Chrissy Teigen, Adele... Ces stars ont toutes souffert de dépression postpartum

par

Malgré la gloire, l'argent et les paillettes, les célébrités ne sont pas toujours épargnées par les dépressions post-grossesses. 

Le moral en berne, un manque de confiance en soi chronique et des crises de colère inexpliquées : certaines célébrités ont été victime de baby blues. Si certaines préfèrent rester discrètes sur le sujet, d'autres ont brisé le tabou en évoquant publiquement leur dépression. Adele, Britney Spears, ou Gwyneth Paltrow : retour sur des témoignages bouleversants. 

Hayden Panettiere

"Cela prend du temps de réaliser. Vous ne vous sentez plus vous-même", expliquait Hayden Panettiere à propos de sa dépression post-natale. L'actrice, qui a accouché d'une petite Kaya en 2014, a été l'une des premières célébrités à briser le tabou. "Je pense que cela a fait de moi une meilleure mère. Les femmes sont très résilientes et c'est ce qui les rend incroyables", confiait Hayden Panettiere dans l'émission Good Morning America en janvier dernier. "Cela ne fait pas de vous quelqu'un de mauvais, mais quelqu'un de fort", concluait l'actrice. 

Hayden panettiere
Britney Spears

C'est sa mère qui a évoqué son baby blues, dans son livre Through The Storm. "Britney a souffert d'une dépression postnatale, et entre la fin de son mariage et la pression liée à sa carrière, elle a craqué", écrit ainsi Lynne Spears dans son livre en 2008.  Quelques mois après avoir accouché de son deuxième enfant, Britney Spears apparaît en effet perdue et en colère, dans un salon de coiffure de Los Angeles. La starlette prend alors une tondeuse dans les mains et se rase la tête, filmée par des dizaines de paparazzi. D'après sa mère, son baby blues n'y était pas pour rien...

Adele

En 2016, alors qu'une journaliste de "Vanity Fair" lui demande si elle veut un autre enfant, Adele répond avec sincérité : "J'ai trop peur. J'ai subi une dépression post-partum très sévère après avoir eu mon fils et cela me terrifie." La chanteuse explique alors qu'elle a pris la décision de s'accorder une après-midi par semaine sans son bébé. "Quatre de mes amies ont vécu la même chose, mais elles étaient trop gênées pour en parler. Elles pensaient que tout le monde dirait qu'elles étaient des mauvaises mères, alors que ce n'est pas le cas. Cela fait de vous une meilleure mère si vous vous accordez plus de temps", confie Adele. 

Bryce Dallas Howard

C'est après la naissance de son fils Theo, en 2007, que l'actrice tombe en dépression. En 2010, Bryce Dallas Howard parle de cette période trouble en évoquant le vide qu'elle a ressenti. "Je ne ressentais rien. Mes amis et ma famille me rendaient visite, certains pleuraient, d'autres explosaient de joie. J'écoutais poliment leurs impressions à propos de mon fils. Je n'en avais moi-même aucune...", confiait-elle ainsi. "J'ai senti que j'étais une mère pourrie, pas mauvaise, mais réellement pourrie. Car la vérité, c'était qu'à chaque fois que je regardais mon fils, je voulais disparaître", a affirmé l'actrice avec sincérité. 

Drew Barrymore

Mère de deux enfants, Drew Barrymore a connu un baby blues de 6 mois après la naissance de la petite Frankie. "Je me suis dit "Je vois de quoi les gens parlent maintenant. Je comprends." C'était très difficile et je me sentais dépassée. J'ai pris beaucoup de décisions et j'ai adapté ma vie professionnelle en fonction de ma parentalité", confiait ainsi l'actrice au magazine "People" en 2015. 

Courteney Cox

"J'ai traversé une période très difficile quand Coco avait 6 mois", a confié Courteney Cox dans l'émission USA Today. "Je n'arrivais plus à dormir, mon cœur s'emballait et j'étais très déprimée. J'ai été chez le médecin et il m'a annoncé que mes hormones étaient complètement chamboulées", expliquait alors l'actrice.

Chrissy Teigen, Adele... Ces stars ont toutes souffert de dépression postpartum - photo
Gwyneth Paltrow

En 2015, Gwyneth Paltrow évoquait publiquement son baby blues, dénonçant le jugement porté par certains sur les mères atteintes de dépression post-natale. "Il y a tellement de honte autour de ce problème, alors qu'il ne devrait pas y en avoir.  C'est quelque chose qui arrive à beaucoup de femmes et pour moi, ça a fini par être une merveilleuse opportunité d'explorer certains problèmes sous-jacents que la dépression a fait resurgir", a ainsi expliqué l'actrice à ET Online

Chrissy Teigen

En mars 2017, Chrissy Teigen a rédigé une tribune dans l'édition américaine du magazine Glamour, évoquant ainsi sa dépression post-natale pour la première fois. "J'avais tout ce dont j'avais besoin pour être heureuse. Et pourtant, je ne l'étais pas. Comment pouvais-je me sentir comme ça alors que tout allait si bien ? J'ai mis longtemps à trouver les réponses à cette question et j'ai beaucoup hésité avant d'en parler. Mais c'est une partie si importante de ma vie et de celle de beaucoup de femmes", a ainsi écrit l'épouse de John Legend, avant de raconter en détail son baby blues. 

Les dépressions post-partum toucheraient environ une femme sur neuf, n’épargnant pas les célébrités. 

Source : Shoko - Crédit : TBS, Karwai Tang, Getty Images, Aff, Abaca