Cheveux cassants, perte de cheveux saisonnière... comment y remédier ?

par

L'automne, la chute des cheveux est un problème que nous sommes nombreuses à rencontrer. Voici comment en finir avec les cheveux cassants

L'automne, c'est chouette. Le paysage, les couleurs, les fringues, la bouffe... il y a plein d'occasions de s'émerveiller et de kiffer la saison. Mais l'automne, c'est aussi des trucs moins cools - coucou le rhume, la peau qui tiraille, le teint morne et tout le tintouin. Aussi, nous sommes nombreuses à subir le contre-coup du changement de saison sur le plan capillaire, avec une fibre cassante et des cheveux qui tombent. RIP notre chevelure de sirène, éclaircie sous le soleil estival. Heureusement, la chute de cheveux est dans la plupart des cas passagère chez les femmes (sorry les mecs) et il existe donc quelques tips pour remédier au problème. Si vous avez pris peur en découvrant votre brosse pleine de cheveux morts l'autre matin, des frisottis à tire-larigot ou que vous n'en finissez plus de boucher votre douche avec des touffes entières de cheveux, découvrez ce que vous pouvez commencer à faire pour éviter ça.

Cheveux cassants, perte de cheveux saisonnière... comment y remédier ? - photo
Cheveux qui tombent, cheveux qui cassent... Identifiez le problème

Perdre des cheveux en automne, rien d'anormal à cela : le changement de saison peut entraîner quelques petits bouleversements hormonaux, auxquels la fibre capillaire est particulièrement sensible. Le stress peut avoir lui aussi une part de responsabilité dans la chute des cheveux ; une conséquence que l'on observe généralement deux ou trois mois après un choc émotionnel par exemple. Dans ces deux cas, le cheveu tombe avec son bulbe.

Mais lorsque celui-ci tombe sans son bulbe, c'est qu'il s'agit probablement d'un cheveu cassé : un cheveu fragilisé, soumis à une routine peut-être trop agressive (brossage, (dé)colorations...) ou un manque d'entretien. Deux cas de figure bien différents, donc, qu'il faut pouvoir identifier afin d'opter pour le traitement adéquat.

Limitez les facteurs aggravants

Votre sèche-cheveux, fer à lisser ou fer à boucler vous fait peut-être de l’œil, mais il va falloir songer à l'oublier si vous perdez vos cheveux. Allez, sans rancune ? Si vous tenez aux poils qu'il vous reste sur le caillou, limitez l'utilisation d'appareils qui chahutent la fibre capillaire et l'endommagent, ils ne pourront que mieux s'en porter. Si vous n'avez vraiment pas le choix (parce que bon, on comprend que vous n'avez pas envie de sortir de chez vous avec la tête mouillé par -5°C), mettez vos appareils sur le thermostat minimum, ou tournez-vous vers le nouveau sèche-cheveux Dyson Supersonic, plus doux avec la fibre. Aussi, espacez autant que possible vos rendez-vous colo et décolo chez le coiffeur : vous aurez peut-être l'air canon en sortant du salon, mais ne rendrez pas service à vos cheveux déjà abîmés.

Renforcez la fibre capillaire
  • A l'extérieur

Puisque les cheveux cassants sont la réponse à un mauvais traitement infligé, il est temps d'être vraiment sympa avec eux. Shampoing doux (toujours sans sulfates, sans phtalate, sans parabens et sans silicone), masque hydratant, huile démêlante et nourrissante... n'hésitez pas à employer les grands moyens pour dorloter cette fibre capillaire fragilisée pour lui redonner toute sa force. Pensez toujours aux remèdes naturels, chez qui vous trouverez 1001 vertus pour renforcer les cheveux (huile de ricin, kératine ou huile essentielle de gingembre dénichés chez Aroma-Zone notamment). Et surtout, ne soyez pas impatientes : Retrouver une chevelure saine ne se fait pas en quelques semaines !

  • A l'intérieur

Un peu d'aide n'a jamais fait de mal à personne ! Si l'on a parfois recours aux compléments alimentaires pour booster la pousse de nos cheveux, les petites gélules vendues en (para)pharmacies ou grandes surfaces font également des miracles sur la santé globale de la fibre. Avec tous les nutriments que les compléments alimentaires comportent, ils participent non seulement à renforcer les cheveux, mais aussi à réduire leur chute. De quoi nous convaincre de commencer une petite cure dès le début de l'automne, pour contrer les méfaits de la saison.

Les cheveux qui tombent, ça prend la tête, mais il s'agit souvent d'un aléa anodin chez les femmes. Si ne supportez plus la vue de ces cheveux que vous perdez par poignées, vous savez donc ce qui vous reste à faire : arrêtez donc de les traumatisez et consacrez-leur un peu d'attention ;)