S'inscrire
tracking
La vie en green

Cette peur appelée nomophobie pourrait bien vous causer de graves troubles du sommeil

Publié par
Chloé Villemant
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Cette peur appelée nomophobie pourrait bien vous causer de graves troubles du sommeil

Avez-vous aussi ce syndrome sans le savoir ?

Vous êtes du genre à ne dormir que quelques heures et vous réveiller difficilement le lendemain ? Comme beaucoup de personnes de notre époque, votre sommeil n'est plus aussi réparateur que nos aïeux et ça commence sérieusement à tirer sur votre moral et vos capacités au boulot ! D'où vient le problème ? De notre smartphone, évidemment. On ne vous apprendra rien sur le fait que ces derniers soient nocifs pour un tas de raisons, poussant même une partie de la population à développer une nouvelle peur jouant sur notre santé : la nomophobie.

Le téléphone, notre pire ennemi
Crédit : sam thomas, Getty Images

À vos souhaits ! Dans le bus, avec des potes, au boulot, notre téléphone nous suit absolument partout, créant une dépendance telle qu'être sans nous donne des sueurs froides. Voici la parfaite définition de la nomophobie, cette pathologie de ne plus pouvoir se passer d'un petit appareil électronique, responsable de bien des maux dans notre société. Quel est le principal problème lié à cette dépendance ?

D'après Hope Bastine, experte en psychologie du sommeil, cette incapacité à vivre sans nos appareils est un frein à une bonne nuit de sommeil. Lors d'une conférence pour le magazine Stylist, la jeune femme a fait un parallèle entre notre attachement compulsif à cet objet électronique et notre fatigue chronique hebdomadaire.

Qui n'a jamais regardé son smartphone avant d'aller dormir ? Cette action pourrait coûter cher à votre endormissement et causer le syndrome de la tête de lit occupée. Vous êtes fatigué·es, crevé·es, au bout de votre vie, mais au moment de tomber dans les bras de Morphée, votre cerceau fait la lambada pour vous empêcher de sombrer. Comme près de 95% des personnes, vous ne pouvez vous empêcher de jeter un dernier look à vos notifications créant une addition très simple : stimulation de l'esprit + lumière = 0 chance de dormir sur ses deux oreilles.

Hope Bastine est très claire : « Il faut une heure - dans l'obscurité - pour que la mélatonine, l'hormone du sommeil, commence à être produite et vous rende somnolent. Donc, lorsque le téléphone est à côté de vous sur la table de chevet et que vous commencez à tourner dans votre lit, quelle est la chose la plus simple à faire ? Prendre son smartphone - et vous réinitialisez encore votre horloge biologique (vous reprenez tout depuis le début) ». La meilleure solution ? Ne pas prendre son appareil dans sa chambre et opter pour un réveil classique. A vous les bonnes nuits de sommeil !

À lire aussi
Pour être zen dans ta vie, essaye la méthode 5-4-3-2-1 et dis adieu à l'anxiété
À lire aussi
Si t'es mauvais à l'école, voici la seule excuse valable pour te dédouaner
À lire aussi
Chaussez vos baskets, cette épreuve sportive vous permettrait de vivre plus longtemps !
À lire aussi
Les couverts en bambou aussi dangereux que le plastique ? Un rapport le suggère
À lire aussi
Les femmes ont toujours plus froid que les hommes, 5 raisons de cette différence biologique
À lire aussi
Ce mode de vie écolo a explosé sur Pinterest en 2019, et ça ne fait que commencer
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Cette peur appelée nomophobie pourrait bien vous causer de graves troubles du sommeil
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible