Ces stars ont osé parler de leurs troubles alimentaires en toute honnêteté 

par

Un espoir pour toutes les jeunes filles souffrant de TAC (troubles alimentaires compulsifs)

Parfois, on a tendance à oublier que les stars sont des personnes "comme les autres". Même si leur métier fait rêver, derrière les paillettes se cachent souvent une toute autre réalité. Pression médiatique, exposition constante, dictature de l'image, certaines célébrités ont du mal à gérer leur succès. D'autres ont eu des problèmes avant de connaître la gloire. Elles sont de plus en plus nombreuses à oser parler de leurs failles. Suivies par des milliers de fans, le poids de leurs mots est important. C'est la raison pour laquelle certaines prennent la parole pour parler de sujets importants comme les troubles alimentaires, qui touchent environ 1,5% des jeunes femmes entre 15 et 35 ans (230 000 personnes en France). En racontant comment elles ont lutté contre la maladie, elles donnent de l'espoir à de nombreuses jeunes filles. 

Lana Condor 

La jeune femme qui a connu le succès grâce à la rom-com évènement de Netflix A tous les garçons que j'ai aimés s'est livrée dans une interview donnée au Elle Canada. Elle a déclaré publiquement pour la première fois avoir souffert de troubles de l'alimentation dans sa jeunesse. "Je pense que c'est important de réconforter les gens. Vous devez manger. Vous devez arrêter de penser qu'il y un corps idéal car il n'y en n'a pas. " Lana qui n'arrivait pas à voir son corps tel qu'il était vraiment a réussi à se sortir des méandres de l'anorexie. "C'est pourquoi je poste littéralement tout ce que je mange sur les réseaux"  plaisante t-elle aujourd'hui qu'elle a retrouvé un rapport normal à la nourriture. 

Jessica Alba 

Qui n'a pas fantasmé sur la silhouette de Jessica Alba dans le film Bleu d'Enfer ? Pourtant, les rapports entre la jeune femme et son corps n'ont pas toujours été évidents. Dans son livreThe Honest, la star est revenue sur ses problèmes de comportements alimentaire. C'est au moment de l'adolescence, lorsque son corps s'est transformée, qu'elle a sombré dans l'anorexie. Ensuite, lorsque sa carrière a décollé, elle a continué à contrôler maladivement ses apports calorique. Son régime : ne rien manger et faire beaucoup de sport. Sa crainte : devenir obèse, comme le reste de sa famille. Mais pour celle qui est devenue une adepte du bien-être, tout cela est loin derrière elle. 

Lily-Rose Depp 

La fille de l'actrice Vanessa Paradis a fait une entrée remarquée dans le monde des peoples. La jeune femme, égérie Chanel, a attiré les commentaires sur sa beauté, mais aussi sur sa maigreur. L'actrice a déclaré dans Elle qu'elle souffrait de ces remarques concernant son poids“Ça m’attriste, parce que je l’ai été plus jeune anorexique et ça a été dur d’en sortir. Tous ceux qui ont été confrontés à cette maladie savent à quel point c’est difficile d’en revenir“. Depuis, elle semble un peu s'être remplumée, mais reste un tout petit gabarit. 

Kate Winslet

Quand toute sa jeunesse on se fait surnommer "graisse de baleine", ce n'est pas évident d'avoir une relation apaisée avec son corps. L'interprète de Rose dans Titanic a souffert pendant de nombreuses années de ses formes. Elle qui avait du mal à se sentir bien dans sa peau a longtemps alterné les phases d'anorexie/boulimie. L'année dernière, lors du We Day UK, elle a adressé un message d'espoir à toutes les victimes de body shaming en revenant sur ces années difficiles. Sa plus belle revanche : lorsqu'elle a décroché son rôle dans Titanic et fait taire une bonne fois pour toutes les rageux. 

Lady Gaga

La chanteuse qui pendant de nombreuses années à fait le yoyo niveau poids a un jours déclaré sur Twitter "La question de mon poids me tourmente depuis que je suis enfant ». Mais son message est clair : il faut lutter contre les diktats de beauté imposés par la société. Encore sur Twitter elle a posté une citation de Maryline Monroe « A toutes les filles qui pensent qu'elle sont laides parce qu'elles ne font pas une taille 0, c'est vous les plus belles. C'est la société qui est laide.»

Bon et puis en plus de leurs mots encourageants, elles ont prouvé durant leur carrière qu'il ne fallait pas forcément faire un 36 pour que Léo DiCaprio ou Bradley Cooper tombent follement amoureux de vous (ok c'était des films mais ça semblait tout de même vrai)

Source : elle, elle Canada,  - Crédit : Netflix