligé, t'en as un qui te tape sur le sytème et mérite sa place dans cet article !

À lire aussi
Voilà la meilleure façon de gérer une rupture amoureuse selon ton signe astro
À lire aussi
On peut tout dire à ses potes, mais 2/3 des gens trouvent difficile d'aborder *ce sujet* avec leur BFF
À lire aussi
Voilà la meilleure façon d'oublier un·e ex (et c'est la science qui le dit)
À lire aussi
L'horoscope a parlé : ces signes astrologiques sont les amis les plus fidèles
À lire aussi
Sur Tinder, vous allez bientôt pouvoir renseigner votre orientation sexuelle et good news, il y a du choix
À lire aussi
Voici la chanson Spotify la plus écoutée sous la douche, et elle met grave de bonne humeur
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Ces profils de potes (relous) en vacances, mais qu'on aime quand même
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible