Cette illustratrice recrée les princesses Disney en leur injectant une dose de body positivisme

par

Des illustrations qui célèbrent la beauté dans toutes ses formes.

Elles sont belles, grandes, minces, ont de petits traits délicats et de longues chevelures, bref, les princesses Disney compilent tous les critères de beauté institués par la société. Si les studios Disney tentent depuis quelques années de diversifier leurs héroïnes, en mettant à l'honneur des femmes rousses, racisées, libres, indépendantes et conquérantes, le physique des princesses reste globalement toujours le même, celui auquel on s'est référées pendant des décennies, que l'on a idéalisé et que l'on a fini par normaliser. Seulement, comme le rappelle l'illustratrice brésilienne Marcela Sabia, ces visages « parfaits » n'incarnent en rien la définition de la beauté et mériteraient de refléter un peu plus la réalité.

Ni une, ni deux, l'artiste s'est lancée dans une série de dessins intitulée « Real Princesses ». Le message est plutôt clair : en recréant les personnages cultes de notre enfance, tout en leur injectant une dose de body positivisme, elle entend célébrer toutes les beautés et montrer aux femmes (qu'elles soient enfants, ados ou plus âgées) que ce que l'on assimile à des défauts - et qui nous créent d'énormes complexes - n'est autre que le produit d'une construction sociale. En quelques coups de crayon, elle transforme le teint de porcelaine de Blanche-Neige et lui crée une acné sévère, ce que connaissent « bien d'autres merveilleuses femmes qui existent dans la vraie vie. Des femmes qui souvent détestent leur peau, alors qu'elles sont absolument merveilleuses et méritent totalement d'être aimées » explique-t-elle sur son compte Instagram.

Tandis que Jasmine arbore une forte pilosité faciale, Ariel se dévoile avec une silhouette toute en rondeurs, Cendrillon est sur un fauteuil roulant, Mulan affiche un visage marqué de balafres et de cicatrices, Belle troque son petit nez retroussé pour un nez plus imposant et enfin, Vaïana devient chauve. Et pourtant, ces héroïnes qui ont accompagné toute notre enfance et notre adolescence arborent la même allure, à quelques détails près qu'elles nous ressemblent davantage. Le but de cette série d'illustrations, qui devrait être complétée par les portraits revisités d'Aurore de La Belle au bois dormant et des soeurs Elsa et Anna, de La Reine des Neiges, est avant tout de réconcilier les femmes avec leur physique, car nous sommes « toutes des princesses et des reines » scande l'illustratrice. On n'aurait pas mieux dit !

Source : Shoko - Crédit : Pixar,Disney, Instagram @Marcela Sabiá