Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel 

par

Parce qu'il n'y a pas que le vagin et le clito pour nous faire monter au septième ciel, ces zones érogènes trop souvent négligées ont elles aussi un sacré potentiel ! 

Il n'y a rien de pire que d'appréhender un rapport sexuel comme quelque chose de mécanique. Même si avec le temps, notre vie sexuelle peut devenir moins trépidante - usure et lassitude agissant sur notre désir -, il existe des tas de façons de continuer à entretenir la passion. Pour intensifier une partie de jambes en l'air, certaines choses ne sont à zapper sous aucun prétexte. On fait référence aux préliminaires, chargés de faire monter la tension, mais aussi à certaines zones ultra sensibles qui, titillées, nous font monter au septième ciel. Le vagin et le clito figurent évidemment en tête de file mais d'autres parties de votre corps sont également très réceptives aux caresses. 

Les oreilles

Rien de plus excitant que de sentir le souffle chaud de son partenaire dans le creux de l'oreille. Petits mots doux, paroles crues, chuchotements, léchouilles, il existe un nombre incalculable de possibilités à exploiter. 

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
La nuque

Egalement très sensible, la nuque est l'une des parties du corps les plus plébiscitées lorsqu'il s'agit de faire monter le désir. Les doigts l'effleurant avec délicatesse, des baisers posés tendrement, le frisson est garanti !

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
L'intérieur des cuisses

On ne pense pas souvent à s'y attarder, trop pressés d'aller droit au but. Quelle erreur ! S'attarder sur l'intérieur des cuisses ou l'aine juste avant un cunnilingus par exemple est le meilleur moyen de le savourer encore plus. 

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
Les fesses 

Sur le ventre, dos à votre partenaire, laissez-vous aller aux caresses sur les fesses. Hyper réceptives, elles décupleront votre plaisir et stimuleront celui de votre partenaire (car oui, c'est une partie du corps au sex appeal indéniable). 

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
Les pieds

Bon, nous sommes conscientes que ce n'est pas nécessairement le truc de tout le monde mais sachez que les pieds sont une zone érogène à fort potentiel. Le plus ? Les orteils qui, une fois excités, vous donneront de folles sensations ! 

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
Les cheveux

Rien de plus relaxant qu'une personne qui malaxe votre cuir-chevelu. Selon votre humeur, vous pouvez demander à votre partenaire de caresser votre chevelure ou, au contraire, qu'il vous tire la tignasse. Dans les deux cas, l'effet sera intense !

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
L'intérieur des genoux

Certes, le genou n'est pas la partie du corps la plus sexy, on vous l'accorde. Mais plutôt que de tirer des conclusions hâtives, préférez voir les bons côtés : dotés d'une peau très fine, chaque caresse vous fera tressaillir de plaisir. 

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
Le bas du dos

Proche des fesses, le bas du dos est une zone à négliger sous aucun prétexte. Si l'on s'en occupe à l'heure du massage, sachez que le creux des reins peut être câliné de tas d'autres façons. A vous de faire marcher votre inventivité !

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
Le bas du ventre

Le bas du ventre est un endroit stratégique pour faire monter le désir. A peine ressortez-vous des caresses au niveau de votre poitrine que vous continuez à frissonner sous les étreintes de votre partenaire qui parcourt les lignes de votre corps de haut en bas... jusqu'au point culminant !

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo
Les aisselles

Oui, inutile de faire cette mine dégoûtée, les aisselles sont une zone particulièrement érogène. A tester si l'envie vous en dit !

Ces zones érogènes dont on sous-estime un peu trop le potentiel  - photo

Si le vagin et le clitoris restent les zones les plus sensibles du corps féminin, pas question de se contenter de ces deux parties du corps. Sachez donc optimiser les multiples possibilités que votre anatomie recèle : vous verrez, vous serez encore plus épanouie et plus apte à avoir de puissants orgasmes !

Source : Shoko/Photo d'illustration : Sony Pictures Classics - Crédit : Giphy, Sony Pictures Classics