5 choses à faire (et ne pas faire) pour traiter un coup de soleil

par

On sait, s'éplucher la peau est beaucoup trop tentant.

Au début, tu ne vois que du rouge. Une peau écarlate, brûlée sous l'effet du soleil. Puis tu sens la chaleur irradier ; la peau commence à tirer, déshydratée, provoquant au moindre mouvement une douleur intense. Parfois, de petites cloques se forment à la surface de la peau et quelques jours plus tard, ce sont des lambeaux qui se détachent, révélant une couche d'épiderme claire, fragile.

Pas très ragoutant vu comme ça, pas vrai ? Souvent, on prête peu d'importance aux coups de soleil (« ils se transformeront en bronzage ! ») et encore moins à leurs conséquences pour la santé. Pourtant, ils sont à prendre très au sérieux : si t'as commis les erreurs classiques avec ta crème solaire et que tu t'es chopé quelques rougeurs, on commence tout de suite par mettre en pratique les premiers gestes - et la prochaine fois, on pense à prévenir plutôt que de guérir !

coup de soleil,brulure,maillot de bain,dos,bikini
Aïe, un vilain coup de soleil !
#1 Ne plus s'exposer

Même si ton coup de soleil n'est pas trop violent, finie l'exposition ! Que ta peau soit légèrement rosée ou carrément cramoisie, elle ne doit plus voir le soleil (attention à l'ombre ou aux vêtements légers, qui laissent passer les UV). Ce n'est qu'une questions de jour(s) alors prends sur toi, ton corps te remerciera.

#2 Rafraîchir sa peau

Dès que possible, le premier geste pour traiter un coup de soleil est de rafraîchir sa peau sous une douche froide pendant quelques minutes. Le bain est également une option (mieux que la piscine chlorée) tout comme le congélateur. Plutôt que d'apposer sur ta peau un sachet de petits pois surgelés, laisse un linge humide au froid pendant plusieurs minutes et applique-le sur les zones échaudées jusqu'à ce que le froid ne fasse plus effet. Le froid a pour particularité de soulager la douleur, certes, mais surtout de réduire l'inflammation, et c'est exactement ce qu'un coup de soleil fait au niveau de l'épiderme.

#3 Penser aux cataplasmes

Lors d'un sévère coup de soleil, l'application d'un cataplasme peut s'avérer utile pour soulager et traiter rapidement l'inflammation. Parmi les recettes spéciales coup de soleil, on note celle du yaourt nature à laisser poser en couche épaisse durant 15 minutes, les compresses imbibées de bicarbonate de soude, le gel d'aloe vera directement prélevé sur une feuille ou la cuillerée de miel étalée sur la peau. Aux grands maux les grands remèdes !

#4 Hydrater à balle

Si la peau tiraille lorsque l'on attrape un coup de soleil, c'est parce qu'une grande partie de l'eau emprisonnée dans la peau s'est évaporée. Les cellules ont soif : il faut les réhydrater - à la fois boire beaucoup d'eau mais aussi hydrater la peau en local à l'aide de lotions corporelles.

  • Oui aux formules aqueuses

Le mieux pour traiter un coup de soleil reste d'utiliser un lait corporel fluide et léger, formulé à base d'eau ou de gel d'aloe vera. Pour ne pas traumatiser la peau déjà fragilisée, on évite les formules parfumées et les compositions douteuses : on veut du simple, du naturel, quitte à ré-appliquer (très) régulièrement de la crème si celle-ci est trop rapidement bue par la peau, c'est un signe ! Au besoin, on glisse son tube de crème dans son sac pour pouvoir hydrater sa peau on the go.

  • Non aux huiles végétales

Si l'on vante d'ordinaire les mérites des huiles végétales, elles ne sont pas malheureusement pas la meilleure option en cas de coup de soleil : plutôt que de retenir l'hydratation dans l'épiderme (il n'y a plus d'eau, donc plus rien à retenir !), elles vont créer une barrière impénétrable, empêchant même la chaleur de se dissiper. Les huiles de coco, huiles d'avocat, beurre de karité et autres douceurs sont donc à garder pour plus tard !

#5 Laisser les pelures tranquilles

Lorsque la peau se met à peler, c'est très tentant d'enlever les morceaux qui dépassent. Sauf que next thing you know, c'est que tu te mets à éplucher ton corps comme un fruit, retirant de la peau là où elle ne se décollait pas. Résultat, la (bonne) cicatrisation est compromise : on met à nu une peau nouvelle, fine et fragile et on s'expose donc à davantage de dommages. Et on te voit venir, les gommages sont également interdits !

Source : Shoko - Crédit : William Rouse via Unsplash, D. Sharon Pruitt Pink Sherbet Photography,Getty Images