Ces questions qu'on n'ose pas toujours poser sur le sexe, mais qui méritent une réponse

par

Il est temps de se libérer de ses tabous !

On a beau faire genre qu'on est super décomplexées et libérées sur le sexe, qu'on a aucun tabou et tout ça, il y a quand même des questions qu'on se pose sur le sexe et qui sont plutôt osées ou embarrassantes. Et celles-là, on n'ose donc pas forcément les poser et en parler. Mais pourquoi exactement ? Parce qu'au final, quand on se décide à en parler quand même, on se rend vite compte qu'on n'est pas les seules à se les poser et que toutes les filles se sont déjà demandées ça à un moment donné de leur vie. Alors oui, certes, elles sont un peu spéciales, mais il n'empêche que notre vie sexuelle serait beaucoup plus épanouie si on avait la réponse à ces questions. On a donc demandé à plusieurs femmes quelles étaient les questions qu'elles n'osaient pas poser et dont elles voudraient la réponse, et voici ce que ça donne. 

Est-ce normal d'avoir des pets vaginaux ? 

Combien de fois ça nous ait arrivé, en plein coït ? Et on se sent alors obligé de préciser que ça sort de notre vagin, et non des fesses. Mais en réalité, c'est tout à fait normal et naturel. La pénétration fait rentrer de l'air dans notre vagin et il arrive donc parfois que cet air ressorte, entraînant un petit bruit gênant. Après, si besoin, il est possible de réduire ce petit désagrément en renforçant son périnée. 

La sodomie peut-elle endommager l'anus ? 

Certaines filles ont peur de se lancer dans la sodomie car elles redoutent que ça leur fasse mal, ou même que ça endommage leur anus. Mais avec un pénis (on précise quand même parce que ce n'est pas la même taille qu'une batte de baseball), c'est impossible. Le sphincter anal est un muscle très tonique qui fait son travail en permanence. Non seulement il permet de retenir les gaz et la matière fécale mais en plus, on peut le contrôler soi-même. Enfin, n'y allez pas non plus à sec, parce qu'il y a toujours le risque de provoquer quelques petites fissures peu agréables les jours qui suivent.

Est-ce normal de ne jamais avoir d’orgasme vaginal ?

En réalité, oui, c'est tout à fait normal. Près de 80% des femmes rencontrent des difficultés à atteindre l’orgasme vaginal, donc il n'y a pas de quoi paniquer. Certaines études affirment même qu'il n'existe pas, et que c'est en réalité exactement la même chose qu'un orgasme clitoridien car lors d'un orgasme, c’est toujours le clitoris qui est stimulé. Ainsi, les femmes qui prétendent avoir des orgasmes vaginaux ne ressentiraient en fait qu'une stimulation plus en profondeur de leur clitoris. Rassurées ? 

Le point G, c'est où exactement ? 

Non, ce n'est pas un mythe. Oui, sa stimulation fait monter au septième ciel. Faut-il encore le trouver. Mais bonne nouvelle, ce n'est pas si compliqué. Cette zone érogène ultra-sensible est située sur la paroi antérieure du vagin, à 3 ou 4 centimètres environ de profondeur. Mais toutes les femmes sont différentes et le meilleur moyen de trouver le sien est encore de fouiller le terrain soi-même. Si vous sentez dans votre vagin une zone un peu moins lisse, voire rugueuse, c'est que vous avez mis le doigt dessus.

Peut-on faire l'amour pendant les règles ? 

Et pourquoi pas ? Selon une enquête de Medium, 55% des femmes interrogées ont confié qu’elles trouvaient les rapports sexuels pendant les règles “assez impressionnants” et “totalement naturels”. Surtout qu'il paraît que les orgasmes atténuent les crampes menstruelles et que ça peut raccourcir la durée des règles. Et si vous trouvez ça dégoûtant à cause du sang, sachez qu'en réalité, on ne perd que 30-40 ml de sang, ce qui équivaut à une petite crème de jour pour le visage. Bref, il n'y a que des bonnes raisons de faire l'amour pendant ses règles, alors ce serait dommage de s'en priver, non ? 

Pourquoi ma libido est parfois au niveau zéro ? 

Il y a de multiples raisons qui peuvent expliquer une baisse de libido : un problème à régler dans son couple, un complexe physique, des relations sexuelles insatisfaisantes, un problème de santé, la routine ou encore du stress à cause du travail ou d'un problème personnel. Il est important d'identifier les raisons qui font qu'on a moins envie de sexe car c'est ce qui nous permettra d'arranger les choses pour que notre libido revienne.

Qu'est-ce que l'éjaculation féminine, exactement ?

Certaines femmes, au moment de l'orgasme, lâchent totalement prise et n'ont plus aucun contrôle sur leur corps, ce qui provoque un jet de liquide, appelé "éjaculation féminine". Lors de l'excitation, les glandes de Skene, situées de chaque côté de l'urètre, se gorgent d'eau qu'elles expulsent si elles sont suffisamment stimulées. Le liquide en question ne sort pas du vagin, mais de l'urètre. Mais ce n'est pas pour autant de l'urine, même si la sensation équivaut un peu à celle d'uriner et c'est pourquoi certaines femmes ont l'impression d'avoir envie de faire pipi quand elles ne sont pas loin d'avoir un orgasme. 

Ma lubrification vaginale est insuffisante, que faire ?

Ça dépend de la cause. Si c'est juste un manque d'excitation à cause de la fatigue, du stress ou d'un souci, il suffira juste de régler le problème pour retrouver l'envie et la lubrification qui va avec. Mais si le désir est là et que la lubrification ne suit pas, une cause locale est probable et il vaut mieux consulter un gynéco, qui saura trouver un traitement adapté. En attendant, on vous donne notre ingrédient secret : le lubrifiant. C'est magique, ça glisse tout seul ! 

Et vous, quelles sont les questions les plus embarrassantes que vous vous posez sur le sexe ? Dites nous tout, on pourra peut-être y répondre dans un autre article.

Source : Shoko - Crédit : Unsplash