Ces situations sont toujours grave malaisantes quand tu passes la nuit chez tes beaux-parents

par

Bonjour beau-papa, bonjour belle-maman ! 

L'évolution des mœurs a permis que la plus grande partie d'entre nous n'ait plus à attendre le mariage pour goûter aux plaisirs du sexe. Mais qui dit galipettes jeunes, dit aussi obligation de le faire chez nos parents. C'est la raison pour laquelle on bénit toutes les fois où ils partent en week-end afin de pouvoir copuler en toute sérénité. Malheureusement, la plupart du temps, ils sont présents (c'est chez eux quand même), ce qui nous oblige à nous mettre dans des situations parfois très embarrassantes, surtout lorsqu'on ne joue pas à domicile mais dans la maison de l'être aimé. Voilà une petite liste des moments les plus gênants lorsque l'on dort chez nos beaux-parents. 

Lorsque c'est le moment d'aller se coucher

Situation : Après un bon dîner, vous avez plus envie d'aller jouer à frotti-frotta sous la couette avec votre moitié, que de regarder un DVD avec ses parents. Discrètement, vous faites les gros yeux à votre mec/meuf pour lui faire comprendre que le moment socialisation est terminé et que vous aimeriez bien remonter dans sa chambre. Le problème, c'est que les parents ne sont pas dupes, ils savent très bien ce qui va se passer une fois la porte de la chambre à coucher fermée. Quand vous annoncez que vous y allez, le père sourit avec un air un peu pervers et la mère rougit. Après avoir dit bonne nuit, vous les entendez murmurer. 

Comment faire : Pendant tout le repas, baillez. Montrez bien que vous êtes fatiguée et que dès que votre tête va toucher l'oreiller vous allez sombrer. Si vous jouez bien la comédie ils se diront que ce soir, ça va plus roupiller que fusionner. Les au revoir n'en seront que moins gênants. 

Lorsque vous avez impression que toute la maison vous entend

Situation : Vos deux corps ont atteint une chaleur maximale. Vous avez envie de vous sauter l'un(e) sur l'autre, mais vous craignez de vous faire capter. Vous avez l'impression que le moindre petit mouvement fait un tohu-bohu pas possible et en plus le lit grince. Dans la maison bien évidemment, il règne un silence de mort. 

Comment faire : Déstressez et dites-vous bien que vous vous montez la tête et que vos beaux-parents n'entendront sûrement rien (à part si vous hurlez ou que vous sautez dans tous les sens). Si le lit grince, levez-vous ou faites vos petites affaires sur le sol. Si il y a pénétration, plutôt que la position du cow-boy, favorisez la cuillère. Sinon, rappelez-vous qu'en plus d'être très agréable, la léchouille est insonore. Cela peut vous sauver.  

Lorsque vous vous faites pécho en flagrant délit de coït

Situation : Vous pensiez que l'étape du dîner était loin derrière vous et que vous pouviez enfin jouir des plaisirs de la chair en toute tranquillité. Mais votre belle-mère n'est pas de cet avis. Elle veut absolument vous faire goûter sa tarte aux pommes. C'est la raison pour laquelle elle pénètre dans la chambre avec ses deux petites assiettes. Le problèmes c'est que vous, à ce moment précis, vous êtes déjà en train de vous des galipettes. 

Comment faire : C'est ce qu'on appelle vivre un moment de honte. Vous allez crier, votre belle-mère aussi. Mais c'est elle qui va être la plus gênée. Ne vous blâmez pas et quand vous sortez de la chambre faites comme si de rien n'était. Personne n'osera parler ouvertement de ce sujet. Avec le temps va, tout s'en va (même la honte). 

Lorsque c'est le moment de se rincer

Situation : Ce cas de figure est plus susceptible d'arriver quand un garçon est impliqué dans l'affaire. Après avoir joui à l'unisson, il y a échange de fluides corporels et donc nécessité de se doucher. Mais la douche à 1h du matin c'est quand même assez suspect et nos beaux-parents ont de grandes chances de nous cramer. 

Comment faire : Même si ce n'est pas très écolo, faites couler l'eau du robinet et ouvrez très rapidement la douche. Personne ne pourra vous blâmer d'avoir eu soif. Le lendemain au petit-déjeuner, n'hésitez pas à en rajouter une couche "elles étaient super bonnes vos lasagnes mais ça m'a donné une de ces soifs, j'ai du me lever cette nuit"

Le matin au petit-déjeuner 

Situation : Déjà vous n'êtes pas du matin, mais là en plus vous devez affronter l'épi de votre beau-père, les yeux gonflés de votre belle-mère et leurs regards suspicieux car vous êtes certaine qu'ils vous ont entendu copuler toute la nuit. Pire, ils vont forcément remarquer ce rose aux joues et ce glow incroyable sur votre visage, signe que votre réveil a été pour le moins mouvementé.

Comment faire : Ne pas sortir de la chambre pour aller prendre le petit-déjeuner, vraiment c'est trop gênant. Commencer la journée par des phrases du genre "alors les petits amoureux, vous avez bien dormi ? " c'est trop compliqué à gérer

L'amour c'est vivre à deux des situations compliquées qu'on aurait jamais eu toute seule. <3 

Source : shoko.fr - Crédit : Daria Shevtsova via Pexels